Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez|

Lemon de la mort qui tue

AuteurMessage
avatar
Messages : 36



Message Sujet : Lemon de la mort qui tue
Mer 12 Jan - 0:04
  
- T'aurais pas dû boire autant, lui dis-je.
- Mais j'ai presque pas bu, dit-il en riant.

Je secouai la tête, mais pour qui me prenait-il ? J'étais pas stupide non, je fouillai dans ses poches pour trouver les clés puis je déverrouillai sa porte, ramassai les fleurs par terre et on entra dans son appartement, j'allumai une lumière et le conduisis jusqu'à la salle de bain.

- Tu devrais prendre une douche ça va aider...

Il me regarda en haussant un sourcil et je sortis de la salle de bain, allai où le comptoir de cuisine, je fouillai dans les armoires, sortis un verre et le remplis d'eau. Je sentis des bras entourer ma taille, je me retournai pour voir Kazuya, je le regardai.

- Qu'est-ce qu'il y a ? lui demandai-je.
- Tu veux bien venir avec moi ?
- Eh ?
- S'il te plaît…

Ah l'alcool ne lui allait vraiment pas, je le poussai jusqu'à la salle de bain une nouvelle fois et je fermai la porte, peu après j'entendis l'eau de la douche se mettre à couler et plus je réfléchissais plus je me disais que j'étais peut-être con de ne pas être avec lui dans cette pièce et que de m'empêcher ainsi c'était bête. J'entrai donc dans la salle de bain, ses vêtements étaient par terre, je commençai à me dévêtir puis j'allai le rejoindre. Je passai mes bras autour de sa taille et je le sentis sursauter.

- Ce n'est que moi, dis-je.
- Tu m'as fait peur, t'aurais pu dire que tu venais finalement.
- Hahaha désolé, je ne savais pas que tu sursauterais.

Je déposai un baiser sur son cou et je plaquai mon torse contre son dos, je laissai l'eau chaude nous couler dessus. Et je devais avouer que ça faisait beaucoup de bien d'ailleurs. L'eau chaude me détendait tranquillement.

- Je t'aime, murmurai-je tout près de son oreille.
- Moi aussi.

Il tourna la tête et je capturai doucement ses lèvres.

POV Kazuya

Je passai une main dans le cou de Jin pour mieux répondre à son baiser. J’étais content qu’il soit venu me rejoindre finalement, j’étais bien dans ses bras n’empêche. Je mis fin au baiser, à bout de souffle, et me retournai, passant mes bras autour de son cou. Je me collai à lui et un léger gémissement m’échappa quand nos bassins se frôlèrent, aussitôt Jin m’écarta de lui. Je levai les yeux vers lui, haussant les sourcils et je lui souris tendrement.

- Qu’est-ce qu’il y a ?
- J-je te l’ai déjà dit tout à l’heure mais, l’alcool est vraiment très mauvais pour toi.
- Pourquoi ?
- En plus je t’avais dit de ne plus boire, mais après que je sois parti tu as continué, je me trompe ?
- Non tu as raison… j’ai bu quelques verres avec l’homme qui m’avait demandé… mais je le ferais plus si ça doit te mettre en colère après moi.

Il soupira et me prit à nouveau dans ses bras, je fermai les yeux et posai ma tête sur son épaule.

- Je ne suis pas en colère mais… tu n’as plus toute ta raison, et j’ai peur que tu fasses quelque chose que tu regretteras.
- Tu penses que je regretterais de me donner à toi ?
- J-je te connais Kazuya, ce n’est pas ton genre de… me faire des avances. En plus nous venons juste de nous retrouver alors je pensais que tu voudrais qu’on attende.
- Je t’aime depuis plus de deux ans, et je t’attends depuis deux ans…
- Tu ne crois pas qu’il faudrait que tu attendes que tu sois dans ton état normal ?

Je réprimai un soupir. Je l’aimais, et le fait que j’ai bu n’était pas si mauvais que ça, j’en étais certain, au moins j’arrivais à passer outre ma retenue et ma gêne, et je pouvais dire à Jin ce que je pensais, ce que je voulais. Je posai mes lèvres sur son épaule et les remontai lentement le long de son cou.

- Dis-moi… tu crois que c’est mal que j’aie envie de toi, maintenant ? Que je veuille que tu me gardes dans tes bras… toujours…
- Kazuya…

Je le regardai à nouveau et passai mes mains dans ses cheveux mouillés, je l’aimais tellement. C’était idiot de vouloir attendre plus longtemps quelque chose que nous voulions tous les deux… enfin… Une petite moue glissa sur mes lèvres.

- Tu n’as pas envie, c’est ça ?
- Oh bien sûr que j’en ai envie… t’imagines pas à quel point.

Je l’embrassai et quémandai doucement l’accès à sa bouche, qu’il m’accorda sans hésiter et je me plaquai un peu plus contre lui, bougeant lentement mon bassin contre le sien. Il me repoussa à nouveau, haletant.

- A-arrête Kazuya…
- Pourquoi ?
- S’il te plait…

Je fis un petit sourire en coin et secouai doucement la tête. J’embrassai sa bouche, sa joue, puis redescendis à nouveau dans son cou. Oui, j’étais conscient que sobre j’aurais sans doute pas pu faire ça, surtout si Jin m’avait repoussé, mais justement il fallait que j’en profite car je savais que je ne regretterais rien de ce que nous ferions.
Je tendis le bras vers le produit douche et en mis sur mes mains avant de poser celles-ci sur le torse de mon homme, qui frémit. Il attrapa mes poignets, mes mains se fermèrent doucement et je détournai la tête en fermant les yeux. Qu’est-ce que je faisais de travers ? Il m’avait dit qu’il voulait mais il me repoussait… Qu’est-ce que je devais y comprendre exactement ?
Après quelques secondes durant lesquelles il ne me lâcha pas du regard, il me poussa contre le mur de la douche et se colla contre moi.

- Si tu changes d’avis, j’ai peur de pas pouvoir m’arrêter…
- Je changerais pas d’avis…

Il captura mes lèvres et glissa ses bras autour de ma taille pour rapprocher mon bassin du sien, j’échappai un léger gémissement contre sa langue et passai mes bras autour de son cou. Finalement, j’avais réussi à le convaincre.

POV Jin

Il le disait maintenant, mais est-ce qu'il ne changerait pas d'avis en cours de route ? Je savais parfaitement que si nous allions trop loin et qu'il faisait demi tour moi je ne pourrais pas. Ça faisais deux ans que j'attendais ça... j'espérais vraiment qu'il ne regretterait pas par la suite. Je voulais pas qu'il regrette cette fois-ci... Il bougea son bassin contre le mien, me faisant complètement oublier mes pensées et un gémissement s'étouffa dans notre baiser que je rompis, à bout de souffle, et je le regardai droit dans les yeux. Il était tellement beau, il se mordit la lèvre de façon sensuelle.

- Je ne te savais pas comme ça, dis-je doucement.
- Disons que c'est un côté de moi caché, qui sort à l'alcool.
- Je vois...

J'attirais Kazuya sous le jet d'eau pour enlever le savon de sur son corps, mine de rien du savon est loin d'être quelque chose de bon. Je me rinçai aussi au passage avant de le repousser contre le mur et, à sa tête, je compris que la paroi contre son dos était glacée.

- Gomen, soufflai-je.
- Ce n'est pas ta faute, dit-il.
- Tu es sûr que c'est ce que tu veux ?
- Oui...

Il captura une nouvelle fois mes lèvres, je répondis à son baiser, caressai ses lèvres avec ma langue et sa langue vint rejoindre la mienne en cours de route et un baiser tendre amoureux s'échangea. Je laissai l'une de mes mains se placer sur sa taille, je la caressai doucement et remontai ma main dans son dos, caressant sa colonne vertébrale et je le sentis frissonner, je souris.

- Je t'aime, murmurai-je près de son oreille.
- Je t’aime aussi...

Je mordillai le lobe de son oreille pour ensuite descendre mes lèvres sur sa gorge. Je mordillai doucement sa peau et la léchouillai. Kazuya passa ses mains dans mon dos, le caressant doucement et je me mis à frissonner de tout mon long. Il nicha son visage au creux de mon épaule et y déposa des baisers. Sa douceur me faisait presque bizarre, il ne fallait pas oublier que, tout comme lui, c'était une première fois pour moi avec un homme. Et d'y penser, ça me rendait un peu nerveux et j'avais peur de faire une bêtise. Ses lèvres glissaient sur ma peau et je soupirai puis je repris mon manège sur sa gorge. Je descendis lentement sur son torse.

- Jin...
- Hum ?
- Tu vas être doux avec moi ne ?
- Oui, je serais le plus doux du monde avec toi.

Je n'avais aucunement l'intention de faire ça rapidement comme je faisais par le passé. Maintenant c'était différent, parce qu'il y avait de l'amour. Il passa ses mains dans mes cheveux alors que mes lèvres glissaient lentement sur sa peau puis je m'arrêtai à l'une de ses pointes rosées, je l'attrapai entre mes lèvres et le titillai doucement. J'entendis Kazuya pousser un gémissement et je mordillai doucement son téton, puis j'allai faire le même manège à son jumeau. Mes mains descendirent sur ses hanches puis sur ses cuisses, je les caressai tout doucement. Puis je les remontai sur son torse alors que j'embrassais son ventre. Je caressai une nouvelle fois ses tétons avec mes doigts.
Ses mains prirent mon visage en coupe et je me relevai. Son regard était enflammé... peut-être que finalement il ne ferait pas demi-tour.

- Jin tu...
- Chut...

Je capturai ses lèvres et ma langue passa entre ses lèvres pour rejoindre sa jumelle, elles s'entrelacèrent, puis se cherchèrent pour mieux se retrouver. Dansant un tango sensuel. Je mis fin au baiser, à bout de souffle, et Kazuya me poussa doucement vers le mur opposé et ce dernier était vraiment froid… Je me demandais vraiment ce qu'il voulait faire... quand ses lèvres glissèrent sur ma peau, je compris qu'il voulait me rendre la pareille.

- Kazuya... tu n'es pas obligé...
- Laisse-moi faire...

J'ignore pourquoi, mais j'étais un peu angoissé là... ou bien j'aimais pas me retrouver soumis. Je secouai doucement la tête en souriant et je remis la situation à mon avantage, il grogna.

- Désolé mon ange.
- Sale brute.
- C'est pas vrai...

Il monta sa main vers ma clavicule et je me reculai, me retenant même de crier au passage et j'attrapai ses poignets pour l'immobiliser. Je plaquai mes lèvres sur son torse une nouvelle fois et descendis lentement sur son torse et sur son ventre. Je fis le contour de son nombril et je descendis une nouvelle fois, déposant des baisers sur son bas ventre. Je lâchai l'un de ses poignets, pris son sexe dans ma main et avec ma langue je le caressais sur tout son long et je donnais quelques coup de langue sur son gland avant de prendre sa verge en bouche et j'entamai un lent va-et-vient.

- Jin, gémit-il.

Entendre mon prénom ainsi dit était excitant. Plus mes va-et-vient allaient plus ils devenaient profonds, prenant sa verge en entier dans ma bouche. Mes mains caressaient doucement son corps, l'eau ruisselait contre sa peau, il avait posé une main dans mes cheveux et les caressait doucement. Je levai les yeux vers lui, il avait basculé la tête vers l'arrière et j'étais persuadé qu'il retenait ses gémissements. Je cessai mes mouvements de bouche pour faire des va-et-vient avec l'une de mes mains.

- Ne les retiens pas bébé.

Il baissa les yeux vers moi et je souris, puis je repris son sexe en bouche pour recommencer un va-et-vient de ma main libre, je caressai l'intérieur de ses cuisses alors que mon autre main remontait sur sa taille pour dériver vers son torse et aller vers l'une de ses pointes rosées que j'attrapai entre mes doigts et commençai à pincer tout doucement. Puis il se mit finalement à gémir, il laissait ses sons si agréables quitter ses lèvres, c'était tellement agréable à entendre malgré le son de l'eau.

- Humm Jin...

J'accélérai quelque peu mes va-et-vient. Il commençait à trembler, je le regardai. Le voir ainsi, il était tellement sexy... ah décidément je ne regrettais pas de m'être laissé convaincre si facilement. J'accélérai encore mes va-et-vient. Ses gémissements devinrent un peu plus fort, et ma main remontait encore, je caressai doucement ses lèvres et il sembla comprendre ce que je voulais, il prit un doigt entre ses lèvres et commença à le sucer doucement, un soupir s'étouffa contre le sexe de mon aimé. Il prit un second doigt dans sa bouche et les lâcha après quelques minutes. Ma main descendit sur son corps tranquillement, ma main sous sa cuisse releva sa jambe afin de la placer sur mon épaule, ma main libre caressa doucement ses fesses. Puis j'agaçai doucement son intimité.
J'enfonçai doucement un doigt en lui mais ne bougeait pas, j'accélérai mes mouvements de bouche sur sa verge pour lui faire oublier la douleur qu'il risquait de ressentir. Puis après quelques minutes, j'entamai un lent va-et-vient et je le sentis se crisper. Je libérai ma bouche, avec ma main libre j'attrapai l'une de ses mains et entrelaçai nos doigts.

- Détends-toi mon amour, dis-je lentement.
- ...
- Tu me fais confiance ?
- Oui…

Il me regarda et à mon sourire sans doute fut-il rassuré car il se détendit et quand je le pensai finalement prêt, j'insérai un second doigt en lui, puis je repris son sexe en bouche et accentua mes va-et-vient pour lui faire oublier cette intrusion désagréable. J’attendis quelques instants puis je bougeai lentement mes doigts en lui, ses doigts se resserrèrent sur les miens. C'était une question de temps... Il prendrait du plaisir et je le savais… après quelques minutes, il se mit à gémir et j'accélérai mes va-et-vient encore et mes mouvements de doigts aussi. Il tremblait et ses gémissements s'étaient amplifiés, remplissant la pièce.

- Han.... Jin, je t'aime... humm…

Je souris intérieurement et accélérai encore, ses gémissements firent place à des cris de plaisirs, cela devenait galvanisant et je pense que j’aurais bien pu jouir juste à l'entendre gémir ainsi. Sa main qui était dans mes cheveux se resserra sur l'une de mes mèches qu'il tira doucement. Je compris alors à ses tremblements... j'accélérai encore....

- Hannnnnnn Jinnnnnnnn....

J'avalai sa semence et donnai quelques coups de langue sur son sexe. Il se laissa glisser contre le mur, je suivis son corps, ne voulant pas retirer mes doigts et il s'étendit dans le fond de la baignoire, je passai une main sur son front et je capturai doucement ses lèvres.

- Je t'aime, soufflai-je.

Il tremblait et semblait encore sous l'influence du plaisir, je recommençai à bouger mes doigts en lui.

POV Kazuya

Je fermai les yeux et tentai de reprendre une respiration normale, ce qui me paraissait un peu impossible pour le moment, surtout qu’il continuait à bouger ses doigts en moi et que ça n’allait pas tarder à m’exciter à nouveau.

- J-Jin arrête…
- Pourquoi ? Tu n’aimes pas ?
- …

Il fit un grand sourire, comprenant ce que mon silence cachait et il enfonça un peu plus ses doigts en moi, j’échappai un gémissement et écartai mes jambes, sans vraiment me rendre compte. Je posai mes mains dans le cou de Jin mais l’une d’elle glissa rapidement le long de son torse et se saisit de sa verge dure de désir, il gémit à son tour et je souris avant d’entamer un lent va-et-vient. Déjà que tout à l’heure il m’avait empêché de faire ce que je voulais, cette fois il avait intérêt à me laisser faire. D’ailleurs, je décidai de me redresser et de continuer sur ma lancée. Je posai ma main libre sur l’épaule de Jin pour tenter de le repousser mais il ne se laissa pas faire, au lieu de ça il retira ses doigts, je me mis donc à genoux et posai mes lèvres sur son torse, tout en continuant à caresser son sexe que je sentais grossir entre mes doigts. J’écartai légèrement mon visage de son corps, pris d’une soudaine envie, et me mordis sensuellement la lèvre en relevant les yeux vers lui. Je vis dans ses yeux que mon comportement le surprenait, ce qui me donnait envie de sourire. Je baissai à nouveau les yeux sur sa verge et me penchai un peu plus pour l’embrasser. Je laissai mes lèvres et ma langue l’explorer entièrement et l’une des mains de Jin se posa sur mon épaule.

- Kazu~…

Han qu’est-ce que c’était excitant de l’entendre gémir… Je pris alors son sexe entièrement dans ma bouche et commençai à le cajoler. Mes mains se posèrent sur ses hanches, mais il restait définitivement à genoux, me surplombant. Je devais probablement comprendre et accepter que mon homme n’aimait pas du tout la situation dans laquelle il me mettait - en tout cas pas pour lui - mais c’était pas grave, je trouverais sûrement toujours moyen de lui faire ce que je voulais.

- Kazuyaaaa… je te jure, ne bois plus jamais… tu sais plus te tenir…

Je remplaçai ma bouche par ma main et remontai mes lèvres sur son ventre puis le long de son torse. Je levai ensuite la tête vers lui en faisant un sourire en coin.

- Et tu vas me dire que ça te dérange ?

Il ne répondit pas mais se pencha pour m’embrasser, je l’évitai et me contentai de prendre sa lèvre entre mes dents pour la mordiller avec amour, puis je glissai lentement mes lèvres à nouveau vers son torse et je m’attaquai à ses tétons. Ses gémissements étaient de plus en plus poussés et je remarquai qu’il avait du mal à retenir ses mouvements de bassins. Comprenant ce que cela signifiait, je le repris à nouveau en bouche jusqu’à ce qu’il se libère au creux de ma gorge. Je le lâchai pour avaler et le léchai, me rendant compte d’une très agréable chose. Je me redressai, passai mes bras autour du coup de Jin et rapprochai mon corps du sien, mes lèvres des siennes.

- Tu es encore tout dur… susurrai-je.
- J’ai tellement envie de toi…

Je souris et l’embrassai, ne me privant de frotter mon bassin contre le sien, maintenant que j’étais à nouveau tout aussi excité que lui. Je mordillai doucement sa lèvre et l’entendit gémir à nouveau, accompagnant mon mouvement. L’une de ses mains glissa dans mon dos, jusqu’à mes fesses et me caressa à nouveau. Je fus obliger de lâcher sa lèvre pour ne pas le mordre à sang.

- Han Kazuya… laisse-moi te prendre je t’en prie… grogna-t-il contre mon oreille.

Je me cambrai contre lui en sentant l’un de ses doigts frôler mon intimité. Il me repoussa doucement, et à nouveau je me laissai complètement faire. Il me tourna et me poussa pour que je me retrouve à quatre pattes devant lui. Il n’attendit pas plus et je sentis son gland se presser contre mon intimité, me pénétrant lentement. Je serrai les dents et renversai la tête en arrière, Jin s’en rendit compte.

- Je te fais mal ? demanda-t-il en commençant à se retirer.
- Non, n’arrête pas ! gémis-je.

Il s’immobilisa, ce qui me laissa comprendre que je l’avais probablement surpris, mais je n’aurais pas pu retenir ce gémissement, ça aurait été impossible là. Il entama alors un mouvement retenu, entrant un peu plus profondément en moi à chaque coup de reins. Ses gémissements se mêlèrent aux miens quand mes hanches commencèrent à suivre son mouvement, m’empalant un peu plus fort sur sa verge. Il accentua donc ses va-et-vient, les rendant plus puissant et brutaux. Je sentais le plaisir se frayer à nouveau un chemin en moi, dans tout mon corps, et mes lèvres entrouvertes ne retenaient plus aucun gémissement, aussi, quand Jin s’enfonça totalement en moi, j’échappai un cri et mes mains se crispèrent sur le sol.

- Han !!

Non, il n’y avait décidément aucune chance que je regrette ce que nous étions en train de faire. C’était tellement bon, mon corps entier en tremblait. Jin se pencha sur mon dos et ses lèvres se posèrent sur mon épaule. L’une de ses mains glissa sur mon torse et alla agacer l’un de mes tétons, m’arrachant de nouveaux petits gémissements. Sa main redescendit ensuite vers mon sexe qu’il prit en main et il commença un va-et-vient au même rythme que celui qu’il avait en moi.

- Kazuya…
- Haaaan oui… haaaaaan…

Il déposa des baisers dans mon cou avant de se redresser quelque peu pour pouvoir accélérer encore le rythme. Mais là je n’allais plus tenir, mes cris redoublaient et j’aurais presque eu peur que mes voisins m’entendent… enfin ça je n’y pensai qu’après en fait. Pour le moment, le monde pouvait bien s’écrouler, le plaisir de nos corps emmêlés rendait tout le reste complètement sans importance.

- Jiiiiiin attends…!

Il grogna vaguement quelque chose et le roulement de ses reins prit encore en vigueur alors que ses doigts caressaient mon gland de manière incessante et terriblement galvanisante, ce qui me précipita rapidement au bord du gouffre sans qu’il me laisse le temps de souffler. Dans un cri qui éclata dans la salle de bain, je jouis entre ses doigts et fus obligé de glisser sur mes avant-bras pour ne pas tomber. Mon corps était engourdi, et celui de Jin - qui venait à nouveau d’ancrer puissamment ses mains sur mes hanches - bougeait de plus en plus rapidement en moi, et ses gémissements résonnaient de plus en plus fort, alors malgré moi je continuai à gémir.

- Han Kazuya… hmmmm…

Après quelques dernières ô combien agréables minutes, je sentis ses doigts se crisper et il se répandit en moi. Il se retira de mon corps et je me retournai sur le dos pour qu’il vienne s’allonger contre moi. Il posa ses lèvres sur les miennes et me donna un baiser passionné auquel je ne me fis pas prier pour répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lemon de la mort qui tue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate :: Hors Jeux :: Hors Jeux :: A vos plumes! :: Sea Hyung's Stories-