Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez|

Toujours aussi réticent ?

AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Toujours aussi réticent ?
Lun 30 Aoû - 21:45
  
    Pour une fois, à son réveil, aussi dur et pénible soit-il, Jeong se contenta simplement de sourire. La soirée d’hier avait été… exquise, en tout point. Et enfin, enfin après tout ce temps, son professeur préféré était passé entre ses bras. Lui aussi avait fini par craquer, comme quoi, bien que résistant et difficile à amadouer, Sea restait un homme comme les autres. Et personne ne résistait à Jeong. Il finit par se lever, jetant un bref coup d’œil à son portable, posé sur sa table de chevet. Cinq sms, quatre appels manqués, 7h45. Tant pis, il serait en retard, après tout, c’était à son habitude, qu’il arrive à l’heure serait sûrement bien plus étrange. Il ne prêta pas plus attention non plus aux personnes qui avaient essayé de le joindre. Des invitations aux prochaines fêtes sans doute, ou quelques commentaires sur celle d’hier. Finalement, il n’était pas resté si longtemps que prévu, à croire que ce petit passage chez Sea était une chose tellement excitante qu’il valait mieux garder cela comme seul souvenir de cette délicieuse soirée.

    Première clope. Petit-déjeuner. Seconde clope. Douche. Habillage. Troisième clope. Pourquoi se presser quand on s’appelle Jeong Hu Park ? Alors qu’à ce stade-là, on peut même acheter le temps. Ces deux prochaines heures de maths l’ennuyait déjà aussi loin soit-il de l’université, mais rien à faire, aucune chose concernant les études n’arrivait à motiver son envie. A part peut-être… Le professeur de littérature. Il termina en glissant dans son sac, son portable, un briquet, et son paquet, ou du moins ce qu’il en restait, de cigarette. Il sourit en se rappelant où il avait laissé l’ancien, il espérait que Sea, dans sa grande bonté, le ramène à son véritable propriétaire. A moins qu’il ne soit trop honteux pour affronter de nouveau son élève ? Qui sait, quand bien même il avait pris sûrement autant de plaisir que Jeong, il serait capable de tout nier pour mieux oublier sa triste défaite. Mais au moins, si ce n’était pas le cas, le jeune héritier aurait le plaisir de fréquenter de nouveau, et même plus, son tendre enseignant…

    Il attrapa les clefs de sa voiture, posées sur la table, près de la porte, et fut prêt à partir quand il se rappela soudainement de quelque chose. Comment avait-il pu oublier ?... Il l’avait pourtant fait livrer au manoir aussitôt sorti de chez Sea… L’avantage lorsqu’on a une position sociale comme cella de Jeong, c’est que tout le monde, se plie en quatre pour satisfaire le moindre de vos désirs, et il n’était pas du genre à limiter ses envies… Il attrapa le paquet au nom d’un grand créateur et sortit vers le garage.

    Comme prévu, il n’arriva pas plus à l’heure que les autres jours, et son professeur de maths, toujours aussi soumis à la direction que d’habitude, n’osa encore rien dire. A croire qu’ils étaient tous des petits toutous près à s’incliner devant lui pour ne pas avoir d’ennuis, et le pire, c’était que cette idée amusait l’héritier. Sauf bien sûr Sea qui s’était montré un peu plus… Teigneux, mais ça, c’était une histoire un peu plus personnelle que les théorèmes et autre formules qu’on tentait de lui apprendre vainement.

    En fait, la seule chose qu’il attendait réellement pendant cette journée entre les innombrables murs de Todai, c’était son cours de littérature. Ou plutôt, son professeur de littérature, car après tout, ce qu’il racontait ne l’intéressait guère plus que les autres matières. Il se demandait encore comment réagirait-il. Est-ce que Sea l’ignorerait royalement ? Remarque, ça ne changerait pas trop en vérité, mais après ce qui c’était passé la nuit dernière, Jeong n’avait qu’une envie… recommencer. Et il avait hâte de savoir s’il tomberait de nouveau dans ses bras sans soucis, ou bien s’il devrait recommencer son petit manège. Après tout, pourquoi pas… le défi serait intéressant, devoir le séduire encore et encore, plaçant toujours la barre plus haut, au moins Jeong pouvait être sûr de ce que Sea attendrait de lui. Et rien n’était impossible pour monsieur Park jeong Hu, c’était bien connu.

    Il arriva comme si de rien n’était au cours de littérature, à dix heures, et pour une fois, notons-le, à l’heure. Il fit comme si de rien n’était, et après tout, il n’allait pas non plus s’afficher devant cette bande de petits studieux inutiles, il fallait juste attendre qu’ils partent et Sea serait à lui. Passant devant son professeur, il lui adressa juste un sourire en coin, aussi discret qu’évocateur. Au moins il ne pourrait pas le manquer, et même s’il comptait se faire oublier pendant les deux heures à venir, c’était pour que Sea appréciait d’autant mieux son grand retour après la sonnerie.

    Et curieusement, pour une fois, il tenu parole. Certes, il n’avait rien écouté, on ne change pas les bonnes habitudes, mais au moins il n’avait pas admiré le fessier de son professeur pendant que celui-ci écrivait au tableau, ni imaginé quelconque scène qui pourrait se passer une prochaine fois… Allez, si, quand même, mais juste un peu. Il fallait dire que l’envie de dominer de Jeong ne se trouvait pas ainsi si facilement éclipsée, même avec un amant aussi spécial que Sea, et l’idée de l’avoir totalement à sa merci, menotté contre le grand lit de l’héritier… C’était une pensée des plus agréables, et qui ne tarderait pas à être réalisée.

    Finalement, l’ultime sonnerie de la matinée le sortie de sa rêverie et il s’autorisa alors à reposer son regard sur le délicieux enseignant de littérature. Bizarrement, si les autres professeurs savaient que Jeong ne se précipitait pas dehors après chaque sonnerie, ils trouveraient ça anormal, lui qui les avait toujours habitués à partir sans même attendre quelconque signe de fin de cours. Alors que Sea s’affairait à ranger toutes ses feuilles de cours – d’ailleurs Jeong ne savait même pas s’il avait remarqué sa présence -, l’élève descendit enfin vers l’estrade, toujours son sac de marque à la main. Sans un mot il le posa sur le bureau encore légèrement en bazar du professeur. Il était mignon ainsi, tout studieux, très calme… Et ça amusait tellement Jeong de mettre cet homme habituellement si posé dans des situations et des états impossibles. Il s’assit sur le rebord du meuble, comme si de rien n’était, se tournant légèrement pour le regarder faire, un sourire amusé aux lèvres.

    - Bien dormi ?...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Jeu 2 Sep - 18:24
  
    Pour la première fois de ma vie, j'eus envie de me faire porter pâle pour ne pas avoir à aller à l'université. La simple idée de croiser Jeong dans un couloir me terrorisait... je ne voulais pas me rendre compte qu'à présent je n'étais plus d'aucun intérêt pour lui. Il avait eu ce qu'il voulait de moi après tout, et dans un sens maintenant je pouvais me dire qu'il allait enfin me laisser tranquille. Ce n'était pas ce que je voulais depuis des semaines ? Je détestais pourtant son comportement, et je détestais l'avoir dans mes pattes... mais maintenant que j'avais la certitude qu'il ne s'intéresserait plus à moi, j'avais envie de revenir en arrière.
    Je tirai les rideaux de ma chambre pour faire entrer la lumière et mon regard se posa sur le paquet de cigarettes que Jeong avait laissé sur ma table de chevet. J'avais hésité à le jeter... mais finalement je l'avais gardé, sans trop savoir pourquoi. Est-ce que j'allais lui rapporter ? Non, je n'avais aucune envie de lui adresser à nouveau la parole... je ne voulais pas qu'il croit que je me jetais dans ses bras, ou que je réclamais encore un peu d'attention de sa part, je n'étais pas comme ça, et surtout pas avec lui. Mais je ne pouvais pas non plus me résigner à le jeter, ce qui était stupide, je ne fumais même pas. Ça ne me servait à rien de le garder... mais toute ma logique n'arrivait pas à bout de ce masochisme qui voulait me faire penser encore et encore à la soirée que j'avais passé avec Jeong. D'un geste rageur je fourrai le paquet dans mon sac de cours et sortis de ma chambre, puis de l'appartement. S'il venait me parler, je le lui rendrais, mais cela ne m'obligeait en aucun cas à faire le premier pas vers lui... et s'il ne venait pas me parler - et j'étais persuadé qu'il ne le fera pas - je le jetterais à la fac.

    Mes deux premières heures de cours se passèrent calmement et j'eus la bêtise de me dire qu'avec un peu de chance mon autre cours serait similaire, que je n'aurais pas à m'inquiéter de la présence d'un certain élève. De toute manière, pourquoi est-ce qu'il viendrait en cours ? Ce ne serait pas la première fois qu'il sècherait, et pour une fois ça m'arrangerait, cela m'éviterait de l'affronter. Le pire étant que je n'avais aucune idée de la réaction que j'aurais en me retrouvant face à lui. Je ne savais pas à quel point j'aurais mal, si ce serait au point de fuir pour ne plus le revoir. L'idéal serait que je ne ressente rien de particulier et que ma vie reprenne simplement comme avant, que j'ai la volonté de reprendre une vie calme. Malheureusement, malgré toute ma volonté j'avais conscience que le destin me remettrait sur le chemin de Jeong... mais si au moins ça me laissait le temps d'oublier les sentiments que j'éprouvais, ce serait déjà ça. Mais je n'étais pas prêt à mettre ma dignité de côté pour préserver mon coeur... c'était d'ailleurs la seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher : ma dignité. C'était la seule arme que j'avais si je devais me retrouver face à Jeong, je devais agir comme d'habitude. Il le fallait.

    Je m'installai à mon bureau pour ressortir mes affaires de cours avant que la sonnerie ne retentisse. Je levai les yeux vers la place où s'installait toujours Jeong et priai pour qu'elle reste vide. En sortant un livre, j'aperçus le paquet de cigarettes dont l'odeur emplissait mon sac. Je soupirai, j'irais le jeter plus tard, là je n'avais plus le temps, je n'allais pas risquer d'être en retard pour un paquet de cigarettes. Les étudiants commencèrent à entrer, je refermai donc mon sac et le reposai au sol, me levai pour accueillir les étudiants qui me saluaient. Je tentai de me composer une expression calme alors que je croisais les doigts derrière mon dos pour que Jeong n'apparaisse pas... et... il entra en même temps que les autres. Passant près de moi, il m'adressa un discret sourire en coin, je serrai la mâchoire. Bordel, je n'avais donc j'avais de chance ! Non seulement il était là, mais en même temps que les autres - ce qui était rarissime -... mais au moins je n'aurais pas à lui adresser la parole comme je le faisais toujours parce qu'il était en retard. Je baissai les yeux sur la surface de mon bureau pour m'empêcher de le suivre des yeux.
    Heureusement pour moi, lorsque je faisais mon cours j'arrivais plus ou moins à ignorer ce qui n'avait rien à faire dans une salle de cours, et aucune pensée de Jeong ne vint me perturber - je crois que ça aurait détruit tous mes efforts pour l'ignorer -.

    Et les deux heures passèrent sans que je ne lui adresse un seul regard. La sonnerie retentit, les élèves se levèrent pour sortir de l'amphi et aller manger, je rangeai moi aussi mes affaires en m'ôtant de la tête que Jeong pourrait venir me parler. Il ne fallait pas que j'y pense, que je relève la tête pour voir si j'étais seul dans l'amphi ou non, cela me trahirait s'il me voyait... et je n'avais aucune envie qu'il se mette la moindre idée en tête qui pourrait rengrossir son égo. Pourtant, des pas s'approchèrent de mon bureau, d'une démarche nonchalante que, malgré moi, je reconnus aussitôt. Il posa un sac sur le bureau et je relevai finalement la tête quand il s'y assit. Non mais c'était quoi ces manières ? J'allais dire quelque chose mais il fut plus rapide.

    - Bien dormi ?...

    Je fronçai légèrement les sourcils et soupirai en posant mon sac sur le bureau pour y fourrer mes affaires. Qu'est-ce qu'il y avait à répondre à ça ? Surtout ici. Je regardai discrètement vers la porte de l'amphi avant de reporter mon attention sur Jeong. Je sentis mon coeur se mettre à battre fort, qu'est-ce que je pouvais le détester quand il me regardait comme ça.

    - Ne m'adresse pas la parole, lançai-je d'un ton sec.

    S'il croyait que j'allais l'accueillir avec un sourire après ce qui s'était passé hier... non mais, d'accord je savais bien que ça ne représentait rien pour lui, et pour moi non plus ça ne devrait rien représenter, ce n'était que l'histoire d'une nuit, enfin façon de parler. Mais c'était tout aussi bien, en fait, je ne me serais pas vu lui faire face ce matin... aurait-ce été plus compliqué, ou non ? Je ne voulais même pas savoir.
    Je sortis le paquet de cigarettes de mon sac et lui fourrai dans les mains, maintenant j'en étais débarrassé, il était venu me parler, je lui avais rendu ses fichues cigarettes et il me laisserait enfin tranquille, je l'espérais... enfin, une partie de moi l'espérait.

    - Et enlève-toi de là, un bureau c'est pas fait pour s'asseoir.

    Je ne pouvais m'empêcher de me cacher derrière mon rôle de professeur, ça m'évitait de m'énerver contre lui pour ce qui s'était passé. J'avais bien plus mal qu'avant et j'avais peur qu'il s'en rende compte si je m'énervais, parce que je n'arriverais pas à me contrôler, c'était évident.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Jeu 2 Sep - 20:49
  
Le regard de Sea sembla fuir quelques secondes, se reportant sur la porte de l’amphithéâtre, malheureusement pour lui, il aurait beau y regarder avec toute l’insistance du monde, personne ne viendrait le déranger dans son entretien forcé avec Jeong. Car à vrai dire, le professeur ne semblait pas le moins du monde enchanté par sa présence juste à côté de lui, et Jeong n’était pas encore assez bête pour en pas s’en rendre compte.

- Ne m'adresse pas la parole.


Effectivement, on pouvait difficilement faire plus sec et tranchant que ça. Jeong en déduisait donc que Sea était retourné dans ses tranchées, lui qui avait mis tant de temps à l’en sortir… Il allait falloir tout recommencer. Il soupira intérieurement. D’un côté, il était prévisible, c’était déjà un bon point. Maintenant que son professeur avait perdu sa dignité au lit, il tentait sûrement de la regagné dans la vie de tous les jours, y compris s’il fallait, pour ça, éloigner Jeong… Surtout pour ça, à vrai dire. En avait-il vraiment assez de son égocentrique élève ou jouait-il un jeu pour s’éviter le moindre mal à le fréquenter de nouveau ? Le choix ne se posait même pas pour Jeong, ça ne pouvait être que la seconde solution, après tout, depuis quand douterait-il de lui ?

Mais avant même que Jeong ne puisse rétorquer quoi que se soit, Sea sortit le fameux paquet de cigarette de son sac, avant de – presque – le lui balancer. Bon, au moins monsieur de mauvaise humeur avait tout de même pensé à ça. Et même si l’héritier se serait fait un plaisir à aller le chercher de nouveau à l’appartement de son professeur, savoir qu’il y ait pensé de lui-même était plutôt amusant. Avec un peu de chance, cet ‘oubli’, l’avait fait penser à lui, même après son départ plus ou moins précipité.

- Et enlève-toi de là, un bureau c'est pas fait pour s'asseoir.


Jeong soupira, il espérait que Sea n’était pas comme ça chaque fois qu’il couchait avec quelqu’un, sinon, le fait qu’il soit célibataire s’expliquerait on ne peut mieux. Il glissa finalement le paquet de cigarette dans son sac et se leva du bureau avant que son professeur ne fasse une syncope. Ce n’était pas spécialement qu’il avait envie de lui obéir, ce n’était pas son genre de toute manière, juste éviter de l’énerver, le stresser ou quoi que se soit d’autre, d’avantage ne serait pas du luxe. A croire que sa défaite lui était réellement restée en travers de la gorge, face à l’élève qu’il essayait d’éviter le plus possible… Jeong aurait presque eu de la peine s’il avait été capable d’une quelconque empathie.

- Dis-moi, tu es d’aussi mauvaise humeur chaque fois que tu couches avec un garçon ? c’était pourtant plutôt bien hier soir... Mais c’est quand même très gentil d’avoir pensé à moi.
Dit-il en désignant le paquet qu’il lui avait rendu.

C’était bien connu, Jeong ne connaissait ni la honte, ni la pudeur, et parler de ce qui c’était passé hier soir l’amusait plus que tout, spécialement face au Sea, légèrement… sur les nerfs, qu’il avait en face de lui. Il attrapa finalement le paquet qu’il avait posé sur la table, pour le remettre plus près de Sea.

- Tiens, ça aussi c’est pour toi…


Même s’il était plus que dépensier, ce n’était pas vraiment à son habitude de faire des cadeaux si cher à quelqu’un, mais curieusement, il n’avait aucun problème pour son professeur. Lui-même ne savait pas trop pourquoi cette pensée lui avait traversée l’esprit la vieille au soir. Mais il ne fallait pas non plus chercher très loin pour se donner une excuse valable, et superficielle. Sea avait sûrement du jeter son ancien manteau et Jeong préférait intervenir avant qu’il n’en rachète un, que l’élève trouverait sûrement aussi moche que le premier. C’était… Une bonne action. Sa bonté le perdrait, c’était clair. Tant qu’à avoir un manteau blanc, autant qu’il soit beau, et ce n’était pas si étonnant pour l’héritier de pouvoir commander n’importe quoi à n’importe quelle heure, il y aurait toujours quelqu’un pour satisfaire le moindre de ses désirs. Ainsi, après être sorti de chez Sea, un coup de fil auprès d’une marque, la taille, la couleur, le modèle, et tout été près dans l’heure suivante. Rien de plus facile.

- T’as dû jeter le tien après l’accident, alors je me suis dit que ça ne serait pas du lux d’en avoir un autre… Et un beau…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Mar 7 Sep - 11:36
  
    J'inspirai un bon coup pour essayer de me calmer sinon je sentais que j'allais véritablement m'énerver. Son comportement m'horripilait au plus haut point. Pourquoi me parlait-il ce matin ? Comme si de rien n'était, comme s'il ne s'était rien passé de choquant. J'étais le seul à me rendre compte de la situation ou quoi ? Evidemment que oui... pour lui ce rien de plus que ce qu'il avait l'habitude de faire. Je n'étais qu'un mec de plus avec qui il s'était envoyé en l'air. Mais moi je m'en voulais de m'être laissé avoir, même si je ne le regrettais pas... au fond, j'avais adoré être dans ses bras, et c'était pour ça que je m'en voulais tellement. Je m'étais donné l'occasion de connaître cette sensation, ces émotions, pour mieux me torturer avec... d'autant qu'à être si près de moi je n'avais qu'une envie, c'était de me blottir contre lui. Heureusement que je tenais bien trop à ma dignité pour le faire.

    Il soupira, me tirant de mes pensées, et je vis qu'il remettait son paquet de cigarettes dans son sac. Puis il se leva, ce qui m'étonna, depuis quand faisait-il ce que je lui demandais ?

    - Dis-moi, tu es d’aussi mauvaise humeur chaque fois que tu couches avec un garçon ? C’était pourtant plutôt bien hier soir... Mais c’est quand même très gentil d’avoir pensé à moi.

    Je serrai les mâchoires, non mais pour qui il se prenait pour me parler de cette façon ? En plus parler de ça alors que nous étions à l'université, si quelqu'un passait et nous entendait c'est moi qui aurais des problèmes ! Mais il ne pensait pas à ça, bien sûr que non, pas Jeong... ah... comment arrivais-je à me convaincre de la si mauvaise personnalité du garçon que j'aimais ? Comment est-ce que j'arrivais à ne lui trouver que des défauts, même lorsqu'il avait les qualités que j'aimais chez un homme ? Il ne fallait plus que je le vois, nulle part, je me perdais alors que lui il s'en fichait.
    Du coin de l'oeil je le vis pousser un paquet vers moi, j'arquai un sourcil.

    - Tiens, ça aussi c’est pour toi…

    Je le regardai avec des yeux étonnés. Il... il m'offrait quelque chose ? C'était pourtant bien JeongHu Park que j'avais en face de moi, c'était vraiment son genre de faire des cadeaux aux gens ? Non, je n'y croyais pas, il y avait forcément une raison qui le poussait à faire ça... il n'était pas le genre à faire plaisir aux autres sans contrepartie et ça, j'avais beau l'aimer, c'était bien la vérité.
    Néanmoins j'attrapai le paquet pour regarder ce qu'il y avait dedans, un vêtement blanc que j'identifiai rapidement comme étant un manteau.

    - T’as dû jeter le tien après l’accident, alors je me suis dit que ça ne serait pas du luxe d’en avoir un autre… Et un beau…

    En effet, c'était donc bien un manteau. "Et un beau" qu'est-ce que ça voulait dire ça ? Mon ancien manteau était très bien et je me fichais de porter des choses qu'il aimait ou non, je ne cherchais à lui plaire, au contraire... Je soufflai et repoussai le paquet.

    - Je ne veux rien de ta part.

    Dans ma tête, il n'y avait qu'une raison pour laquelle il pouvait m'offrir un "si beau" cadeau... mais je n'étais pas une de ces filles qui rampaient à ses pieds en attente d'un peu d'attention de sa part, je me fichais qu'il puisse m'offrir des choses, je m'en fichais de son argent et je me fichais de lui, de sa présomption, de son arrogance et de sa détermination à me pousser à bout à chaque fois qu'il me voyait.

    - Laisse-moi simplement tranquille et oublie-moi.

    Je ne voulais rien de lui... enfin rien de ce qu'il m'offrait. Il ne devait sans doute pas se rendre compte de la façon dont je pensais, et c'était tant mieux... je préférais qu'il ne se rende pas compte de mes sentiments, néanmoins c'était blessant de le voir agir de cette manière alors qu'il faisait pareil avec tout le monde. Pas que j'attende autre chose de lui, je savais bien que rien ne le ferait jamais changer.

    J'attrapai mon sac et partis vers la porte. Je n'avais aucune raison de rester, et je n'avais pas envie de continuer à parler avec lui. Dans un sens, mieux valait que je parte de moi-même plutôt que j'attende qu'il parte en me disant qu'il ne voulait plus me revoir... et si ça n'arriverait pas maintenant, alors ce serait pour plus tard, mais un jour ou l'autre il se lasserait de moi.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Sam 16 Oct - 12:11
  
    Sea attrapa le paquet que Jeong poussait vers lui et jeta un coup d’œil à l’intérieur, l’air presque résigné. On pouvait clairement dire que cela ne le fit pas sauter de joie, bien au contraire, alors que son professeur repoussait finalement le paquet en soufflant. D’un côté ça aurait été étonnant de voir un comportement autre que celui défaitiste qu’il avait d’habitude de prendre, mais de l’autre un peu plus d’enthousiasme aurait été plutôt bienvenu. Jeong grogna légèrement, exaspéré par le comportement de Sea, qui signifiait clairement ‘non’, et ses paroles ne firent que confirmer ses pensées.

    - Je ne veux rien de ta part.


    Pour une fois que Jeong Hu Park, gosse de riche, égocentrique et manipulateur, mettait un peu de son temps et de sa fortune pour satisfaire d’autres envies que les siennes… Un peu plus de gratitude serait appréciable ! Comme s’il n’avait que ça à faire d’offrir des cadeaux aux autres, à croire que Sea ne se rendait vraiment pas compte de la chance, de l’honneur même, que lui accordait son élève. La seule chose peut-être qu’il offrait aux autres – à part sa merveilleuse présence et les délicieuses nuits – était les tournées de cocktails et autres alcools lors de leurs nuits plutôt bien arrosées.

    Un cadeau, n’était-ce pas sensé faire plaisir à la base ? Et bien que se soit difficile à croire, même à cadeau de Jeong Hu partait, à peu de choses près, du même principe. Était-ce si compliqué à comprendre sans que Sea n’y voit aucune manipulation ou autre stratagème ? Car c’était bien là ce qu’il semblait penser, d’ailleurs, il ne s’en cacher pas vu son comportement. Certes, si jamais… Ce petit cadeau pouvait impliquer d’autre chose ce ne serait sûrement pas Jeong qui irait cracher dessus. Mais aussi Sea était plus qu’énervant à tout de suite monter sur ses grands chevaux dès que son élève lui offrait son attention, il n’avait pas l’habitude à force ? Il n’y avait bien qu’à lui que cela ne faisait pas plaisir… Sea plaisait à Jeong Hu, il ne s’en cachait pas, et la nuit dernière était une preuve assez concrète pour comprendre qu’il en était de même pour le professeur. Alors pourquoi s’obstinait-il à fuir ? N’était-il pas au contraire sensé apprécié ça ? Vraiment, Sea restait incompréhensible, comme s’il avait encore un peu d’honneur à protéger maintenant qu’il avait couché avec son élève. Le moment qu’ils avaient passé ensemble hier soir était bien plus évoquant que n’importe quelles paroles.

    - Laisse-moi simplement tranquille et oublie-moi.

    Sea attrapa sans plus attendre son sac, et se dirigea vers la sortie, ignorant totalement la présence de son élève. Et c’était tout ? Il comptait partir ainsi ? L’air de rien ? Après tout ce qu’il s’était passé ? A croire qu’il était vraiment trop naïf pour penser que Jeong le laisserait s’en tirer à si bon compte. Comme si le jeune héritier avait pensé une seule seconde à oublier Sea, et bien au contraire, la nuit qu’ils avaient passé, et son comportement aujourd’hui, ne donnait qu’une envie à Jeong, celle de continuer, jusqu’à ce que son professeur craque totalement, sans plus opposer aucune résistance.

    - Pour une fois que je fais un cadeau à quelqu’un, tu pourrais au moins faire semblant d’apprécier. Et puis ce n’est pas comme si ma présence te gênait particulièrement hier soir…


    Jeong se leva à son tour, Sea ne voulait pas de son cadeau ? Tant pis, il le laisserait ici. De toute manière il n’en avait aucune utilité, c’était seulement pour son professeur qu’il l’avait acheté. Après tout ce n’était pas vraiment son problème si Sea refuserait de prendre ce sac, qui contenait un simple manteau dont il ne pourrait sûrement jamais s’offrir même un quart. Qu’il n’aille pas se plaindre après du soi-disant égoïsme de son élève. Jeong s’avança vers son enseignant, pour finalement s’arrêter à peu près à sa hauteur.

    Il savait que son professeur bataillait entre deux sentiments, tantôt il l’exaspérait, tantôt il se laissait charmer, par des moments que Sea qualifiait de faiblesse. Pourtant Jeong restait persuadé qu’ils préféraient tous deux la seconde option, peut-être bien que pour une fois, Sea avait plus de fierté de Jeong, et n’osait pas avouer que, oui, son élève lui plaisait, aussi arrogant, et détestable soit-il. Mais après tout on ne contrôle pas toujours tout, la preuve, même Jeong avait fini par vouloir attirer Sea dans son lit.

    - Si tu n’en veux vraiment pas, laisse-le ici. Mais ça serait vraiment dommage que quelqu’un le trouve et le porte à ta place…


    Jeong s’approcha encore un peu plus de son professeur, s’avançant dangereusement. Il le rattrapa légèrement par le poignet avant qu’il n’ait l’idée de s’enfuir. C’était loin d’être fini entre eux, il en était sûr, et il ne restait plus qu’à persuadé Sea de la chose. Et l’élève était loin, très loin, d’avoir épuisé toutes ses idées pour le faire de nouveau craquer et ce petit cadeau n’était qu’un avant goût de ce qu’il avait prévu pour son anniversaire. Plus qu’une petite semaine et Sea serait de nouveau dans ses bras, encore plus longuement cette fois-ci. Jeong afficha un léger sourire en coin, qu’il lui adressa sans aucune gène, avant de glisser ses lèvres jusqu’à son oreille, ne se retenant pas de souffler légèrement sur son cou au passage, juste pour le faire frémir.

    - … Après tout, c’est uniquement pour toi que je pourrais faire ça…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Mar 26 Oct - 21:05
  
    J'étais sur le point de partir, bien décidé à ne pas me retourner, à ne pas revenir sur mes pas, à ne pas attendre la moindre chose de ce prétentieux. J'allais partir, oublier, tout, retrouver mes esprits et c'était bien ça qui était l'important, puisque je ne pouvais de toute manière pas sortir définitivement de sa vie - à mon grand regret -, mais si je parvenais à faire disparaitre le moindre petit sentiment à son égart autre que la plus grande indifférence, ce serait parfait et je pourrais faire ce que j'avais à faire, je pourrais supporter ses pics qu'il me lançait, comme avant mon accident, rien n'aurait changé, j'aurais aimé être dans cet état d'esprit là c'était certain.

    - Pour une fois que je fais un cadeau à quelqu’un, tu pourrais au moins faire semblant d’apprécier. Et puis ce n’est pas comme si ma présence te gênait particulièrement hier soir…

    Je me mordis la lèvre, quel con ! Pourquoi insistait-il ? Pourquoi parlait-il encore de ça ? C'était fichu pour moi maintenant, il m'énervait, bon Dieu qu'est-ce qu'il m'énervait ! Et si je sortais comme ça et croisais quelqu'un on ne me lâcherait plus avant de savoir ce que le toujours calme et serein SeaHyung avait... putain il y avait bien que Jeong qui pouvait m'énervait... et ça m'énervait !
    Je me retournai à demi vers lui, me gardant bien de le regarder cela dit, je n'avais pas besoin de sentir à nouveau mon coeur faire un dératé, j'avais compris ce que je ressentais, pas besoin de remuer le couteau dans la plaie comme on dit..
    Hier soir... certes je ne pouvais pas dire que sa présence m'avait dérangé - ce serait de la mauvaise foi - mais j'aurais aimé qu'il cesse son manège et qu'il me laisse en paix à présent qu'il avait eu ce qu'il voulait. Nan mais sérieusement à quoi ça lui servait de me faire des cadeaux maintenant ? Hein ? Je n'en avais rien à faire après tout, ce n'était pas ça que je voulais, je n'étais pas ce genre de personne et bien sûr cet idiot était à mille lieues de comprendre ça. Je n'avais même pas la prétention de pouvoir le lui mettre dans le crâne, c'était impossible.

    - Si tu n’en veux vraiment pas, laisse-le ici. Mais ça serait vraiment dommage que quelqu’un le trouve et le porte à ta place…

    Je souffla doucement, qu'est-ce que ça pouvait me faire que quelqu'un le porte à ma place ? Cela dit, si quelqu'un d'honnête le trouvait on me le ramènerait sûrement, parce que c'était moi qui avait cet amphi la plupart du temps. Et puis certaines personnes devaient avoir Jeong avec ce grand sac dans la fac. Ah, voilà, non mais quand est-ce que j'allais comprendre que ça ne me servait à rien de me prendre la tête avec lui, je devais arrêter de penser aux conséquences des choses à tout bout de chant... quelqu'un le trouverait ? le porterait ? La belle affaire, de toute manière je n'en voulais pas, je ne voulais pas d'un cadeau de cette sorte de sa part. Comme s'il pouvait ne pas avoir d'arrière pensée en faisait de telles choses, c'était Jeong, quoi qu'il dise je ne pouvais que me méfier pour ne pas risquer de tomber de haut, de très haut.

    J'entendis ses pas avancer vers moi, je me crispai. Ah non pourquoi est-ce qu'il se rapprochait de moi ? C'était quoi ce plan hein ? Je voulus m'éloigner mais avant même que j'aie pu faire un pas, ses doigts se saisirent mon poignet pour m'empêcher de partir... Je relevai doucement les yeux vers lui, trop près... vraiment trop près. Pourquoi s'était-il approché ? Pourquoi m'empêchait-il de partir ? Mon coeur se mit à battre la chamade contre mes côtes. Je me mordis à nouveau l'intérieur de la lèvre pour m'empêcher de lui demander de me lâcher, mais je n'étais pas persuadé que ma voix puisse être aussi ferme et résolue que je le voudrais, et loin de moi l'envie de paraitre suppliant devant lui.
    Un petit sourire se traça sur ses lèvres et je sentis mes joues rougir, c'était quoi ce sourire ? Comment faisait-il... pour sourire ainsi ? Qu'avait-il en tête, pourquoi est-ce qu'il ne pensait pas dans ma tête !? Pour une fois, j'aurais apprécié de savoir pourquoi ce sourire ! Il se moquait de moi ? Il voulait me provoquer ? Je l'amusais ? Peut-être un peu de tout ça, moi tout ce que j'arrivais à faire c'était me mettre en colère pour cacher le moindre de mes sentiments et lui... s'en fichait de toute façon. Il glissa ses lèvres à mon oreille, je fermai les yeux en sentant son souffle dans mon cou... non pas ça...

    - … Après tout, c’est uniquement pour toi que je pourrais faire ça…

    Eh..? Quel idiot... me dire ça, comme ça, mais qu'avait-il dans la tête ? Plus allait, et plus il me mettait en colère, pourtant je n'étais pas certain que - pour une fois - ce soit ce qu'il cherchait à faire. D'accord, je pensais que ce n'était pas son genre de faire des cadeaux en général mais je savais aussi que ce type était près à tout pour avoir ce qu'il voulait... et il voulait me faire croire que j'étais le seuls à qui il faisait des cadeaux ?
    Je le repoussai, me retenant de justesse de ne pas lui mettre une gifle. Ah voilà je m'emportais comme un bel idiot, et le pire c'était que j'avais un mal fou à me calmer. J'en avais marre qu'il insiste et me mente effrontément, c'était presque insultant en fait.

    - Tu te fous de moi ? Je t'ai déjà dit que nous n'étions pas du même monde ! Je ne suis pas comme tous ceux que t'es tapé et à qui tu as juste besoin d'offrir des jolies choses pour qu'ils accourent vers toi !

    Dès le départ, dès que j'avais rencontré Jeong et compris sa façon de mener sa vie, j'avais éprouvé un mépris profond pour toutes les poules qu'il ramenait chez lui, et si je ne voulais pas maintenant me mépriser moi-même il fallait que je lui fasse comprendre que lui et moi ce n'était rien... et que je me fasse comprendre à moi-même que ça ne servait à rien de m'accrocher, même si je l'aimais, cela ne lui donnerait qu'une énième raison de se jouer de moi.
    Une fois ma bouffée de colère passée, je me rendis compte à quel point mes paroles étaient à double tranchant pour moi, ne venais-je pas - dans une seule et unique phrase - de lui montrer que j'étais jaloux de n'être pour lui qu'un parmi d'autre et que je voulais plus que ça ? Pitié, faites qu'il n'ait pas compris ces sous-entendu même pas voulu... Je soupirai doucement, si je ne mettais pas fin à la conversation moi-même maintenant, j'avais peur de ce qui arriverait. Pourquoi est-ce que j'étais si faible quand il était près de moi ?

    - Écoute, pense ce que tu veux de ce que je te dis, pense ce que tu veux de moi je n'en ai rien à faire, alors laisse-moi.

    Je tournai la tête et vis à nouveau le paquet sur mon bureau, vis à nouveau le nom de la marque. Il devait avoir payé ça une fortune, depuis quand est-ce qu'on fait des cadeaux aussi cher hein ? Il ne devait pas avoir le sens de la mesure, ou alors il voulait que je me sente redevable envers lui, oui c'était probablement ça.

    - Tu voudrais que je sois heureux que tu me fasses un cadeau ? Que je crois bêtement que tu fais ça innocemment ? Désolé, je suis pas aussi naïf...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
Sam 18 Déc - 0:41
  
    Jeong tentait de l'amadouer encore une fois, de faire fléchir son professeur sous ses soupirs, ses gestes, ses mots doucement murmurés a son oreille. Et bien que cette technique marchait parfaitement a chaque fois qu'il l'utilisait sur Sea, il fallait avouer qu'il y avait parfois des ratés... Comme... Maintenant. Malheureusement pour Jeong, Sea le repoussa aussi vite qu'il était arrivé vers son enseignant. Lui qui d'habitude ne faisait que rougir et se plaindre sous l'attitude de son élève, lui soupirant d'arrêter sur le ton d'un "continue"... C'était un changement un peu trop radical aux gouts de Jeong. A croire qu'une nuit passée avec lui, et le charme était rompu, a moins que ce ne soit Sea qui ne force les choses... Lui qui hier se laissait docilement faire, prenant plaisir a être dominé par celui qu'il s'évertuait a détester, voila qu'aujourd'hui il refusait toute approche, ne serait-ce qu'infime, de ce meme garçon. Le statut de Jeong avait donc changé du jour au lendemain ? Pourtant il était hors de question pour l'héritier de changer de place auprès de son professeur. Il avait envie de continuer son petit jeu, encore longtemps, aussi longtemps qu'il l'amuserait.

    Jeong leva de nouveau les yeux sur Sea, plus énervé qu'autre chose de s'être ainsi fit envoyer balader. Il savait que Sea ne lui restait jamais indifférent. Il en est persuadé, alors pourquoi s'amusait-il a le repousser aussi violemment tout a coup ? La nuit passée ensemble n'avait visiblement pas apporté ses fruits, au contraire, pas de petits sourires, pas de regards en coin, rien, absolument rien qui aurait pu laissé penser a Jeong que son professeur avait apprécié cette nuit en sa compagnie. Non, il avait juste droit a un comportement aussi énervant que d'habitude, si ce n'était pas plus, bien plus. Car même si Sea arrivait toujours a garder un minimum de self-control, il semblait tout a coup a bord de la crise, excédé par le comportement de l'héritier. Sea semblait sur le point d'imploser, et prêt a être bien plus agressif et violent que d'habitude. Pourtant, il se retint a la dernière minute, lors que Jeong comprenait a peine l'état d'énervement de Sea. A ce stade-là, c'était carrément hors compétition, surement jamais il ne l'avait si près de le frapper. Heureusement pour Sea, il se reprit juste a temps, préférant laisser expirer tout ce qu'il avait a dire par les mots plutôt que par les gestes - on ne levait pas, ne serait-ce que le main, sur Jeong, et les conséquences risqueraient d'être désastreuse si jamais il osait le faire un jour. Quoi que Jeong pourrait très bien réserver un sort bien plus heureux a Sea qu'a certains autres... Une nouvelle soirée en tête a tête aurait été une très bonne compensation.

    - Tu te fous de moi ? Je t'ai déjà dit que nous n'étions pas du même monde ! Je ne suis pas comme tous ceux que t'es tapé et à qui tu as juste besoin d'offrir des jolies choses pour qu'ils accourent vers toi !

    Son regard se durcit, fronçant les sourcils, c’est que son professeur haussait de plus en plus le ton… Il savait très bien que Sea n’appréciait pas la manière qu’il avait de mener sa vie, de sortir tous les soirs, de cumuler les conquêtes sans même penser une seule seconde à ses études… Sans parler de l’alcool, la cigarette, son caractère aussi désagréable qu’hautain… Ah ça non, Jeong ne correspondait visiblement pas du tout au genre de Sea. Et le professeur n’était pas le seul à être aussi excédé par Jeong, pourtant il restait bien l’unique personne dans ce cas-là à ne pas non plus résister à son charme… Jeong s’amusait à torturer son professeur, à révélé en sa présence le côté décidemment accro de Sea, le poussant à bout, le faisant craquer non sans une certaine fierté. Et pourtant… Cette fois-ci, à cet instant précis, il sentis son égo blessé de ne pas être arrivé a faire craquer une énième fois son professeur.

    Mais Jeong savait très bien que Sea n’était pas du même monde que le sien, qu’il n’était pas non plus comme tous les autres qu’il arrivait à attirer si facilement. Et c’était ce risque, cette difficulté à l’avoir, qui le rendait encore plus précieux à ses yeux – aussi précieux pouvait être quelqu’un aux yeux de l’égocentrique héritier… Sea ne se rendait même pas compte de tout ce que Jeong arrivait à mettre en œuvre, ou alors s’obstinait-il a ne pas le voir ? Comme si l’héritier avait besoin de faire des cadeaux pour que ses conquêtes reviennent le voir… Tss… Sea ne se rendait pas bien compte que c’était eux qui en redemandaient. Mais Sea n’était pas comme tous les autres, Jeong savait qu’il allait falloir l’amadouer encore et encore, jusqu'à ce que son professeur n’oppose plus aucune résistance. Et à priori, ce n’était pas demain la veille… Lui qui pensait pourtant que ça serait si facile après une nuit comme celle-ci. Sea était décidemment plein de surprise, impossible de savoir quel comportement allait-il avoir la prochaine fois.

    - Écoute, pense ce que tu veux de ce que je te dis, pense ce que tu veux de moi je n'en ai rien à faire, alors laisse-moi.

    Ah ça non… Il ne comptait pas le laisser, loin de la. C’était bel et bien ce qu’il faisait d’habitude, il savait que ses conquêtes revenaient bien vite, à la prochaine soirée, à la première nouvelle rencontre, retenter leur chance – que Jeong acceptait parfois. Et pour une fois que Jeong voulait vraiment quelqu’un… Il fallait que ce soit cette personne qui l’évite et le repousse. Ca avait le don de le mettre hors de lui. Comment Sea pouvait se comporter ainsi ?! Il faisait ainsi tourner leur relation dans un cercle vicieux, un jeu du chat et de la souris, où la souris s’amusait à attirer le chat avant de lui filer entre les doigts…

    - Tu voudrais que je sois heureux que tu me fasses un cadeau ? Que je crois bêtement que tu fais ça innocemment ? Désolé, je suis pas aussi naïf...

    Qui as dit que Jeong faisait ça innocemment ?... De toute manière, Jeong faisait bien plus de choses avec arrière-pensée que sans, ce n’était pas nouveau. Mais ce n’était pas tant pour l’attirer de nouveau dans son lit, du moins pas directement. Non, c’était juste pour lui montrer qu’il ne comptait pas laisser tomber l’affaire, que ce petit jeu était loin, très loin d’être fini. Une seule nuit tous les deux n’était décidemment pas suffisant pour l’héritier, et il espérait bien faire comprendre à son professeur qu’ils en avaient envie tous les deux… Il suffisait juste de trouver les bons arguments.

    Jeong soupira, énervé par le comportement de son professeur. Il voulait jouer à ça ? Et bien qu’il le fasse. Tant pis pour lui, il ne ferait que tomber de plus haut, la prochaine fois que Jeong l’attirerait dans son lit. Et s’il n’était pas aussi excédé par le comportement de son professeur, il aurait bien laissé échapper un petit sourire… Pensant à ce qu’il avait prévu pour cette fin de semaine. L’anniversaire de Sea était ce vendredi, et Jeong comptait bien fêter cela dignement, offrant à son enseignant une soirée qu’il n’était pas prêt d’oublier… Il regarda de nouveau les yeux vers Sea, puis leva les yeux au ciel. Il ne voulait pas du cadeau ? Tant pis. Il resterait ici, dans sa salle, et Jeong se foutait totalement de ce que le manteau deviendrait si Sea ne le récupérait pas.

    - Tu m’énerves. Sérieusement, pense ce que tu veux… Fais ce que tu veux de ce paquet, brûle-le même si ca t’enchantes…


    Cette fois-ci ne s’était pas révélée concluante, loin de là, mais qu’à cela ne tienne, Jeong l’aurait sur un autre terrain. Sans plus attendre, il se dirigea vers la sortie de l’amphithéâtre, passant de nouveau à côté de Sea.

    - … Mais ne t’inquiètes pas, je n’abandonne jamais.
    *… et ce week-end tu seras de nouveau à moi…*


    Jeong sortit finalement de la salle, sans plus adresser un regard à son professeur. Il fallait juste un peu de temps à Sea pour que sa fierté reprenne sa place, elle avait du prendre un sacré coup la veille... Coucher à le garçon qu'on s'évertuait à détester - et son élève de plus - ce n'était pas forcément bien pris... Mais il suffisait juste de lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas décemment refuser encore et encore, qu'à un moment ou un autre, son corps et ses désirs prendraient le dessus sur sa tête. Jeong s'alluma une cigarette en sortant du bâtiment, la tête un peu ailleurs, pensant à diverses choses, mais surtout à comment mettre en oeuvre son petit - quoi que tout était relatif - plan pour vendredi... Il leva les yeux, tirant un bouffée, et aperçut, à l'autre bout, Sea sortir à son tour, sans le paquet cadeau.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message Sujet : Re: Toujours aussi réticent ?
  


Revenir en haut Aller en bas

Toujours aussi réticent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un petit bisous de la plus belle ... oui oui toujours aussi modeste
» Toujours aussi explosive [Sekhmet]
» UN GRIMOIRE TOUJOURS AUSSI CONVOITE (RP d'intrigue tour 1)
» L'école est toujours aussi chiante (Pv Ruby)
» Une nouvelle journée auprès de toi ; mon coeur est toujours aussi battant. | Divine Sardine |
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate :: Vieux sujets-