Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez|

Let's play

AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Let's play
Mar 26 Jan - 20:23
  
    Pour une fois, Jeong n'était pas d'humeur totalement massacrante, et bien que personne ne soit assez proche de lui pour le remarquer, les cours de la matinée - maths et littérature - n'avaient jamais été aussi agréables. Mais rassurez-vous cela ne veut pas dire qu'il écoutait non plus. Il n'était pas sorti dimanche, sa seule soirée du samedi lui avait finalement suffit, il n'avait d'ailleurs même pas fini celle-ci. A croire qu'il s'était contenté des seuls évènements de ce jour-là, et quels évènements !... Chanceux qu'il était, il retrouvait même son enseignant dès dix heures, bien que ce dernier semblait beaucoup moins enchanté de voir son élève.

    Jeong s'était installé au fond de la salle comme à son habitude, et il s'amusait à observer son professeur l'ignorer tant bien que mal encore une fois. Un sourire s'afficha doucement sur son visage, tapotant son stylo sur le bord de la table, alors qu'il se souvenait avec plaisir le rapide - et malheureusement trop court - moment qu'ils avaient passé ensemble. Ou plutôt que Jeong lui avait forcé de passer avec lui, mais ce n'est qu'une question de point de vue. Plus il y pensait, et cela n'avait pas cessé du weekend, plus l'attitude curieuse de Sea s'éclairait. Première solution : il était vraiment trop bête pour se laisser piéger comme les autres, ce dont l'héritier doutait fortement, après tout il lui avait bien résisté pendant de longues semaines. La seconde était bien plus attrayante, et cela voudrait dire que Sea serait peut-être enfin apte à baisser sa garde et laisser son élève l'approcher. Bien sûr Jeong n'hésiterai pas à saisir cette précieuse occasion quand bien même son professeur semblait encore résistant sur certains points. La première chose que Jeong avait vu en rentrant, ce fut l'écharpe que Sea affichait presque avec défi autour de son cou, à croire qu'elle était plus que destinée à l'attention de son élève. En même temps... C'était bien son suçon qu'elle cachait, celui qu'il avait fait fièrement, content de voir que sa proie avait enfin fini à ses baisers, et mieux, les avait même appréciés.

    *Oh... C'est dommage que tu caches un si beau suçon... Tu avais l'air pourtant de ne pas détester mes baisers samedi soir...*

    Il ne savait pas encore exactement quand est-ce qu'il repasserai à l'action, mais il savait que ca ne serait pas pour longtemps, si Sea s'était laisser faire une fois, peut-être que l'héritier aurait le temps de l'amadouer complétement avant que celui-ci ne retourne dans sa phase d'ignorance totale de son élève. La cloche se mit à sonner, et, une idée derrière la tête, Jeong rangea ses affaires aussi naturellement que possible et feignit de sortir sans se soucier de son enseignant. Alors que le flot d'étudiant sortait à toute allure pour pouvoir manger le plus vite possible, il resta sagement dans le couloir à attendre patiemment. Il savait que Sea ne s'en irait pas tout de suite, le temps de ranger ses affaires et nettoyer le tableau, mais il comptait bel et bien rester à coté de la porte jusqu'à ce qu'il daigne enfin sortir. Il se plaça contre le mur, juste à coté de la salle, afin que son professeur ne puisse pas le voir, il savait que si Sea le voyait il serait capable de rester dans cette salle jusqu'à ce que mort s'en suive pour éviter son élève. Il voulait juste le surprendre un peu, discuter avec lui s'il lui en laissait l'occasion et ne se braquait pas comme à chaque fois.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Mer 27 Jan - 18:09
  
    Combien de fois m'avait-on demandé pourquoi je portais une écharpe aujourd'hui? Je l'aurais tué... je l'aurais tué... à cause de lui j'attirais l'attention de tout le monde. Les professeurs me pensaient malades, mais j'avais entendu certains élèves dire entre eux que je cachais quelque chose. Au final, je ne faisais peut-être pas aussi sage que je le croyais, tant mieux en un sens. Mais je n'y étais pour rien si j'avais quelque chose à cacher, car je ne l'avais même pas voulu. Quel abruti...
    Et dire que je devais me le coltiner pendant deux heures ce matin. Mais j'avais décidé de l'ignorer, il ne méritait pas que je me prenne la tête avec son cas... non, il n'en valait vraiment pas la peine. Quand il arriva dans l'amphi, j'avais fait comme si cette écharpe ne me dérangeait pas, et je voulais lui montrer ainsi que j'avais bien l'intention de tirer un trait sur ce qui s'était passé à cette soirée.

    Je donnai donc mon cours à cette classe tout en essayant de ne pas laisser mes pensées divaguer. J'avais pourtant du mal, car je remarquais, au fil des jours qui passaient, que je m'enfonçais un peu plus dans ma condition d'ange. Je sentais mon coeur battre de moins en moins fort, sans rien ressentir de particulier, et mon toucher semblait de plus en plus développé... bon sang, qu'est-ce que je détestais ça. J'avais l'impression de me perdre moi-même. Je ne savais pas tout ce qui m'attendait, tout ce qui nous attendait... et j'ignorais aussi tout ce que le Destin serait capable de faire pour que j'accepte mon existence et le lien qu'il y avait entre JeongHu et moi. Pour le moment tout ce que j'avais pu remarqué, c'était que les battements de mon coeur repartait quand...

    *Oh... C'est dommage que tu caches un si beau suçon... Tu avais l'air pourtant de ne pas détester mes baisers samedi soir...*

    Quand je me rappelais de cette soirée. Quel abruti de penser à ça! Ah je savais qu'il se ferait des idées. En même temps... j'étais pas complètement frigide, et je devais bien avouer qu'il était plutôt pas mal alors je n'avais peut-être pas totalement détesté ses baisers... mais ce n'était pas une raison pour qu'il s'imagine que j'allais tomber dans ses bras. Il était bien trop prétentieux, arrogant, imbu de lui-même - et j'en passais - pour être mon genre. Tout ce que je lui voyais de positif, c'était qu'il était persévérant...

    Les deux heures touchèrent finalement à leur fin et la cloche me donna l'impression de faire retentirent le son de la délivrance. Tous les élèves se levèrent - tous sans exception - et ils sortirent de l'amphi. Je soupirai en laissant un léger sourire se glisser sur mes lèvres quand je vis l'amphi complètement libre. J'étais tranquille, avec un peu de chance il avait décidé de passer à autre chose. Je retournai à mon bureau et rangeai mes affaires. Bon, il était temps d'aller manger, je commençais à avoir fin mine de rien. J'enfilai ma veste, attrapai mon sac et sortis à mon tour de l'amphithéâtre.
    Sentant une présence à ma gauche, je tournai la tête et fis un bond en arrière en échappant un cri. Bordel mais qu'est-ce qu'il foutait là cet idiot!? Je posai ma main sur mon torse en sentant mon coeur taper contre mes côtes. Pourquoi il frappait celui-là? Il ne réagissait jamais d'habitude, même quand je me faisais des frayeurs... alors pourquoi là? Je soufflai, excédé.

    - Putain qu'est-ce que tu fiches ici? ça va pas de guetter les gens comme ça?

    Pire qu'un prédateur. Ah qu'est-ce qu'il avait en tête cette fois-ci? Je m'étais trompé, il n'avait pas lâché l'affaire. Mais je n'avais pas le temps pour ses bêtises, et j'avais d'autres préoccupation! Je m'éloignai dans le couloir, il n'y avait personne ici... et je n'avais pas l'intention de rester seul à seul avec ce type.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Jeu 28 Jan - 21:37
  
    Jeong l'entendit ranger ses affaires, il n'avait pas été long, après tout il était midi, il devait sûrement avoir envie de manger. Tout comme celui caché dans le couloir, mais celui-ci savait que sa priorité était d'une toute autre nature. Sea sortit tout aussi naturellement qu'à son habitude, il ne sembla pas s'apercevoir tout de suite de la présence à ses cotés, et pourtant lorsqu'il tourna enfin la tête se doutant de quelque chose il faillit avoir un arrêt cardiaque ; du moins c'était la vision qu'il donnait. Jeong ne put s'empêcher de réprimer un petit sourire moqueur en voyant une telle réaction. Il semblait avoir eu peur, ou du moins, il avait été surpris de voir son élève juste derrière la porte.

    - Putain qu'est-ce que tu fiches ici? ça va pas de guetter les gens comme ça?


    La main posée contre son torse, Sea semblait peu à peu reprendre une respiration normale. Okay, il avait vraiment du être effrayé. Mais il avait tout de même gardé sa réactivité face à Jeong Hu, au moins il était en bonne santé c'était déjà ça, la peur ne l'avait pas trop amoché. Qu'est-ce qu'il fichait ?... Et bien il passait devant cette porte exactement au même moment que son professeur voyons, une pure coïncidence... Plus sérieusement c'était un pure question rhétorique de sa part. La preuve il n'attendit même pas la réponse. Il se retourna sans plus adresser un regard à son élève et tourna les talons pour s'éloigner dans le couloir.

    *Eh ! Reste ici toi...*

    Il comptait réellement partir comme ça ?! Sans un mot de plus ? C'était loin d'être ce que Jeong aurait voulu, mais il ne tenait qu'à lui d'inverser la situation. Il fallait qu'il réussisse à lui parler avant qu'il ne sorte dans la cours. En effet quand bien même il le trouvait à son goût il n'était pas près à le faire savoir à tout le campus. Ca va vite ces choses-là vous savez. Quoi que, pour ceux qui connaisse la réputation du Coréen, ca ne serait pas étonnant de la part de Jeong ; mais savoir qu'un professeur se laissait approcher par son élève, ne serait vraiment pas bon pour sa carrière. Encore heureux qu'aucuns élèves ne trainaient dans le même nightclub qu'eux samedi dernier. Il fallait trouver un moyen de le retenir dans ce couloir.

    Il marcha à toute allure a travers le couloir pour pouvoir le rattraper et marcher à sa hauteur. Et ce fut avec la discrétion d'un félin qui plaça doucement son bras autour des épaules de son professeur, le rapprochant un petit plus de lui. Il savait que Sea n'oserait jamais sortir en compagnie de Jeong, surtout si celui avait son bras autour de lui. Le professeur n'apprécierait sûrement pas, mais peut-être que le coté qu'il avait dévoilé la dernière fois se manifesterait de nouveau, peut-être que finalement il ne dégagerai pas son bras aussi violemment que prévu. Doucement le bras de Jeong glissa jusqu'au hanches de son enseignant, le retenant encore un peu contre lui. La main de Jeong se dirigea vers la poche de la veste, se glissant dedans avec une discrétion folle. Le portable était là, Sea l'avait rangé à l'endroit le plus accessible et c'était tant mieux. Jeong s'en empara sans se faire remarquer, le serrant contre sa paume.

    *Et voila...*
    - Je t'attendais juste, tu pourrais rester un peu plus avec moi, ce n'était pas si mal samedi...

    Il lui avait glissé ça en souriant, le plus naturellement du monde ; en même temps cela restait naturel pour Jeong. Sea se ferait sûrement un plaisir de le dégager, mais l'autre s'était fait un plaisir de l'approcher autant de lui.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Ven 29 Jan - 10:56
  
    *Eh ! Reste ici toi...*

    Humpf non mais et puis quoi encore!? J'allais pas en plus lui obéir, quoique si je le faisais il se demanderait probablement ce qui m'arrivait étant donné qu'il ne l'a pas dit à haute voix. J'allais devoir faire attention à ne pas faire de boulettes, vu l'état d'énervement déjà bien avancé dans lequel j'étais, je serais bien capable de ne pas faire la différence entre ses paroles et ses pensées... alors là, il me prendrait pour un fou, mais cela dit cela le dissuaderait peut-être de m'approcher... hmmm c'est pas un mauvais plan ça, à méditer.
    J'entendis ses pas s'approcher de moi, mais je ne m'arrêtais pas, je n'avais absolument pas envie qu'il continue de me coller comme il le faisait. Mais d'ailleurs, comment pouvait-il ne pas avoir de fans autour de lui? J'étais persuadé qu'il devait avoir des dizaines de filles à ses pieds, alors pourquoi n'allaient-ils pas simplement les ennuyer elles? Hein? Pourquoi devais-je être celui à qui il accordait de l'importance ces temps-ci? Je détestais ça! Il finit par me rattraper, je serrais les mâchoires pour ne pas lui hurler de me laisser tranquille... et je sentis finalement son bras se poser sur mes épaules. Je m'arrêtais net. Maintenant ça devenait dangereux, si quelqu'un nous voyait ainsi, ça n'apporterait que des problèmes, de gros problèmes... surtout et exclusivement pour moi d'ailleurs.

    Mais cela n'avait absolument pas l'air de l'ennuyer, pas le moins du monde car je sentis son bras glisser jusqu'à ma taille. Pourquoi devais-je me retrouver aussi près de lui? Pourquoi est-ce que les images de samedi soir me revenaient-elles en tête? Qu'est-ce qui n'allait pas chez moi à la fin - enfin si on outrepassait le fait que je n'étais plus humain -? Mon coeur s'était remis à taper contre mes côtes, et je détestais cette impression que je commençais à reconnaître... Non mais, comment pourrais-je - de quelque manière que ce soit - être attaché à lui? Pourquoi est-ce que je me sentais gêné d'être contre lui? Je ne devrais rien ressentir! Absolument rien! Alors pourquoi ce n'était pas le cas!?

    *Et voila...*
    - Je t'attendais juste, tu pourrais rester un peu plus avec moi, ce n'était pas si mal samedi...


    Je tiquai légèrement à sa pensée, mais ses paroles remplacèrent rapidement les interrogations qui se bousculaient dans ma tête. Il ne devait pas se rendre compte qu'il me rendait faible! C'était impossible, il ne devait pas, il ne pouvait pas! Je le repoussai brusquement et m'écartai de lui, me retenant de justesse de plaquer à nouveau une main sur mon coeur. Je lui lançai un regard furieux.

    - Je t'interdis de me toucher sale morveux! Et arrête de penser à samedi, ça ne se reproduira pas!

    Il suffisait que je l'empêche de me toucher pour réussir à lui faire face, pour réussir à ne pas m'abandonner à nouveau dans ses bras. Et rien que de penser à ça, j'en avais des frissons d'effroi. Pourquoi est-ce qu'il devait avoir autant d'impact sur moi? Jamais personne n'avait eu cet effet-là sur moi, et cela m'effrayait...
    Mon regard se posa sur sa main, ou plutôt sur ce qu'il tenait dans sa main. Je fourrai aussitôt les miennes dans mes poches, dans l'espoir de me détromper, mais non. C'était MON portable qu'il tenait dans SA main. Comment est-ce qu'il l'avait pris? Je ne m'en étais même pas rendu compte. Ah l'ordure! Je tendis la main vers lui.

    - Rends-le moi Jeong! ordonnai-je d'un ton sec.

    Mais au fond je savais parfaitement que, qu'importait le ton que j'utilisais avec lui, il 'en faisait qu'à sa tête. Cela dit je n'avais plus aucune raison de ne pas m'énerver... et puis de toute façon, à quoi cela pourrait bien lui servir d'avoir mon téléphone? Je n'avais rien dedans qui pourrait l'intéresser puisqu'il avait déjà mon numéro! Alors, il faisait ça simplement pour me mettre hors de moi? Hum ce ne serait pas vraiment étonnant, c'était bien son genre... pourtant il n'avait pas besoin de ça pour y parvenir.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Ven 29 Jan - 12:32
  
    Sea ne perdu pas de temps pour le repousser et Jeong fit quelques pas en arrière pour s’éloigner de son professeur. Son regard était furieux, vraiment. Il s’énervait de plus en plus vite face à son élève, le self-control qu’il gardait encore un minimum il y a quelques semaines s’était totalement évaporé. Le gentil petit Sea, bien sage et contrôlé, avait donc disparu ? Non sûrement pas, mais le cas Jeong devait le forcer à se comporter de manière brutale. Cherchait-il à cacher quelque chose en se comportant ainsi ? Il semblait lutter mais contre quoi ? Jeong devinait qu’il ne le laissait pas si indifférent que ça, et que les baisers qu’ils avaient échangés avaient laissé Sea totalement troublé ; assez pour faire douter l’enseignant. Et si jamais l’héritier lui plaisait hein ? Il avait tant été excédé par son comportement arrogant et déplacé que ressentir ne serait-ce qu’une infime attirance pour lui serait remettre en jeux son honneur.

    - Je t'interdis de me toucher sale morveux! Et arrête de penser à samedi, ça ne se reproduira pas!

    Ca ne se reproduirai pas ?! Sûrement pas ! Jeong était trop proche de son but pour que ca s’arrête maintenant. Peut importe l’avis de Sea, il ne pourrait aller contre ses pensées éternellement, il devrait bien s’avouer un jour l’attirance qu’il avait envers son élève, aussi énervant, orgueilleux et prétentieux soit-il. Il continuerait jusqu’à ce qu’il cède, qu’il tombe dans ses bras comme tout les autres, même si celui-ci était le plus réticent qu’il ai connu.

    *C’est ce que tu crois...*

    Il ne lui répondit pas, il n’allait pas non plus lui tenir une théorie sur ce que semblait ressentir son professeur. Sea devait sûrement le savoir mieux que lui, et quand bien même ne s’en rendait-il pas encore bien compte, cela ne saurait tarder.

    - Rends-le moi Jeong!

    Jeong sourit en voyant Sea s'apercevoir qu’il avait récupéré son portable. C’était vraiment bête de s’être laissé avoir aussi facilement. Il ne prit pas compte de l’ordre qu’il lui donnait ni même de la main qu’il lui tendait. Il ne comptait pas lui rendre, et encore moins si c’était lui qui lui demandé, ou plutôt lui ordonnait. Comme si l’héritier allait lui obéir. Il fit comme si de rien n’était et adressa un petit regard joueur à son professeur avant d’ouvrir son portable. Jeong était du genre fouineur lorsqu’il le voulait. Passer en revue tout son portable ? Non ce n’était pas son but. Il voulait juste vérifier quelque chose dans son répertoire. Il releva les yeux vers son professeur.

    - T’as même pas Mon numéro !


    Sans plus attendre il l’ajouta sur son téléphone avant de Sea ne dise quoi que ce soit. Jeong aurait sûrement à le rappeler par la suite et il avait vainement cru que son professeur avait enregistré son numéro depuis la dernière fois. Mais c’est vrai qu’il ne fallait pas trop espérer, pourquoi aurait-il rajouter le numéro d’un mec qui l’énervait autant ? L’héritier sourit largement en appuyant sur la touche ‘Ok’. Entre le I et le K trônait fièrement son numéro au nom de Jeong Hu. En vérité non, pas vraiment, il avait pris la liberté de rajouter une petite note à coté. Désormais quand il appellerait son enseignant, ce dernier verrait s’afficher sur son écran quelque chose comme ‘Jeong Hu (Ton élève préféré, alors réponds !)’

    - Voila qui est fait...


    Il comptait le lui rendre, mais finalement il s’amusa à observer un peu plus son répertoire. Il manqua de pouffer de rire en faisant défiler les noms sur l’écran. En fait il n’avait sûrement j’avais vu aussi peu de contact dans un téléphone. Sea n’avait pas de vie sociale ou quoi ?... Il commentait a peu près tout les passages sur chaque personnes.

    - ‘Papa’... ‘Maman’... ouais... mouais... Hiroshi...

    Un petit rictus s’afficha sur son visage. Il avait le numéro de cet imbécile et pas le sien ? Il ne tenait absolument pas à ce que Sea revoit ce Japonais. Il supprima son numéro froidement sans aucunes gènes ; ca ne les empêcherait surement pas de se revoir s’ils le voulaient vraiment, mais ca limiterait peut-être les risques.

    - ‘Supprimer’ ... ‘Ok’ ... Et voila...

    Il continua encore un peu son exploration et tomba sur quelque chose intriguant. Il arqua un sourcil tout en regardant Sea. Il y avait peu de personnes Coréennes dans son répertoire à part dans sa famille. Alors qui cela pouvait-il bien être ? Certainement un garçon vu le prénom.

    - ‘Hyo Jin’ ?... Bon après tout il à l’air d’être Coréen, il est loin d’ici, je n’ai rien à craindre de lui.
    Dit-il en haussant les épaules.

    Non pas qu’il craignait véritablement quelqu’un. Il voulait juste que l’on empiète pas sur son territoire, autrement dit : Sea.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Sam 30 Jan - 21:13
  
    Et en effet, j'aurais pu lui dire n'importe quoi, il ne m'aurait pas écouté... je le savais, mais si je n'avais rien dit il se serait imaginé qu'il avait gagné et que j'avais décidé de le laisser faire ce qu'il voulait. Or, je voulais qu'il sache que ce qu'il faisait me sortait par les yeux. Et cet abruti se contenta de sourire avant de me lancer un regard joueur et d'ouvrir mon téléphone. Je me retins, par je ne sais quel miracle, de lui sauter dessus. J'avais un peu peur que de me retrouver à nouveau tout près de lui me fasse divaguer encore une fois...
    Je le laissai donc regarder - sans doute - le répertoire de mon portable, serrant les poings. Mais qu'est-ce qu'il cherchait à la fin? Il n'avait pas assez fouillé dans ma vie privée comme ça? Non? Il fallait qu'il continue pour être certain de tout savoir sur moi? Mais à quoi est-ce que ça pourrait bien lui servir à la fin? Il voulait me faire chanter? Quoique je ne pensais pas - même si c'était une personne vile - qu'il utiliserait des moyens aussi bas et petits.

    - T’as même pas Mon numéro !

    J'arquai un sourcil. Non mais et puis quoi encore? Pourquoi est-ce que j'aurais son numéro? C'était stupide, je ne voyais vraiment pas pourquoi je l'aurais gardé. Lui avait le mien cela me suffisait amplement... Mais il croyait sincèrement que j'aurais enregistré son numéro de téléphone? Il allait falloir qu'il se fasse désenfler les chevilles celui-là...
    Je soupirai silencieusement alors qu'il se mettait à tapoter les touches du portable. Pourquoi n'étais-je pas étonné de ce qu'il était en train de faire?

    - Voila qui est fait...

    Je soupirai à nouveau, mais bruyamment cette fois pour qu'il se rende bien compte qu'il me portait sur les nerfs. Et alors que je pensais qu'il allait me rendre mon téléphone, il continua de fouiller dedans, passant en revue mon répertoire. La colère commença alors à s'intensifier en moi. Il avait eu ce qu'il voulait non? Il avait mis son putain de numéro dans mon portable alors maintenant il n'avait plus rien à y voir! Qu'il me le rende bon sang! Qu'est-ce qu'il pouvait être horripilant!
    Je restai relativement calme et impassible jusqu'à ce qu'il cite le nom de Hiroshi. C'est vrai, j'avais son numéro à lui aussi, malgré ce qui s'était passé avec Jeong il m'avait rappelé plus tard dans la soirée pour qu'on puisse se revoir, ce que j'avais accepté - je n'avais pas de raison de refuser en fin de compte - et je lui avais du même coup expliqué la situation avec Jeong... enfin vaguement, sans préciser qu'il s'agissait d'un de mes élèves.

    - ‘Supprimer’ ... ‘Ok’ ... Et voila...

    Ma bouche s'entrouvrit et je restai sous le choc de ce qu'il venait de faire. Il avait osé... ce petit avorton avait osé effacer le numéro de Hiroshi!? Non mais comment!? Décidément, plus allait et plus il me sortait par les yeux! Et puis quoi, il croyait que cela m'empêcherait de le revoir!? Il suffirait que Hiroshi m'appelle pour que je puisse à nouveau le contacter, ce qu'il venait de faire était donc totalement inutile, à quoi cela l'avancerait?

    - ‘Hyo Jin’ ?... Bon après tout il à l’air d’être Coréen, il est loin d’ici, je n’ai rien à craindre de lui. Dit-il en haussant les épaules.

    Je me glaçai et mon coeur se serra brusquement, ce qui m'étonna... mais comme quoi j'avais toujours une très forte tendresse pour Hyo Jin... j'avais toujours gardé son numéro même si je ne m'en servais pas, je me disais que c'était une façon comme une autre de garder un lien avec cette partie de mon passé que j'avais si lâchement abandonné et qui prouvait encore un peu plus à quel point j'étais trop sage, à quel point je ne voulais pas m'opposer à ma famille, ou à la société.
    Et puis qu'est-ce que ça voulait dire ce "je n'ai rien à craindre de lui"? Pour quoi est-ce qu'il me prenait à la fin? Il pensait qu'il suffirait de si peu pour que je sois à lui?

    - Tu crois que couper tous mes liens avec d'autres hommes te donnera plus de chance de me faire tomber dans tes bras?

    Cette fois-ci, il avait été trop loin. Je ne voulais pas qu'il puisse atteindre mon passé, rien de tout ça ne le regardait après tout. Je crois que je venais de réaliser la réalité des choses, et les conséquences que pouvait avoir le comportement de Jeong sur ma vie... il avait déjà beaucoup trop influé sur mon existence, même s'il n'en avait pas conscience. Je voulais que ça cesse!

    - J'en ai plus qu'assez de ta possessivité à deux balles, je ne suis à personne et encore moins à toi! Maintenant rends-moi mon téléphone!

    Ce disant, je franchis enfin la distance qui nous séparait. J'allais reprendre mon portable, et m'éloigner de lui. Que devais-je faire? Comment devais-je agir avec lui pour qu'il comprenne que je ne voulais pas de lui? Ou du moins pour qu'il se lasse, se dise que je valais pas le coup? N'importe quoi mais qu'il me laisse enfin en paix!



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Dim 31 Jan - 16:35
  
    - Tu crois que couper tous mes liens avec d'autres hommes te donnera plus de chance de me faire tomber dans tes bras?

    Non, ça ne marchait pas comme ça, ce genre de technique n’aboutissait jamais. Et ca ne fonctionnerai pas plus avec Jeong qu’avec quelqu’un d’autre. Mais l’héritier était bien trop fier pour l’admettre, ou bien ne serait-ce qu’y songer. Il n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi Sea résistait tant. Il lui suffisait de se laisser aller rien qu’une seule fois... Peut-être que cela ne lui plairait, bien que cela était inimaginable pour Jeong, mais il aurait au moins essayé. On ne dit pas que le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y succomber ? Apparemment le professeur n’avait pas connaissance de ce proverbe là, à moins qu’il ne lui convienne pas.

    Jeong voulait juste arriver à faire craquer Sea. Malheureusement pour lui qui n’avait jamais eu aucune limites, il ne se rendait pas compte de l’énervement et de exaspération qu’il pouvait causer lorsqu’il les franchissait. C’était un véritable petit enfant gâté qui avait toujours eu tout ce qu’il désirait. Il suffisait qu’il claque des doigts pour qu’on lui apporte ce qu’il voulait sur un plateau d’argent. Alors pourquoi ce professeur refusait de céder ? Il n’irait pas crier sur tout les toits qu’il avait enfin réussi à séduire son enseignant, l’intérêt n’était pas là. A croire que c’était réellement un problème d’éthique et d’honneur qui perturbait Sea, dommage pour lui, c’était quelque chose que Jeong ne connaissait pas.

    - J'en ai plus qu'assez de ta possessivité à deux balles, je ne suis à personne et encore moins à toi! Maintenant rends-moi mon téléphone!

    Sea franchit enfin la distance qui les séparait, brisant toute sécurité qu’il aurait encore pu s’accorder. Sans même réfléchir, Jeong vint glisser son bras contre les hanches de son professeur, ramenant ainsi quasi violemment leur bassin l’un contre l’autre. Il n'avait pas oublié qu'ils étaient encore dans les couloirs de Todaï. Mais cela lui importait peu, ce n'était pas son problème. La seule chose qui l'intéressait était Sea. Et malgré tout il savait que ce comportement risquerait de lui couter cher auprès de cette proie, mais il n’était plus à ça prêt. C’était Jeong après tout, non ? On lui laissait tout passer. Tout le monde lui laissait tout passer... Sauf peut-être Sea. Une vague de colère semblait monter en lui. Il était à lui, clairement à lui, et à personne d'autre ; il en avait décidé ainsi. Peu importe l'avis du concerné. Il ne pouvait pas accepter qu'on lui refuse ainsi quelque chose.

    *J'en ai aussi assez d'attendre... Qu'est-ce qui te déplait tant chez moi ?!...*

    Jeong tenta de se calmer. Il ne voulait pas perdre le contrôle de cette manière là. Il savait parfaitement ce qui déplaisait à Sea chez lui, il lui avait bien souvent dit. Mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier ses baisers, non ? Cela ne l'empêchait pas de sentir son cœur battre un peu plus fort à son contact non plus.

    - Peut-être que si tu me le demande un peu plus gentiment... J'accepterai de te le rendre...

    Jeong leva le bras contre le mur, pour mettre le portable de Sea hors de sa portée. Il n'allait tout de même pas grimper sur lui juste pour le récupérer, non ? L'héritier était sûrement allé trop loin... En vérité même lui aurait préféré que cela se passe autrement. Mais il pensait que tout cela n'était dû qu'au comportement rabat-joie et excédé de l'enseignant. S'il se laissait un peut aller, cela ferait bien longtemps qu'il en aurait redemandé à Jeong.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Dim 31 Jan - 17:26
  
    Dès que je fus assez près de Jeong, il passa son bras autour de mes hanches et me ramena brutalement contre lui. Cela me surprit, je ne pensais pas qu'il oserait refaire une telle chose... et encore moins ici, dans le couloirs de l'université, si quelqu'un nous voyait j'étais fichu! Pourquoi ne se souciait-il pas de ce genre de chose hein? Pourquoi est-ce qu'il ne pensait qu'à lui tout le temps? J'avais l'impression qu'il ne lui venait jamais à l'esprit de penser à ce que les autres pouvaient ressentir, il n'y avait que lui qui comptait, lui et son bien-être, son bonheur... et tant pis si les autres en souffraient...

    Je détournai les yeux pour tenter de dérober mon visage à son regard. Pourquoi fallait-il que je me sente à ce point troubler par lui? Par la proximité qu'il imposait à nos corps? Mon coeur ne s'arrêtait plus de battre, et j'avais clairement peur qu'il s'en rende compte, là ce serait la fin de toutes mes tentatives de lui échapper, c'était certain.

    *J'en ai aussi assez d'attendre... Qu'est-ce qui te déplait tant chez moi ?!...*

    Je me figeai, rien que le fait qu'il se posait la question m'étonnait un peu, mais au final il n'y pensait rien que pour lui, c'était encore une fois rien qu'une question égoïste... Et puis, ce n'était pas comme si je ne lui avais pas déjà dit ce qui m'énervait chez lui, et d'ailleurs je ne devais pas être le seul à éprouver cela à son égard... seulement, j'étais le seul à avoir le cran de m'opposer à lui, à lui dire ce que je pensais...
    Et puis je m'en fichais... et il pouvait toujours attendre! S'il ne changeait pas, il n'y avait pas de raison que j'accepte quoique ce soit avec lui... non d'ailleurs... même s'il changeait, et je savais pertinemment que de toute façon il ne changerait pas. C'était pas le genre à s'adapter au monde, non c'était le monde qui devait s'adapter à Monsieur.

    - Peut-être que si tu me le demande un peu plus gentiment... J'accepterai de te le rendre...

    Je relevai aussitôt la tête vers lui, non mais quoi? Il voulait que je sois "gentil" avec le comportement qu'il avait avec moi? Il avait l'air de tellement s'amuser à me pousser hors de moi, je n'étais probablement qu'un pion de plus sur son échiquier, et de nouvelles pièces ne tarderaient pas à venir me remplacer.
    J'allais tendre le bras pour reprendre mon portable avant qu'il n'ait envie de m'emmener un peu plus loin dans le jeu, malheureusement il leva le bras pour mettre mon bien hors de ma portée. Je fronçai légèrement les sourcils, mais plus embêté qu'énervé pour le coup. Pourquoi fallait-il que je sois plus petit que lui hein? Je soupirai doucement.

    - Cours toujours...

    Je le regardai dans les yeux une seconde - me rendant compte que ma colère s'était évanouie -, puis je levai les yeux vers sa main et me hissai sur la pointe des pieds, tendant le bras pour essayer d'attraper mon portable. Malheureusement, tout ce que je réussis à atteindre ce fut son poignet et j'attrapai sa manche pour essayer de lui faire baisser le bras, mais il avait plus de force que moi alors je n'arrivais à rien.
    Je le regardai à nouveau, et reculai légèrement mon visage en me rendant compte que nous étions bien trop près l'un de l'autre.

    - Jeong, c'est pas drôle rends-le moi... si quelqu'un nous voit j'aurais des problèmes...

    Bon, d'accord, il allait forcément se rendre compte que je n'étais plus en colère... mais après tout, à quoi cela servait que je m'énerve alors que ça ne lui faisait rien? Mais surtout... je n'arrivais pas à m'énerver, quel pouvoir avait-il sur moi pour que je perde à ce point mes moyens? Je me mordis légèrement la lèvre mais ne détournai pas les yeux, je ne voulais pas qu'il s'imagine qu'il m'effrayait, même si...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Mar 2 Fév - 15:02
  
    - Cours toujours...

    Jeong sourit doucement, c'était la première fois qu'il souriait ainsi devant lui. Ça n'avait rien de pervers, rien de déplacé, et rien d'hypocrite. Attendez on parle bien du même Jeong ? A croire que finalement monsieur savait sourire de façon naturelle. Il sentait que la colère de Sea avait plus ou moins disparu et cet air embêté qu'il fit apparaître sur son visage en fronçant les sourcils le rendait plus que mignon. Jeong n’avait pourtant jamais eu cette capacité à observer les gens avec grande attention, à les analyser pour savoir si oui ou non il les trouvait beau. C’était intuitif pour lui, il se fiait toujours à la première impression et n’allait pas chercher plus loin. Sauf pour Sea. C'était sûrement le seul qu'il prenait plaisir à regarder, il faut dire qu'il avait le temps de l'admirer face à toute les heures de littérature qu'il avait par semaine.

    - Jeong, c'est pas drôle rends-le moi... si quelqu'un nous voit j'aurais des problèmes...

    Oh si, c'était drôle. Surtout de le voir ainsi essayer de récupérer son portable. Il avait beau se hisser sur la pointe des pieds et tendre son bras au maximum il arrivait tout juste à agripper la manche de son élève. En tant normal, face à n'importe qui, Jeong aurait envoyé balader cette personne qui s'accrochait à ses vêtements. Mais là, il le laissa faire, ce n'était pas n'importe qui après tout ; et il ne détestait pas cette manière qu'il avait de s'approcher de lui. Le regard de Sea s'était nettement radoucit, il semblait plus calme et Jeong savait que ce n'était pas seulement une impression. Était-ce parce qu'ils étaient aussi proches l'un de l'autre ? Peut-être qu'il n'y avait aucun moyen d'être réellement sûr mais Jeong sentait, et ça sans aucuns doutes, le cœur de son enseignant battre comme jamais. Sea le regarda de nouveau, et Jeong croisa son regard avec plaisir, il semblait gêné, à croire qu'il venait enfin de se rendre compte qu'il avait rapproché leur corps encore un peu plus. C'était plaisant, de le savoir dans cet état par leur simple proximité, de savoir qu'il avait ce pouvoir et cet avantage considérable sur Sea.

    - Personne ne passe par ici...


    Il n'était plus en colère du tout, loin, très loin de là même. Son élève l'avait plus que remarqué et il comptait bien en profiter. Jeong resserra encore un peu plus son étreinte lorsqu'il vit Sea se mordre la lèvre de cette façon. Il ne détournait pas le regard, à croire qu'il voulait lui prouver quelques chose. Mais si ça ce n'était pas un appel, Jeong n'y connaissait décidément plus rien.

    - Et personne ne te dira rien si c'est dans mes bras que tu es...

    Il lui sourit encore un peu plus, admirant avec attention le visage de son professeur. Il n'osait pas s'avouer qu'il le trouvait plus que beau, plus beau que n'importe qui d'autre. Il ne voulait pas faire de Sea un cas spécial, c'était déjà bien assez le cas à cause de la réticence de l'enseignant.

    *Ne me regarde pas comme ça, si tu n'en veux pas un peu plus...*

    Il pencha légèrement la tête sur le côté pour venir embrasser Sea. Ses lèvres étaient douces et chaudes, tout simplement parfaites et Jeong se plaisait à les capturer ainsi sans prévenir. Il ne fit pas durer le baiser, ce fut quelque chose d'assez rapide, il ne voulait pas répéter ce qui s'était passer samedi. Non, ce qu'il voulait c'était mettre encore un peu plus de doute en Sea, le voir troublé d'être contre lui, de se laisser embrasser par l'élève qu'il était sensé détester...

    Après avoir rompu le baiser, il glissa lentement le portable dans la main de Sea. Il n'avait rien à gagner après tout à le garder, et il ne comptait pas s'y attarder plus que nécessaire. Il en profita pour caresser sa main au passage, et décida finalement de la garder prisonnière contre la sienne. Il aimait bien ce petit jeu, c'était lui qui dictait les règle et son professeur n'avait qu'à le suivre. Il s'approcha de son oreille, y murmurant avec douceur.

    - Tu n'as pas détesté, je me trompe ?...


    Peu importe ce qu'il lui répondrait, si jamais il le faisait, Jeong savait pertinemment qu'il ne laissait pas son professeur totalement indifférent. On ne se laissait pas ainsi draguer ouvertement sans ressentir la moindre émotion.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Mar 2 Fév - 22:43
  
    Son regard s'ancra dans le mien, ce qui me fit amèrement regretté d'avoir osé continuer à le regarder. Qu'est-ce qui me permettait de m'imaginer que ce serait lui qui détournerait les yeux? Mais l'avais-je réellement pensé? Ou savais-je qu'il affronterait mon regard? C'était dans son tempérament, il ne baisserait jamais les yeux, c'était évident.
    Alors, ce que je devais comprendre... devais-je vraiment l'envisager? Cette fois-ci, j'avais délibérément provoqué les soubresauts de mon coeur... c'était ça? Non, non, ça ne pouvait pas être ça... tout de même pas... je n'étais pas, pas à ce point... et je ne voulais surtout pas que lui se l'imagine... si je détournais les yeux maintenant, si je m'avouais vaincu je n'aurais pas de revanche, j'en étais persuadé. Si je baissais ma garde maintenant, je perdrais bien plus qu'on pourrait l'imaginer.

    - Personne ne passe par ici...

    Non mais... ne lui avais-je pas demandé "gentiment"? Pourquoi s'entêtait-il à garder mon téléphone? Et puis, si, il y avait des personnes qui passaient... certainement pas des élèves - peut-être que si c'était des élèves qui étaient susceptibles de passer, je serais moins inquiets -, mais des professeurs, probablement. L'autre professeur de littérature par exemple, il n'était pas rare qu'il vienne à ma rencontre quand je tardais à revenir à la salle des professeurs pour le repas. Ou bien l'infirmière, elle passait partout elle, sans qu'on sache réellement pourquoi...
    Alors pourquoi disait-il ça? Pour me rassurer? Tss de toute façon qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire que je sois angoissé ou non, ce n'était pas ça qui le ferait me libérer, je le savais bien... encore une fois, il n'en ferait qu'à sa tête, j'en étais persuadé... et ça m'énervait... presque.

    - Et personne ne te dira rien si c'est dans mes bras que tu es...

    Ses paroles me firent un effet étrange, comme si cela rendait l'instant plus concret. J'étais "dans ses bras", et nous étions sans doute à l'écart du reste du monde. Peut-être que dans sa tête s'était ainsi, dans sa tête il pouvait probablement s'imaginer qu'il pouvait être en sécurité quelque soit l'endroit où il se trouvait, et c'était probablement vrai... pour lui, ça l'était, pas pour moi... J'avais même l'impression que plus j'étais dans ses bras, moins j'étais en sécurité... j'étais à la limite de perdre quelque chose, quelque chose d'important... et cela m'angoissait.

    *Ne me regarde pas comme ça, si tu n'en veux pas un peu plus...*

    Il ne me laissa pas le temps de réagir à ses pensées. Même si je n'aurais rien pu y répondre, j'aurais pu essayer à nouveau de m'écarter de lui pour dissiper le malentendu, puisque malentendu il y avait. Il rapprocha son visage du mien et captura mes lèvres. Je me figeai et laissai ses lèvres étreindre les miennes avec douceur. Étrangement, cette sensation me parut différente de celle de samedi soir... s'il m'avait embrassé ce soir-là, c'était uniquement pour me faire comprendre que j'étais à lui et à personne d'autre... il était jaloux, rien de plus. Mais là, son baiser me paraissait trop doux, trop hors de cette habitude que j'avais pris de son comportement pour que je parvienne à garder mes esprits. Pourquoi ses lèvres devaient-elles être si douces? Pourquoi mon coeur devait-il battre de cette manière à cause d'un simple baiser?

    Il le rompit finalement, et je me surpris à regretter que cet instant fut si court. Je rouvris les yeux, et les fixai sur le mur pour essayer de me reprendre. Je sentis mon portable se glisser dans ma main, mais avant que j'ai le temps de me dégager de lui - après tout j'avais récupéré ce que je voulais -, sa main enserra la mienne, la caressant doucement. Puis il glissa sa bouche jusqu'à mon oreille, je frissonnai en sentant son souffle effleurer ma peau.

    - Tu n'as pas détesté, je me trompe ?...

    J'essayai de dégager ma main. "Pas détesté"... non, pas moyen, il n'avait pas le droit de le savoir! Il ne devait pas s'en rendre compte, je ne devais pas me laisser piéger de cette façon. Mes tentatives furent vaines, encore une fois je n'arrivais pas à me dégager de son emprise, c'était si frustrant!
    Alors que j'allais lui dire qu'il se trompait - il devait penser qu'il se trompait, il n'y avait pas d'autre solution -, des bruits me parvinrent. Ils étaient loin, mais ils venaient dans notre direction. Je ne savais pas pourquoi je les entendais, c'était la première fois que mon esprit agissait de cette manière. Mais je n'avais pas le choix, si je voulais me dégager de lui et m'en aller avant qu'on nous découvre je devais faire ce qu'il me demandait.

    Je levai à nouveau mes yeux vers les siens. Il allait se faire des idées, mais je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas lui dire que j'entendais quelqu'un arrivait, alors qu'humainement c'était impossible... je ne pouvais pas lui laisser supposer que quelque chose n'allait pas chez moi. Lentement, j'approchai mes lèvres des siennes, ne laissant plus que quelques millimètres de distance. Je fermai à nouveau les yeux.

    - Jeong, susurai-je. S'il te plait, lâche-moi maintenant... laisse-moi m'en aller...

    Je posai finalement mes lèvres sur les siennes, presque timidement. Jusqu'à présent, je n'aurais pas imaginé que je l'embrasserais de moi-même. Pourtant je pouvais à nouveau sentir la chaleur de ses lèvres contre les miennes, et j'aimais ça, presque autant que les battements fougueux de mon coeur. Et bien malgré moi, le baiser se fit plus sensuel et langoureux, sans pour autant s'approfondir, sans pour autant s'appuyer plus... je continuai de vouloir préserver ce contact, tout en ayant peur des conséquences...
    Je brisai cette douce étreinte avant que mon souffle ne se saccade, et je plantai mon regard dans le sien, sans me soucier de ce qu'il pourrait y lire. Je lui avais demandé de me lâcher, j'attendais simplement qu'il le fasse.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Mer 3 Fév - 21:12
  
    Il avait apprécié, Jeong en était sûr et certain, plus que jamais. Même sa peau frissonnait lorsque le souffle de Jeong passait près de lui. C’était tellement facile à voir que le contraste entre ce que le professeur disait et ce qu’il ressentait ce faisait de plus en plus violent. Sea essayait de dégager sa main mais son élève était bien décidé à ne pas le lâcher tant qu’il ne l’aurait pas décidé, et il continuait ainsi à la caresser lentement.

    Jeong remarqua tout à coup un changement, Sea avait l’air... un peu plus soucieux. Non, plutôt attentif, on aurait dit que son esprit était occupé par autre chose. Il le regarda curieusement, et était près à lui demander ce qui se passait avant d’être totalement coupé dans son élan de bonne volonté. L’enseignant leva de nouveau les yeux vers son élève, et ce dernier fut parcouru d’un agréable frisson. Il y avait quelque chose d’autre dans son regard, quelque chose qu’il n’y avait pas d’habitude. Sea approcha ses lèvres de celles de Jeong, et ce court instant lui paru une éternité. Était-il vraiment conscient de ce qu’il faisait ? Il savait réellement ce que cela signifiait ?

    Jeong du se contrôler pour ne pas sauter sur les lèvres que lui offrait son professeur. Il se sentait irrémédiablement attiré par elles, par leur douceur, et leur chaleur qu'il se voyait alors si gentiment présenter.

    - Jeong, s'il te plait, lâche-moi maintenant... laisse-moi m'en aller...

    Sa voix était tellement basse, presque inaudible, ce ne fut qu'un murmure que Jeong perçut à peine. Et pour une fois, il avait réellement l'impression d'être avec Sea, et uniquement Sea, sans personne autour. C'était la première fois que son professeur s'aventurait de lui-même, c'était la première fois qu'il s'aventurait tout court. Il n'avait plus peur de ce qu'il pouvait ressentir ? Et où était la bienséance qu'il exerçait habituellement ? Pourquoi faisait-il ça d'ailleurs ?... Mais Jeong ne se posait aucunes questions. Il avait juste son professeur si proche de lui qu'il pouvait en sentir le souffle chaud sur sa peau. Et cela lui convenait parfaitement.

    L'instant lui paraissait plus que long, allait-il vraiment le faire ? Ou était-ce juste une parade ? Sea lui avait trop opposé de résistance pour finalement lâché le tout ainsi ; ca aurait été trop bête. Il s'attendait à tout moment à le voir reculer, puis se mettre à rire devant sa bêtise. Après tout, le professeur pouvait bien lui faire remarquer que Jeong avait réellement pu croire qu'il l'embrasserait un jour. Oh oui c'était ce que tout être humain aurait fait, ou plutôt, non, c'était tout ce que Jeong aurait fait. Histoire de savourée une petite victoire. Mais Sea n'était pas comme ça, n'est-ce pas ? Non, cette idée ne lui aurait même pas effleuré l'esprit. Et l'élève se plaisait à croire qu'il avait enfin réussi à avoir ce qu'il convoitait tant.

    Le lèvres de Sea se posèrent enfin sur celles de son élève, et ce dernier profita avec envie de ce moment tant attendu. Son baiser était timide, doux, mais tellement agréable ; tout comme l'image que le professeur dégageait sûrement malgré lui. Son baiser était nettement plus langoureux que ceux que son élève lui avait imposé, et il apprécia grandement toute la sensualité qu'il y mettait quand bien même ce n'était pas son habitude. Il savoura ce moment, sans rien imposer, il laissa faire Sea, il voulait voir jusqu'où il irait. Malheureusement pour lui, son professer quitta ses lèvres bien trop rapidement, il aurait voulu continuer, approfondir un peu plus, pour percevoir encore mieux toute la douceur et la volupté de ses baisers.

    Jeong baissa les yeux sur Sea, un sourire au lèvre, peut-être aurait-il prochainement tout ce qu'il voulait. C'était, pour lui, une garantie pour ce qui allait se passer plus tard entre eux. C'était un avant-goût avant de pouvoir enfin toucher son corps, maintenant qu'il connaissait ses lèvres. Il avait ce qu'il voulait, il savait que tout cela était loin d'être terminé, au contraire, ca ne faisait que commencer. Il espérait que Sea s'en rende compte de lui-même, qu'il comprenne enfin que ce n'était pas un pur hasard si son cœur battait plus vite lorsqu'ils s'embrassaient ; peut-être ce serait lui qui en demanderai plus la prochaine fois ?...

    Jeong lâcha peu à peu l'étreinte autour du corps de son professeur, après tout ne lui avait-il pas demandé de le lâcher ? Il n'allait pas le retenir éternellement prisonnier, bien que ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Sea avait récupéré son portable et lui avait enfin rendu ses baisers, il pouvait bien partir s'il le voulait, rien ne pourrait effacer le sourire qu'affichait Jeong.

    - C'était délicieux... J'espère que ça ne sera pas le dernier...

    Ce ne le serait pas il le savait, il en était certain. Et alors qu'il s'écartait légèrement de lui, des bruits de pas se firent attendre derrière la porte du long couloir et retinrent son attention. Il tourna la tête vers les doubles portes encore closes. Quelqu'un arrivait... Jeong se fichait royalement de savoir si on les voyait ou non, mais apparemment, ce n'était pas le cas de Sea.

    *Puisque tu ne veux pas qu'on te voie avec moi...*

    Sans plus en ajouter il s'avança de nouveau le long du couloir, assez pour que la personne qui arrivait ne se doute de rien. Il était déjà assez tard comme ça, et trainer dans les couloirs alors que la sonnerie avait largement était dépassé pouvait sembler des plus louches ; surtout pour un élève comme Jeong. Il sortit son paquet de cigarette de sa poche, et en alluma une avant de la porter à la bouche. Certes, il avait une folle envie de fumer après tout ce qui s'était passé, mais c'était surtout le seul moyen qui lui était venu à l'esprit pour pouvoir attirer l'attention de l'inconnu sur lui et non sur le pourquoi de sa présence. On poussa enfin la porte, et la mystérieuse personne, qui avait osé déranger leur entretien plus que particulier s'avérait être tout simplement l'autre professeur de littérature.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Ven 5 Fév - 22:01
  
    Un sourire se dessina sur ces lèvres que je venais d'embrasser... évidemment, il pouvait sourire je venais de faire exactement ce qu'il voulait, même si ce n'était probablement pas bon pour moi, pour l'image qu'il avait de moi, pour les idées qu'il se faisait de moi, de ce que je pouvais vouloir ou ressentir, mais là je n'avais pas vraiment eu le choix. Les pas se rapprochaient toujours, et au final j'étais encore dans les bras de Jeong, le coeur battant à un rythme effréné. Je n'aurais su dire ce qui le faisait battre, être dans ses bras? L'avoir enfin embrassé? Ou bien l'angoisse que quelqu'un arrivait et risquait de nous trouver ainsi? Ce ne pouvait être... que l'angoisse évidemment. Pourtant au fond de moi je savais bien, que rien ne pouvait plus faire battre mon coeur que mon âme jumelle... mais pourquoi si fort? Je ne voulais pas le savoir, c'était complètement illogique, irrationnelle, et ça ne m'apporterait rien de le savoir, ça ne changerait rien à rien de le savoir. Autant l'ignorer, le nier, c'était probablement la meilleure solution pour moi.

    Après un temps qui me parut trop long - ou bien trop court -, je sentis enfin l'étreinte de ses bras se desserrer et me libérer. Mais contrairement à ce que je l'aurais cru, mon corps ne se recula pas automatiquement, j'attendis malgré moi quelques secondes avant de m'écarter de lui, lentement, et au final je ne m'éloignai même pas de lui, ou alors si peu... Je soupirai silencieusement, et rangeai mon portable dans la poche intérieure de ma veste. Je n'avais pas envie de prendre le risque que cet abruti le reprenne, il avait fouillé une fois dans mes affaires, c'était plus que suffisant non!? Moi qui n'aimais pas qu'on s'immisce dans ma vie privée, je pensais bien qu'avec un type pareil, je n'étais pas au bout de mes surprises - mauvaises, s'entend -.
    N'empêche, était-ce réellement bien de faire ce qu'il voulait, juste pour ne pas que son esprit s'inquiète de choses plus importantes sur moi? Après tout, tôt ou tard il finirait par poser des questions... et au fond, est-ce que ce n'était pas qu'une ruse pour pouvoir me questionner plus tard? Après tout, c'était tout à fait possible avec lui...

    - C'était délicieux... J'espère que ça ne sera pas le dernier...

    Je détournai légèrement la tête alors qu'une moue se dessinait sur mes lèvres, et j'aurais pu mettre ma main à couper que mes joues devaient avoir pris une légèrement teinte rouge, mais Jeong ne fit aucune remarque - sans doute devait-il ne pas l'avoir vu, sinon il aurait dit quelque chose -, en revanche il s'écarta de moi alors que les pas se faisaient de plus en plus proches. Je lui jetai un dernier regard alors que le sien s'était fixé sur les doubles portes qui nous séparaient encore de celui qui m'avait donné la possibilité de rompre cet instant peut-être trop intense.

    *Puisque tu ne veux pas qu'on te voie avec moi...*

    Je me mordis la lèvre alors qu'il s'éloignait, c'était tout à fait lui ça, flouer les gens jusqu'à la fin hein... mais évidemment que je ne voulais pas qu'on me voie avec lui! Et puis la logique ne voudrait-elle pas qu'un élève refuse de se faire voir avec un professeur? Non? Jeong était à part des autres, c'était certain, mais le souci ne venait-il pas aussi du fait que je n'étais pas non plus comme les autres professeurs? Vu la façon dont les filles parlaient avec moi, et de moi entre elles, je me doutais que je devais avoir une certaine popularité, mais tout de même...
    Une odeur de tabac me fit tourner la tête vers Jeong, et je fronçai légèrement les sourcils. Ah parce qu'en plus il fumait? Quel étudiant pitoyable... il accumulait tous les défauts qu'il y avait à avoir sans doute...

    La porte s'ouvrit enfin, et Otomo-sensei s'engagea dans le couloir. Je soupirai doucement de soulagement, ce n'était que lui je n'avais rien à craindre. Jamais il ne se poserait des questions sur moi, il semblait avoir toute confiance en moi pour une raison que j'ignorais.
    Il passa à côté de Jeong et lui lança un regard désapprobateur avant de continuer son chemin... oui, cela m'aurait étonné qu'il lui dise quelque chose, personne ne lui disait jamais rien... il n'y avait que moi pour essayer... et échouer évidemment. Je baissai les yeux et feignis de ranger mes clés dans ma poche - comme si je venais à peine de sortir de la salle -.

    - Oh Suh-sensei!

    Je relevai la tête vers lui et lui souris alors que son visage prenait une expression blasée. Pas besoin d'être Einstein pour comprendre la raison de cette tête, pourtant...

    - Quelque chose ne va pas, Otomo-sensei?
    - C'est ce Park qui est irrécupérable. Il fume dans les couloirs maintenant!
    - Oh vraiment? Pourquoi ne lui avez-vous rien dit?
    - Il n'écoute personne... mais peut-être devriez-vous essayer! Il ne pourra pas résister à votre charme j'en suis certain, il vous écoutera.
    - Haha j'en doute sensei... "il n'écoute personne", vous l'avez dit vous même.


    Je n'aurais su dire si la note de tristesse dans ma voix s'était faite sentir ou non, mais après tout, il n'y avait personne pour s'en apercevoir... alors je m'en fichais. Il n'écoutait personne, et même si je "l'intéressais", ce n'était pas ça qui me donnait de l'importance à ses yeux... pas que cela m'ennuie, mais je n'arriverais pas à mener ma mission à bien s'il s'évertuait à être aussi entêté...

    - Vous allez à la cafétéria? demanda-t-il après quelques secondes.
    - Oui, mais je dois poser mes affaires dans le bureau d'abord.
    - Ah très bien... je vous accompagne.


    Je lui souris et on se mit à marcher dans le sens opposé où était parti Jeong. Bon, j'allais pouvoir oublier ce qui venait de se passer... ou tout du moins me l'ôter de l'esprit pour un petit moment. Je n'avais pas l'intention de le laisser me troubler outre-mesure, je devais en rester au fait que je devais le protéger... qu'importe si mon coeur battait plus fort, qu'importe si je me sentais bien dans ses bras, tout cela m'était inutile à présent... je mourrais probablement définitivement quand tout serait rentrer dans l'ordre...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Let's play
Sam 6 Fév - 22:48
  
    Jeong releva les yeux de sa cigarette pour regarder enfin en face la personne qui avait osé les déranger, bien malgré elle. Ce n'était qu'un autre professeur de littérature. Imoto ?... Okomo ?... Non il ne se souvenait décidément pas de son nom, mais sa tête ne lui revenait absolument pas. De toute manière ce n'était pas important, il ne lui adresserai sûrement jamais la parole. Jeong ne lui parlait pas, et ce professeur non plus. Il ne devait pas oser reprocher quoi que se soit au puissant héritier. C'est sûrement pour ça d'ailleurs qu'il n'adressa qu'un simple regard désapprobateur et désespéré vers Jeong.

    Ca l'amusait de voir que personne ne lui reprochait rien; enfin si, on lui reprochait tout un tas de choses, mais on ne le lui disait pas. Ils savaient pratiquement tous qu'ils risquaient gros à oser défier le Coréen et les autres l'avaient bien vite compris - si vous voyez ce que je veux dire. Cet enseignant devait désapprouver totalement le fait que Jeong fume, et encore plus dans les couloirs ; mais les règles de la faculté ne s'appliquaient pas pour lui. Et encore heureux à vrai dire, sinon cela ferait bien longtemps qu'il se serait retrouvé à la porte sans préavis.

    - Oh Suh-sensei!
    - Quelque chose ne va pas, Otomo-sensei?


    Otomo... Voila c'était ça. Et plus il s'approchait de Sea, moins il l'appréciait. Le Coréen trouvait qu'il tournait trop autour de l'autre professeur, un peu trop pour être supportable. Il le collait tout le temps, faisait tout pour le voir ou manger avec lui. Ce mec avait tout de louche, aussi bien la tête que le comportement. Et Sea qui ne semblait même pas le voir...

    - C'est ce Park qui est irrécupérable. Il fume dans les couloirs maintenant!
    - Oh vraiment? Pourquoi ne lui avez-vous rien dit?
    - Il n'écoute personne... mais peut-être devriez-vous essayer! Il ne pourra pas résister à votre charme j'en suis certain, il vous écoutera.
    - Haha j'en doute sensei... "il n'écoute personne", vous l'avez dit vous même.


    Et ils parlaient de lui ainsi, alors qu'il était juste derrière eux... Quelle politesse pour ceux qui semblait vouloir la faire comprendre à Jeong. Mais il s'en fichait éperdument, Sea pouvait bien dire ce qu'il voulait, l'héritier faisait plus confiance à ses gestes qu'à ses paroles. Ainsi, le baiser que son professeur avait enfin daigné lui rendre comptait bien plus que les semblants de refus qu'il avait pu lui adresser.

    C'était bizarre... La situation lui semblait vraiment bizarre. La réaction de Sea juste avant qu'il l'embrasse lui revint en mémoire. C'était quoi exactement ? Est-ce que cela avait un rapport avec cette vague impression que Jeong avait maintenant ?

    - Vous allez à la cafétéria?
    - Oui, mais je dois poser mes affaires dans le bureau d'abord.
    - Ah très bien... je vous accompagne.


    Plus il y pensait, plus l'expression de Sea lui semblait énigmatique. On aurait dit qu'il avait entendu quelque chose ou quelqu'un, pourtant Jeong ne l'avait pas remarqué sur l'instant, bien trop occupé à séduire son professeur. Et si... Et si ce fameux baiser, tant attendu, n'avait été là que pour inciter l'héritier à lâcher son enseignant ?... Il se serait donner des baffes à penser ainsi, comment pouvait-il douter de ses pouvoir sur Sea ?... Il n'en avait toujours pas le coeur net, et se renversement de situation qui lui avait semblait alors plus qu'évident, ressemblait maintenant plus à un subterfuge qu'autre chose.

    Il en aurait pourtant mis sa main à couper que Sea avait apprécié ce moment, et qu'il ne se sentait, après tout, pas si mal dans ses bras. Pourquoi aurait-il usé d'un moyen aussi bas et vil pour se libérer ? Il ne voulait pas qu'on les voit ensemble, c'était sûr et certains. Mais alors, avait-il compris que quelqu'un arrivait ?... Tout un tas de théorie s'élaborait dans sa tête, mais la seule qui lui restait, et même peut-être la seule logiquement inexplicable était celle-ci. Sea avait tout simplement entendu l'autre professeur venir mais pas juste à côté, non, à quelque centaines de mètre. Comment avait-il réellement pu anticiper son arrivée à temps ? C'était humainement impossible, on ne pouvait décemment pas entendre quelqu'un d'aussi loin...

    Jeong ne comprenait plus rien. Que s'était-il réellement passé ? Il ne le savait pas exactement, mais curieusement, il mis ça automatiquement sur le même compte de l'accident. Il savait que tout tournait autour de ça. Et il avait eu tort de ne pas plus l'interroger sur ce curieux évènement. Il lança un dernier coup d'oeil vers Sea qui s'éloignait sans plus adresser un regard à son élève et se tourna à son tour pour prendre la direction opposé, tirant avec nervosité sur sa cigarette.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message Sujet : Re: Let's play
  


Revenir en haut Aller en bas

Let's play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate :: Vieux sujets-