Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez|

Une soirée pour soi [Jeong]

AuteurMessage
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Une soirée pour soi [Jeong]
Mer 13 Jan - 20:58
  
    Je retournai dans la salle de bain, terminant de boutonner la veste que j'avais choisi de mettre pour sortir. Je venais de terminer de préparer mes cours pour lundi et il était près de 22h30. Ça me paraissait un peu étrange de ressortir de chez moi à une telle heure, je n'avais plus l'habitude. J’avais 22 ans et je ne sortais pratiquement plus, c'était pitoyable... il fallait que je me ressaisisse hein! J'avais eu une seconde chance alors je devais changer un peu sans doute. Pas que j'ai quoi que ce soit à prouver, mais ce n'était pas en restant cloîtré chez moi que je me ferais des amis... ou que je trouverais un mec. Ouh ça me ressemblait pas de reconnaître des besoins si primaires, mais tout le monde en avait après tout alors je voyais pas pourquoi je me sentirais gêné... mais ce serait sûrement plus simple si je n'avais pas une image de garçon sage... d'ange... uh, ça me collait vraiment à la peau hein! C'était sans doute pour ça que j'avais choisi de porter des vêtements sombres pour une fois, les gens me verraient différemment avec un peu de chance.
    Je me plantai devant le miroir et arrangeai mes cheveux et les piercings que j’avais remis à mes oreilles. Hm en y repensant, je me disais qu’il m’avait vraiment fait tout faire hein ! Sauf le tatouage... mais ça n’empêchait que j’en avais tout de même « un ». Je tirai la langue à mon reflet pour vérifier le piercing qui était de retour sur ma langue, si je ne risquais pas de le perdre. Je n’avais pas très envie de m’étouffer avec je dois dire. Je plaçai ensuite mes deux colliers à mon cou, mes bracelets puis mes bagues et je ressortis de la salle de bain en éteignant la lumière, ainsi que celle de ma chambre. J’avais réellement la fâcheuse habitude de tout laisser allumé... m’enfin... J’allai dans l’entrée pour prendre mon manteau noir que je mis et je fourrai ensuite mon portable, mes clés et mon portefeuille dans mes poches. J’enfilai mes chaussures et sortis enfin de mon appartement, je le verrouillai et partis de l’immeuble.
    Allais-je trouver un taxi à cette heure-ci ? Hum peut-être, si j’avais de la chance, mais sinon je pouvais toujours y aller à pied... l’endroit que j’avais choisi n’était pas dans Ginza, et c’était d’ailleurs nettement plus près, mais bref c’était l’endroit où j’étais sûr de ne pas croiser le genre de personne qui me sortait par les yeux... oui, tant qu’à faire, j’avais envie de m’amuser. Je marchai donc quelques minutes sur le bord de la route pour finalement voir un taxi venir dans ma direction. Je lui fis signe de s’arrêter, ce qu’il fit. Je n’en croyais pas mes yeux. Je montai et lui donnai l’adresse du night-club au chauffeur, plutôt jeune. Il me fit un grand sourire, signe qu’il connaissait, et reprit la route. Je me calai dans le siège et regardai les lumières défiler. Bon, me voilà reparti dans un univers que je n’avais plus fréquenté depuis que j’avais commencé à enseigner... je crois que l’un de mes plus sérieux défauts était de ne pas savoir mêler les différents aspects de ma vie, je ne savais pas profiter tout en travaillant... mais je n’étais probablement pas le seul dans ce cas.

    Plusieurs minutes s’écoulèrent, silencieuses, et j’aperçus finalement les lumières du club. Le taxi se gara pas très loin de l’entrée, je le payai et débarquai. Il démarra, pas très discrètement, et les têtes se tournèrent vers moi. Il y avait foule devant, je me demandais si j’allais réussir à rentrer. Je soupirai et j’allais me mêler aux autres quand le videur m’arrêta. Je tournai la tête vers lui, un air interrogateur sur le visage. Il me regarda de haut en bas et me fit un sourire.

    - Vous pouvez entrer.
    - Uh ?
    - Bonne soirée.
    - M-merci...


    Il se poussa légèrement, ouvrant la porte derrière lui que je franchis. Passant devant le vestiaire, je transvasai mon portable et mon portefeuille dans les poches de mon jean et donnai ma veste à la responsable. Elle me souhaita une bonne soirée elle aussi et j’entrai finalement dans la salle où la musique jouait bien fort. Je levai les yeux pour observer la décoration, c’était grand, éclairé, moderne et très à mon goût je dois dire. Un sourire se plaqua sur mes lèvres, j’aimais déjà être ici, j’allais m’amuser, je le pressentais. Je détachai les boutons de ma petite veste sombre à manche trois-quarts et me dirigeai vers le bar, me faufilant entre les gens. Je pris place sur un tabouret et le barman s’approcha pour prendre ma commande. Peu de temps après, il m’apporta mon verre, j’allai poser de l’argent sur le comptoir mais il m’arrêta.

    - Quelqu’un a déjà réglé pour vous.
    - Quoi ?... qui ?
    - Hum, commença-t-il en se tournant vers l’autre bout du comptoir. Le jeun...


    Il s’interrompit, je regardai dans la même direction que lui, ne sachant pas trop qui je devais voir ou non... puis je le regardai à nouveau en haussant un sourcil.

    - Beh il est parti.
    - Ah... merci quand même.


    Il me fit un petit sourire et repartit vers les autres clients. J’étais là depuis même pas cinq minutes et on m’avait déjà payé mon premier verre... et je ne savais même pas de qui il s’agissait, ce que je trouvais dommage. Je fis tourner mon siège pour regarder le reste de la salle, regarder les gens danser en attendant d’y aller moi-même. Mais après quelques instants, une présence près de moi me fit tourner la tête. Un jeune homme aux cheveux décolorés, plutôt pas mal, s’approcha aussitôt de moi, glissant sa bouche à mon oreille.

    - Vous êtes passé devant moi... à l’entrée tout à l’heure.
    - A-ah ? Désolé...


    Il s’écarta légèrement en secouant doucement la tête. Puis ses beaux yeux sombres et chaleureux se reposèrent sur moi, ses lèvres tracèrent un beau et authentique sourire. Il avait un beau visage anguleux, un très beau visage en fait.

    - Ne vous excusez pas, je suis bien content que l’on vous ait fait rentrer avant que quelqu’un vous ait mis le grappin dessus dehors.

    Un sourire se glissa sur mes lèvres et je baissai une seconde les yeux sur mon verre. Je ne lisais peut-être pas ses pensées, mais je parvins à comprendre quelque chose.

    - C’est vous, le verre, n’est-ce pas ?
    - Oh... je suis démasqué ?


    Un petit rire nerveux sortit de sa bouche, comme s’il était gêné. C’était... mignon... de côtoyer enfin quelqu’un qui ne prenait pas constamment les autres de haut.

    - Je suis plutôt perspicace. Et, merci.
    - Je vous en prie, c’est un plaisir.


    Il fit signe au barman de revenir et se commanda un verre alors que je refaisais face au comptoir, et on discuta pendant quelques minutes. Ainsi j’appris son prénom, Hiroshi, et je lui révélai le mien. Le club se replissait toujours et il y avait de plus en plus de monde sur le dancefloor. Hiroshi posa une main sur mon épaule pour réattirer mon attention.

    - Ça te dit d’aller danser ?
    - Oui bien sûr.


    Il me fit un grand sourire et je terminai rapidement mon verre. On se leva - ce qui me permit de remarquer qu'il était légèrement plus grand que moi... décidément... - et on rejoignit la masse de gens en train de danser. J’avais vraiment bien fait de venir je crois, même si cet après-midi j’avais cru ma journée gâchée, finalement ma chance avait tourné et j’allais pouvoir m’amuser.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Jeu 14 Jan - 17:23
  
    Après cet après-midi passé decidement seul, il etait rentré chez lui, se préparer pour ce soir. Il avait envie de sortir, vraiment, de s'amuser comme a chaque fois, si ce n'est plus. Une grosse soirée dans un nightclub connu de la ville s'annonçait déjà. Ce n'était pas l'endroit que preferait Jeong, mais il fallait bien reconnaitre que ce n'était pas si mal, situé en dehors de Ginza il attirait déjà pas mal de clientèle malgré le fait qu'il n'ai ouvert que récemment. Il connaissait le gérant, amicale et sociale et même beaucoup plus sage qu'il ne laisse y parraitre, il veut sûrement de donner un genre, après tout ce n'est pas n'importe qui qui pourrait gerer une entreprise comme celle-ci. A y reflechir il frequentait tout ceux qu'il fallait connaitre dans ce Tokyo by night et pour le reste c'était eux qui le connaissait, cela lui assurait ainsi une place privilégiée dans les soirées ou il se rendait. Il aimait bien faire la fête, et ne s'en cachait pas, il préférait largement la vie qu'il menait de lui ; c'était lui qui dictait les règles du jeu, plus aucunes limites, plus aucunes contraintes, quand bien même il ne s'en mettait qu'assez peu le jour.

    Il rentra dans son immense chambre le sourire aux lèvres, si on pouvait même appeler ça un chambre, vu la surface et le nombre de pièces à sa seule disposition, le terme d'appartement aurait été plus correcte. Il savait ce qu'il attendait et n'en espérait pas moins; beaucoup de cigarette, un peu d'alcool et une fille, voir peut-être bien un garçon, quoi qu'il serait alors déçu de ne pas avoir Sea a sa disposition. Jeong se doucha en vitesse, il était déjà tard et il tenait à profiter de cette soirée autant que possible. Une luxueuse chemise blanche, un Jean quelque peu déchiré et des chaussures en cuir d'Italie, simple, rapide et efficace. Le Coréen n'avait jamais été très excentrique dans son apparence vestimentaire et ne le serait pas a l'avenir. Il préférait le luxe a l'originalité . Que voulez-vous quan on a les moyens, on en profite, ou du moins Jeong en profite, et pleinement, vous ne le changerai pas. Planté devant sa glace, il termina de se préparer, une dernière petite retouche sur la coupe de cheveux et toutderai parfait, et voilà. Il affila son manteau et se dirigea dans l'entrée, attrapant au passage son portable, son portefeuille et ses clefs.

    Il ne perdu pas plus de temps et s'engouffra dans sa voiture pour repartir a toute vitesse vers Tokyo. C'est vrai qu'il n'habitait pas vraiment en centre-ville, plutôt en peripherie, ou le trafic moins dense, et les nettement plus calme, ce qui, il l'avouait, l'arrangeait bien lorsqu'il devait dormir. Filant a toute allure a travers les routes il arriva finalement un peu de temps aux abords de la ville, ce ne fut qu'une demi heure plus tard qu'il parvenait enfin a trouver une place au plus près du nightclub. Il ne tenait pas en plus a marcher plus longtemps qu'il ne le supporterai dans ce froid d'hiver, il faut croire que Jeong n'avait jamais connu la patiente. Il y avait pas mal de monde qui atteindait dehors, l'ambiance devait donc être déjà bien présente a l'intérieur, finalement il était arrivé au bon moment. Sans même un regard vers la longue file d'attente il se dirigea vers l'entrée, sa popularité lui permettait a présent de rentrer ou il le voulait, quand il le voulait et il n'était pas du genre a poirauter dans le froid, il s'estimait bien trop important pour ça. Il rentra donc sans aucun problème, les imposants videur s'écartant pour laisser passez Jeong sous quelques grognements de certains impatients toujours a l'extérieur. Tout le monde n'avait pas sa chance il le savait tres bien et même mieux il s'en amusait. Il tendit ses affaires a l'endroit prévu, il n'allait pas se balader avec toute soirée et il récupéra simplement une de ses carte pour pouvoir payer, il n'aurait pas besoin du reste ; voilà maintenant la fête pouvait vraiment commencer.

    La musique sonnait de tout côté, et les deux endroits stratégiques, le bar et le dancefloor était déjà presque pleins a craquer, il sentait déjà que cette soirée serait l'une des meilleurs du mois, si l'on excluait les novices venus ici sans vraie grande envie ou connaissance du milieu, certains semblaient ne même pas savoir dans quoi ils étaient tombés. A peine arrivé on l'interpelait déjà, et il se dirigea avec assurance dans un coin du bar ou etait regroupés quelques unes des personnes qu'il avait l'habitude de retrouver dans ce genre d'endroits. Il commanda a boire, puis commença a discuter le plus naturellement du monde. Il ne s'ennuyait pas en leur présence, ils vivaient dans le même monde après tout, et c'était toujours un plaisir pour Jeong de s'adonner avec eux a quelques jeux peu intelligent. Chacun et chacune devaient choisir une proie, et c'était au premier qui l'aurait d'avoir l'honneur de remporter cette exténuante bataille.

    - Jeong, je crois que tu as tapé dans l'œil de cet adorable jeune homme...
    Son ami lui fit signe de regarder vers la piste de danse. Effectivement il pût dicerner a l'endroit ou l'autre le lui indiquait un jeune garçon assez mignon. Mignon, certes, mais pas pour le Coréen, il n'aimait pas vraiment ce genre de minet remplie d'innocence, fictive ou non. Déjà qu'il n'était pas facile dans son choix de femmes, pour les garçons cela relevait du tri au cas par cas. Il estimait qu'il n'était pas la non plus pour fournir une éducation sexuelle a tout Tokyo, quoi que certains en aurait bien besoin.

    - Hum... Non, mais j'en connais a qui il plairait, dit-il a l'intention d'un de ses amis présent a la table.
    - Et celui-là, là... Il a l'air déjà branché avec un autre mec mais c'est plus amusant, et allez, je te paye deux fois plus de verre si tu réussis a le ramener ! Je t'avouerais que j'aimerais bien l'avoir a notre table, tiens...
    - Haha, tu crois que j'ai que ça a faire d'empieter sur le terrain des autres ? Alors qu'en plus des tas de jolies jeunes...

    Il s'arrêtait net. Il avait enfin compris de qui voulait-il lui parler. Il avait enfin vu ce qu'on lui sommait de voir depuis cinq minutes. Son prof de français, son Sea ici ! En train de danser de façon plus ou moins ambiguë avec ce sale inconnu qui plus est. Il n'en fallait pas moins pour faire sortir Jeong de ses gonds, jamais il n'aurait imaginé voir ça. Son propre enseignant, celui sur qui IL avait jeté son devolu. Il refusait ses avances et venait ensuite se pavaner dans ce club et danser avec le premier mec venu ?! Lui qui pensait déjà qu'il était hétéro, quoi que, en vérité il n'y avait jamais réfléchit alors il lui avait tout naturellement collé l'option de base. Alors a moins que l'alcool ne soit en train de faire de sérieux dégats sur lui, son professeur de littérature, officiellement gay, se trémoussait bien gentimment en compagnie d'un autre homme sous les yeux haineux de Jeong.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Sam 16 Jan - 19:54
  
    Je regardai discrètement autour de nous, histoire d'observer les gens danser, c'était quelque chose que j'aimais beaucoup faire en discothèque et, bizarrement, je m'aperçus que Hiroshi faisait la même chose. Bien loin de me vexer qu'il n'ait pas son entière attention sur moi - au fond, qu'est-ce que ça pouvait bien me faire, on ne faisait que danser... -, je regardai dans la direction qu'il m'indiquait et découvrit une jeune fille - "jeune" était vraiment le mot, elle ne devait pas avoir plus de 16 ans -, vêtue de vêtements très courts, qui était en train de danser avec un homme qui devait avoir facilement le double de son âge.

    - Est-ce qu'elle a vraiment l'âge d'être dans un endroit pareil?

    Hum au fond, ce n'était probablement qu'une autre de ses filles de riches qui allait partout où elle voulait rien que par sa propre volonté, l'argent et la notoriété de sa famille... ah bizarrement ça me rappelait quelqu'un... quelqu'un à qui je n'avais vraiment pas envie de penser maintenant. Je secouai doucement la tête, ce qui fit sourire Hiroshi. Il passa ses bras autour de ma taille pour me rapprocher de lui et sa bouche revint se placer près de mon oreille.

    - Sans doute pas, mais de toute façon elle est assez riche pour que personne ne s'occupe de ça... comme tout le monde ici d'ailleurs.
    - Non, pas tout le monde, répondis-je aussitôt, l'air pensif.


    Alors tous les clients de ce club étaient des riches? Quelle... chance... j'avais. M'enfin, le principal était que Hiroshi n'était pas aussi pompeux que les autres. Je ne réalisais le sens de ma phrase que lorsque Hiroshi s'écarta légèrement pour me regarder dans les yeux, j'arquai un sourcil.

    - Alors tu veux dire que si tu es passé devant tout le monde, c'est uniquement grâce à ton charme irrésistible?

    Je sentis mes joues s'empourprer et je détournai rapidement les yeux. Pourquoi disait-il ça comme ça, tout d’un coup ? Mon « charme irrésistible » ? Non mais... n’importe quoi... Certes, je savais que je n’avais pas réellement de difficulté pour attirer l’attention sur moi - ce que je ne trouvais pas vraiment bénéfique - mais de là à dire ça, c’était exagéré.
    La pression sur ma taille s’accentua alors qu’un petit rire me parvenait et il enfouit son visage dans mon cou, me faisant frissonner à ce contact.

    - Il faut croire que oui. Tu sais, tu es encore plus adorable quand tu rougis...
    - Ne dis pas des choses comme ça...
    - Et pourquoi pas ?


    Je m’écartai doucement, de plus en plus gêné, mais cela n’eut pour effet - encore une fois - que de le faire sourire un peu plus, et je compris qu’il me taquinait. C’était pourtant évident que je ne veuille pas le laisser dire ce genre de choses, c’était embarrassant, et... étais-je si transparent ? Etait-ce si simple de découvrir mes pensées, mes réactions et de s’en amuser ? Moi qui essayais de cacher toujours le mieux possible ce que je ressentais, surtout face à des inconnus... je devais pourtant bien admettre que ce n’était pas le seul, mais au moins je savais que je pouvais avoir une certaine confiance en lui car il ne donnait vraiment pas l’impression de vouloir se jouer des autres, de les utiliser...

    - Ne sois pas embarrassé qu’on te dise que tu es beau, c’est la vérité.
    - Mais...
    - D’accord, d’accord, coupa-t-il. J’arrête.


    Je hochai doucement la tête pour le remercier et il déposa un baiser sur ma joue. Je lui souris, et n’y pensai plus, laissant à nouveau mon corps se déhancher au rythme de la musique, tout contre celui d’Hiroshi. Je n’avais pas vraiment pour habitude de danser de cette manière avec une personne que je connaissais depuis si peu de temps, mais après tout si j’étais ici, c’était bien parce que je voulais changer ma façon d’être, du moins certains côté de ma personnalité méritaient d’être réajustés.



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Dim 17 Jan - 12:24
  
    La vision de Jeong avait littéralement fait un arrêt sur image, lui qui normalement restait attentif à tout ce qui se passait autour de lui, il ne voyait désormais plus que cette scène qui le faisait bouilloner de rage. Il n'entendait même pas ses amis s'inquieter autour de lui 'euh... Jeong ? Ça va?' 'Tu nous fait quoi là?' toute son attention, et encore bien plus, n'était plus qu'attiré par une seule chose , aussi désagréable soit-elle. Il ne supporterai pas ce spectacle plus longtemps, et si les personnes autour de lui se foutaient cordialement du sort de ce jeune homme, ce n'était pas le cas de Jeong. Il ne pouvait décemment pas les laisser l'un contre l'autre de cette manière plus longtemps. Sea avait du charme, non il était beau, c'était bien pire. Et ce Japonais s'en était apparement bien vite apperçu. Sérieusement que faisait-il ici? Il venait souvent ?... Non, impossible, l'heritier l'aurait déjà remarqué. Ce devait donc être la première fois qu'il venait à ces soirées, du moins depuis sa venue au Japon. Il allait donc se laisser avoir par le premier inconnu qui lui ferait du charme ? Il n'était pas au bout de ses surprises sil continuait ainsi.

    Jeong finit son verre d'une seule traite, l'alcool lui chauffant la gorge l'espace de quelque secondes. Que faisait exactement ce Japonais ? La foule tout autour deux l'empechait de voir exactement la scène. Mais il devinait facilement qu'il avait posé ses sales pattes sans aucunes hésitations sur les hanches de Sea. Même pire il s'amusait a le garder tout contre soi, lui murmurant quelque phrases a l'oreille. Il n'en avait donc pas encore assez ? Apparement non et le mignon et petit baiser qu'il lui déposa sur la joue le mit hors de lui. Comment osait-il le toucher ainsi ? Et comment Sea acceptait-il ça aussi naturellement ? Lui qui refusait tout geste et toutes invitations de son élève, il n'hesitait visiblement pas une seule seconde a se laisser aux bras de n'importe quel venu. Sans un mot, il se leva aussi violement qu'il avait posé son verre sur la table. Il ne comptait pas rester la a rien faire, il allait bien vite régler le problème et montrer à tous qui menait danse ici. Il s'avanca en vitesse vers le dancefloor où étaient collés les deux autres, tout en ruminant sa colère, il ne pourrait pas supporter cette vision plus longtemps. Il détestait qu'on Vienne empiéter sur son terrain, encore plus avec un gars comme Sea, il savait que s'il n'était pas a lui, de nombreux pretentants n'hésiteraient pas a se servir. Comme le faisait d'ailleurs bien gentimment ce jeune inconnu.

    *Enlève tes bras de ses hanches sale con... T'es mignon mais tu fais pas le poids*

    L'heritier poussa sans ménagement quelques personnes plaçées devant eux, tandis que les autres se reculaient bien gentimment. Certains avait déjà compris qu'il ne fallait en aucun cas énerver Jeong ce soir et qu'une scène un peu inhabituelle de préparer. Jeong n'était pas non plus du genre a se disputer pour ce qu'il considérait comme ses proies, mais la c'était tout a fait différent. Quelque chose d'inexplicable pour le Coreen mais l'idée de savoir son professeur contre un autre homme que lui l'excedait au plus haut point. Il se planta littéralement devant eux, sans aucune gènes et adressa un regard plus haineux que jamais vers Hiroshi. Il était clair qu'il ne voulait plus jamais le revoir, ni dans ce club et encore moins près de Sea. A croire que chaque personne ainsi détestée par Jeong aurait quelques soucis a se faire pour ses prochaines soirées. Mais il ne voulait pas plus s'attarder sur son cas, c'était Sea qu'il voulait pas ce Japonais bas de gamme qui osait s'en approcher. Ce dernier ne devait même pas mesurer l'erreur qu'il avait commis en s'attardant ainsi sur le professeur.

    - Tu sais quoi ? Pas d'chance, il est avec moi !

    Sans même adresser un regard vers Sea, il l'empoigna assez violemment pour qu'il puisse le sortir de cette foule et que l'enseignant ne puisse également pas s'échapper. Jeong ne comptait pas voir sa proie filer au loin, il se devait d'abord de lui faire comprendre certaines choses, à sa manière, que cela lui plaise ou non. Il était si remonté qu'il aurait facilemet cogner quelqu'un sans raisons, encore un seul pas de travers, que se soit n'importe qui, et il serait incontrôlable. A sa connaissance il n'avait jamais été aussi enervé, surtout contre autant de personnes. Contre ce con de première venu empiété sans ménagement sur son terrain, contre Sea qui s'était laissé faire aussi bêtement, mais aussi et surtout contre lui-même. Il n'aimait pas se retrouver dans un tel état que celui-ci.

    *Qu'est-ce qui me prends... Tout ça a cause...*

    Il l'emmenait dans un coin un peu moins bondé, il ne voulait pas qu'il y ai trop de monde autour d'eux, il se fichait éperdument des autres, il n'y avait plus que Sea qui comptait. Il le plaqua contre un mur, avec autant de douceur que lorsqu'il l'avait tiré du dancefloor. Il le regarda dans yeux pour la première fois de la soirée, se rapprochant tout près de lui. Son regard se faisait dur, sans sentiment visibles si ce n'était le colère. Pourtant il ne de passait bien plus de choses en lui qu'il n'y laissait parraitre. Sa beauté le troublait presque, l'avoir ainsi contre soi pour la première fois aurait été un moment unique si ce malheureux incident ne s'était pas déclaré. Et pourtant tout semblait comme arrêté pour Jeong, et il admirait avec attention chacuns de ses traits. Il aurait été fallu être aveugle pour ne pas s'appercevoir de toute la beauté que trouvait Jeong dans le visage de Sea. Sa manière de le scruter était si subjective et ambigüe que même l'heritier s'etonnait d'accorder autant d'importance a une seule et unique personne.

    - Je... *Je n'aime pas te voir dans les bras dans un autre homme...*

    Il était trop fier pour l'avouer, bien trop égocentrique oser lui faire comprendre qu'il lui plaisait bien plus qu'il ne l'imaginait lui-même. Il se surprennait a penser autant de chose pour lui, il n'y croyait même pas lui-même, mettant ça sur le compte de la rage qu'il avait ressenti en les voyant tout les deux. Il se rapprocha encore un peu plus de lui, plaçant son visage a quelque centimètres du sien et glissa sa main sous son menton pour lui relever delicatement le visage.



_________________


Dernière édition par Jeong Hu Park le Mar 19 Jan - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Dim 17 Jan - 20:09
  
    Je me laissai porter par la musique et par l'ambiance qui régnait sur le dancefloor. Bon, peut-être que mon cas n'était pas si désespéré que je le pensais, j'arrivais encore à faire abstraction de tout ce qui faisait que j'étais un gentil garçon, professeur de la plus prestigieuse université du Japon à juste 22 ans... ma foi, c'était bien prometteur mais ça faisait aussi que j'étais par défaut à l'écart des autres et je le savais parfaitement... et encore plus maintenant que je n'étais plus un humain. D'ailleurs, cette vérité me frappa - à nouveau - de plein fouet, comme si je ne m'étais pas encore habitué à ma nouvelle condition... et c'était sans doute totalement le cas. Je ne m'en rendais compte que lorsque j'étais avec ce morveux, que lorsque j'étais obligé de supporter ses pensées louches, que lorsque cet abruti se rappelait à mon bon souvenir, et jamais d'une manière agréable en plus de ça.

    *Enlève tes bras de ses hanches sale con... T'es mignon mais tu fais pas le poids*

    Je me figeai, sentant le sang quitter mon visage, mon regard se fixant sur un point invisible par-dessus l'épaule de mon partenaire. Avec cette musique, j'avais déjà du mal à entendre les paroles de Hiroshi, pour que ce que je venais d'entendre soit si clair pour moi, c'était que des pensées étrangères aux miennes s'étaient encore glissées dans ma tête. Pourquoi? Pourquoi lui, pourquoi ce soir, pourquoi maintenant? Je n'osais même plus bouger, j'avais peur de me rendre compte que je n'avais pas halluciné. Je n'avais nullement envie de le voir après la "conversation" qu'on avait eu cet après-midi! Je voulais des réponses sur le comment il avait eu mon numéro de téléphone, mais je savais pertinemment que ce n'était pas le moment d'y penser. Il ne me répondrait pas, j'étais sur son territoire, il jouerait avec mes nerfs jusqu'à ce que je craque.
    Mais par une certaine curiosité, je me demandais quand même contre qui et pour qui il s'énervait comme ça, une de ses proies devait se faire subtiliser sous ses yeux et môssieurs n'aimait pas ça.

    - SeaHyung, est-ce que ça va?

    Je regardai Hiroshi qui semblait se soucier de mon soudain état. Et c'était probablement logique car j'avais brusquement arrêté de danser et sans raison apparente. Je tentai de me remettre de mon choc et lui adressai un petit sourire, histoire de le rassurer. Après tout, il n'y avait rien de grave, si ce n'était que la personne dont je pouvais lire les pensées se trouvait au même endroit que moi et que j'allais sans doute continuer de décrocher ainsi tant qu'il penserait dans ma tête!

    - O-oui, j'ai juste cru voir quelqu'un que je connaissais...
    - Ah... ça ne doit pas être un ami alors...
    - Uh?
    - On dirait que tu as vu un fantôme.


    Je ris doucement et il joignit son rire au mien, j’avais apparemment réussi à le rassurer. Mais il avait vu totalement juste en fait... c’était vraiment pas quelqu’un que j’avais envie de voir, même si techniquement je ne l’avais pas vu. Mais je savais qu’il était là, de toute façon ça ne pouvait être que lui car il n’y avait que lui que je pouvais entendre.
    Hiroshi regarda soudainement derrière moi et je le sentis tressaillir alors que je ressentais une présence qui s’était arrêtée près de nous. Une fois encore, je n’osais pas me retourner pour voir de quoi il s’agissait, car je l’avais bien compris mais je ne voulais pas que ce soit ça. Il n’y avait pas de raison que ça continue, qu’il continue à s’immiscer ainsi dans ma vie, bordel mais qu’est-ce que je lui avais fait !?

    - Tu sais quoi ? Pas d'chance, il est avec moi !

    Cette fois, ce fut moi qui tressaillis. Alors c’était ça hein... c’était vraiment moi qu’il visait à nouveau hein... c’était pour moi qu’il s’était énervé, c’était moi qui était dans ses pensées. Je sentis la colère monter en moi. Mais à quoi est-ce qu’il jouait bon sang !? J’étais avec lui, et puis quoi encore !? N’avait-il décidément pas compris ce que je lui avais dit plus tôt dans la journée ? Je n’avais pas envie d’avoir affaire à lui ! J’étais déjà obligé de le supporter à l’université, pourquoi fallait-il qu’on se retrouve dans la même soirée ? Pour une fois que j’avais décidé de sortir, il fallait qu’il vienne au même endroit ! Putain mais il avait pas d’autres gens à faire chier !?
    Avant que je puisse dire quoique ce soit, il m’attrapa violemment le bras et me tira dans la foule, sans doute pour m’éloigner d’Hiroshi. Mais qu’est-ce qui lui prenait d’agir comme ça ? Il détestait l’échec à ce point qu’il allait tout faire pour m’empêcher de voir d’autre personne !? Je tentais de me défaire de son emprise, il fallait qu’il arrive à comprendre quand même. Et en plus de ça, il me faisait mal à me tenir de cette manière.

    *Qu'est-ce qui me prend... Tout ça a cause...*

    Si même lui ne savait pas ce qui lui arrivait, on était mal barré... mais moi je voulais savoir. J’exigeais de savoir ce qui lui donnait le droit de se comporter avec moi comme si j’étais un jouet qu’il avait envie de posséder. Car c’était ça, ce n’était qu’un gosse à qui on refusait ce avec quoi il voulait s’amuser. Et je trouvais scandaleux qu’il agisse de cette manière avec moi.
    On arriva finalement dans un coin quelque peu déserté de la discothèque et il me plaqua brusquement contre un mur. J’étouffai une exclamation de douleur. Non mais quelle brute ! Je voulus essayer à nouveau de m’écarter de lui, le pousser, le faire lâcher mon bras qu’il tenait toujours, n’importe quoi, mais son regard s’ancra dans le mien, et il me glaça. Son regard était noir, et s’il avait regardé Hiroshi de la même manière, je comprenais que celui-ci n’ait rien répliqué. Mais c’était quoi ce regard ? De la colère ? De quel droit était-il en colère contre moi ? J’avais tout de même bien le droit de vivre ma vie comme je l’entendais, loin de lui si c’était ce que je voulais, non ?
    Mais toutes les paroles que j’aurais voulu lui cracher au visage se bloquèrent dans ma bouche, il me paralysait. Il était trop près de moi, bien trop près, et l’intensité avec laquelle il me regardait me mettait mal à l’aise, à tel point que si j’avais pu, j’aurais détourné les yeux aussitôt. Mais quelque chose m’en empêchait, et je n’aurais sincèrement pas su dire quoi.

    - Je... *Je n'aime pas te voir dans les bras dans un autre homme...*

    Je laissai une expression surprise se dessiner sur mon visage alors que je sentais nettement mes joues chauffer. Mais pourquoi est-ce que je rougissais hein ? Qu’est-ce que ça pouvait bien me faire qu’il n’aime pas me voir avec un autre ? Mon cœur se mit à avoir quelques dératés lorsque je vis son visage perdre sa dureté, et il se rapprocha encore de moi. Sa main releva mon visage avec une douceur que je n’aurais pas soupçonné chez cet être égocentrique.
    Une partie de moi aurait voulu le repousser, le gifler et s’enfuir loin de lui... l’autre partie désirait rester ici, acculée contre le mur, attendant si oui ou non il allait oser poser ses lèvres sur les miennes. Mais... bien sûr qu’il n’allait pas le faire. Ce n’était qu’une énième manche du jeu qu’il jouait pour m’avoir, il ne m’embrasserait pas, il voulait simplement savoir si j’allais m’enfuir ou si je me laisserais faire... et au dernier moment, il s’écarterait et se moquerait franchement de moi et de ma bêtise de m’être laisser avoir par lui. J’étais en train de perdre, je le savais et pourtant...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Lun 18 Jan - 10:55
  
    De l'extérieur, Jeong semblait imperturbable, froid, glacé, aussi insensible que lorsqu'il était a l'université, et pourtant ce qu'il ressentai alors s'opposait avec toute les préjugés que l'on pouvait alors de lui. Son regard si fit beaucoup plus doux, quand bien même il n'avait pas lâché Sea d'un millimètre. Il ne voulait pas qu'il s'enfuit, le voir partir de nouveau rejoindre ce jeune Japonais aurait réanimé la colère qui s'était enfin calmée. Il serait son poignet avec insistance, collant son dos au mur. Il savait que Sea n'aurait pas forcement la force nécessaire pour s'enfuir, bien qu'il aurait sûrement voulu s'échapper, l'insulter, le remettre en place vainement comme il avait l'habitude de le faire pour lui rappeler son simple statut d'élève plus riche que la moyenne. Mais curieusement il n'en fit rien. Il ne bougeait pas, il semblait paralysé, peut être par le regard de Jeong ? Pourtant il le soutenait avec conviction, tandis qu'une légère expression de surprise traversait son visage. Jeong avait toucher un point sensible ? Apparement oui vu que l'interessé rougissait malgré lui. Était-ce donc la proximité de leur visage qui le troublait ainsi ? Il sourit a cette idée.

    *Tu vois... je ne te laisse finalement pas si indifférent que ça...*

    Jeong aurait été assez fière et pompeux pour le dire a haute voix, mais l'idée ne lui traversa même pas l'esprit, bien que lui faire remarquer sa faiblesse aurait été amusante. Non, il ne voulait pas briser ce moment où une ambiance plus que spécial les entourait tout les deux, c'était bizarre vraiment, un mélange de tension et d'envie, à laquelle il ne pouvait resister. Il voulait lui montrer ce qu'il attendait réellement de sa jolie proie, quand bien même il devait déjà lavoir compris depuis un certain temps. Il ne désirait plus qu'une seule chose, et avait pour habitude de ceder a toute ses envies ; on disait bien qu'il était du genre à obtenir tout ce qu'il souhaitait, ils n'avaient pas tort, Jeong était bien comme les ragots le decrivaient, du moins sur la plupart des points. Leur corps etaient si proches l'un de l'autre, a tel point que Jeong pouvait sentir le souffle de Sea contre sa peau, tout comme celui-ci devait sentir le sien. Un léger sourire s'afficha sur son visage, et, sans plus prévenir, il se rapprocha une toute dernier fois de son professeur.

    L'heritier déposa doucement, mais avec envie, ses lèvres contre celles de son professeur pour la toute première fois. Il s'étonnait lui-même de la douceur avec laquelle il l'avait embrassé. Pourtant, Jeong n'avait jamais été du genre a se soucier d'un premier baiser entre deux personnes, il en avait connu tellement qu'il n'y accordait pas d'importance ; et puis il détestait le romantisme sirupeux que certains y mettaient, tout cela ne l'interessait pas. Il fit durer le baiser encore un peu, il voulait profiter de ses lèvres sans jamais s'arrêter. Il quittant ses lèvres en les mordillant, elles avaient le goût espéré, surcrées, douces, il se plaisait ainsi a les torturant légèrement, les faisant rougir sous son passage. C'était plaisant de l'avoir à sa merci, celui qui résistait et se faisait et distant était finalement presque à lui, comme Jeong l'avait espéré. Après avoir quitté sa bouche, son regard s'arrêtait de nouveau sur le sien ; Jeong souriait, il était plus que jamais sur et certain d'avoir Sea, peut-etre pas ce soir, peut-être pas des qu'il le souhaiterait, mais bientôt... Il vint doucement coller sa bouche a son oreille, murmurant doucement contre celle-ci.

    - J'ai encore envie d'un baiser...

    Cette fois-ci, il n'y alla pas par quatre chemins, et recaptura ses lèvres avec plus de passion que de violence. Il de régalait de ses lèvres, mais en voulait encore un peu plus. Sans plus attendre, il força plus ou moins doucement le passage entre ses lèvres. C'est qu'il de faisait résistant en plus. Pourtant il savait que cette soiré ne le laisserait pas de marbre, et ça serit presque aussi délicieux pour Sea que pour Jeong. Il en avait eu tellement envie, qu'il profitait de cet instant beaucoup plus intensement qu'avec les autres. Sa langue se fraya enfin un chemin contre celle de son professeur, et il sourit légèrement en sentant un petite boule en acier s'y heurter. Était-ce bien ce à quoi il pensait ?... Il joua doucement avec, caressant sa langue contre la sienne avec plaisir. Sea arborait donc un piercing a la langue ? Tiens, interessant... Et très agréable pour certaines choses. L'idée lui plaisait et l'image que le Coreen se faisait de lui changeait du tout au tout. Le voir ici, dansant collé serré a un autre homme dans ce nightclub, puis le savoir piercé, on en apprenait de plus en plus.

    *Dis donc... Tu es moins sage qu'il n'y parait...*

    Il quitta ses lèvres presque a contre cœur, laissant son visage tout pres du sien. Les yeux clos, il s'appuyait doucement sur sa joue, profitant de sa chaleur. Doucement il dévia jusqu'à son cou, soufflant sur sa peau en vue de la faire frissonner, il savait qu'il arriverait a lui faire aimer certaines choses de sa part, quand bien même il dirait le contraire. Son odeur etait délicieuse, et son cou s'offrait si délicatement a Jeong qu'il ne pu résister plus longtemps. Il choisit l'endroit le
    plus visible, tout près de sa carotide pour y déposer ses lèvres. Et sans se soucier de son accord, après tout il l'vait déjà plus ou moins embrassé de force, il marqua sa peau délicate d'un suçon aussi marqué que possible. Il voulait lui montrer a qui il appartenait desormais, il voulait que chaque matin, quand Sea se regarderai dans la glace il puisse se rappeler ainsi de ce soir, et de son baiser avec Jeong. Peut-être se rendrait-il compte que cela lui avait encore plus plu qu'il ne l'avait soupçonné...

    - Tu es encore plus délicieux que je ne l'aurais pensé...

    Il lâcha son étreinte sur son poignet, il ne voulait pas le garder prisonnier, certes, mais cela ne voulait pas dire qu'il accepteraiy de le voir partir



_________________


Dernière édition par Jeong Hu Park le Mar 19 Jan - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Lun 18 Jan - 22:26
  
    Un sourire se dessina sur les lèvres de Jeong, ce qui ne me rassura absolument pas. Je n'aimais pas le voir sourire, même si son sourire était magnifique - c'était impossible de le nier -, car ça n'augurait rien de bon pour moi... qu'avait-il en tête?

    *Tu vois... je ne te laisse finalement pas si indifférent que ça...*

    Je me crispai. Nan mais et puis quoi encore!? Et bien sûr que je n'étais pas indifférent à lui, puisque je ne pouvais pas le supporter! Et plus allez, plus il m'énervait. Mais par un étrange hasard, je me retrouvais présentement dans l'impossibilité de faire le moindre mouvement pour contrer son bon vouloir. Pourquoi fallait-il qu'il y ait des gens comme lui? Qui avaient tout ce qu'ils désiraient rien qu'en claquant des doigts? Si j'avais pu, je me serais éloigné de lui - et définitivement - depuis longtemps, mais la force qui m'enchainait à son âme semblait s'être intensifiée et j'avais peur qu'elle ne faiblisse jamais. Je ne pouvais tout de même pas le laisser agir de cette manière alors que je n'en avais absolument pas envie! Car... je n'en avais pas envie, je ne pouvais pas, ce serait insensé, et immoral... bien que le plus moral de nous deux étaient probablement moi. Pourtant, son souffle caressant ma peau me fit frissonner, et je me maudis de ma faiblesse.

    Il se rapprocha un peu plus de moi et posa finalement ses lèvres sur les miennes, avec une douceur qui me prit de cours comparée à la brusquerie dont il avait fait preuve avec moi jusque là. Je serrai les poings et me giflai mentalement pour avoir osé penser que ses lèvres étaient divinement chaudes. Je m'empêchai de faire le moindre mouvement, car si je ne pouvais pas m'éloigner de lui, la seule autre chose que je pouvais faire était me rapprocher encore de lui, ou pire, de répondre à son baiser. Je devais rester immobile, essayer de rester le plus froid possible, mais c'était trop difficile. J'avais la désagréable impression que mon corps appréciait bien trop ce contact, ce baiser auquel je voulais mettre fin. Je n'eus pas besoin de me débattre, car il le rompit de lui-même, sauf qu'il s'amusa à me mordre doucement la lèvre, ce qui me fit à nouveau longuement frissonner. Lorsqu'il cessa son manège, je rouvris les yeux et tombai aussitôt sur son regard avant de détourner le mien, brusquement gêné - et il y avait de quoi! -. Il approcha ses lèvres de mon oreille, je sentis son souffle s'inviter dans mon cou et je me mordis la lèvre.

    - J'ai encore envie d'un baiser...

    Sans me laisser le temps de protester, il reprit mes lèvres, mais moins doucement que la première fois et je posai ma main libre sur son bras pour essayer de le repousser... mais mes forces m'avaient définitivement abandonné je crois... Sa langue commença à forcer la barrière de mes lèvres, ce qui me donna encore plus envie de le repousser loin de moi. Il pouvait pas se calmer un peu? Non mais c'était quoi ça hein? Comment est-ce qu'il pouvait oser quelqu'un de cette manière sans son consentement! J'en avais marre de lui, et de la façon qu'il avait de s'imposer à moi... j'en avais marre de cette partie de moi qui voulait répondre à ses avances. Pourquoi fallait-il que ce lien entre lui et moi existe? Ce serait tellement plus simple sans ça!
    Sa langue effleura finalement la mienne, et joua avec la boule de mon piercing. J'aurais voulu le mordre, mais mon corps ne m'obéit pas... au lieu de ça, je laissai ma langue rendre ces douces caresses. Mon souffle se perdait peu à peu alors que je me demandais comment je pouvais autant apprécier ce baiser alors que ce morveux me sortait par les yeux. Ma main se crispa légèrement sur son bras.

    *Dis donc... Tu es moins sage qu'il n'y parait...*

    Cette "remarque" ne me surprit même pas, mais elle me mit mal à l'aise. S'il continuait à me découvrir de cette manière, il allait être plus d'une fois surpris, ça c'était certain... ... ... QUOI!!!? M-m-mais qu'avais-je pensé? Non! Jamais! JAMAIS il ne me découvrirait plus! Il n'y avait aucune raison après tout, je n'avais pas du tout l'intention d'aller plus loin que ces baisers avec lui!
    Il mit fin au baiser et posa sa joue contre la mienne, je ne bougeai pas, trop occupé à reprendre le souffle qui m'avait été ôté durant cet impétueux baiser. A présent, je trouvais cette situation moins impossible, moins outrageante... et la colère m'aurait presque totalement quitté - sans toutefois que j'aie envie de rester près de ce prétentieux -, si je n'avais pas senti ses lèvres glisser dans mon cou... et il se mit à suçoter doucement ma peau.
    Je tentai alors à nouveau de le repousser, mais ce fut vain encore une fois. Pourtant rien que de penser qu'il était en train de marquer ma peau, j'avais envie de le gifler et de lui faire comprendre qu'il ne devait plus jamais m'approcher!

    - Tu es encore plus délicieux que je ne l'aurais pensé...

    Je serrai les mâchoires, en plantant un regard noir dans le sien alors que ses lèvres étaient toujours étirées dans un sourire qui m'énerva encore un peu plus. Il lâcha enfin mon poignet que j'attrapai pour le masser doucement... il m'avait vraiment fait mal à me tenir tout ce temps si brutalement.

    - Tu m'as fait mal, pauvre con! lançai-je en le repoussant.

    Je n'avais plus aucunement l'intention de rester ici! Je ne voulais pas rester au même endroit que lui, je n'étais pas totalement stupide. Je savais que quoique je dise, quoique je fasse il ne me laisserait pas tranquille, même si au fond de moi j'espérais qu'il finisse par comprendre.

    - Pour qui tu te prends!? T'as pas à agir de cette façon avec moi, je ne t'appartiens pas et je vois qui je veux, où je veux et quand je veux!

    Cela me révoltait qu'on puisse s'approprier des personnes de cette manière, qu'on puisse s'imaginer avoir un droit sur eux... s'il pensait qu'il pourrait m'avoir ainsi, il se trompait royalement! Je m'écartai finalement de lui et commençai à m'éloigner à nouveau vers le dancefloor. Il fallait que je retrouve Hiroshi, que je lui explique que c'était un malentendu... et que je lui demande s'il voulait bien aller ailleurs avec moi. Lui, il n'était pas borné alors il ne me laisserait probablement pas tomber pour ça... et même si je n'envisageai pas réellement quelque chose avec lui, j'aimais bien sa compagnie, ça changeait de certains...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Mar 19 Jan - 13:30
  
    Sea avait apprécié les baisers de Jeong, il le savait, il le sentait même. Impossible qu’il le laisse de glace à présent. Il ne s’était pas défendu, loin de là. Certes il ne serait sûrement pas arrivé à se dégager et l’héritier aurait encore plus forcé pour le maîtriser, mais là… Il n’avait qu’à peine essayé de s’en aller, il semblait pourtant tenter mais en vain, à croire que son corps ne réagissait plus à sa volonté. A moins que celle-ci ne soit de rester contre Jeong ? On agit parfois bien contre sa propre volonté, refusant totalement d’admettre la simplicité et l’évidence des choses. Sea n’avait-il pas quelque chose à cacher ? Quoi qu’il le cachait à peine ; et avec tellement de mal qu’il en venait à montrer à Jeong qu’il appréciait ce qu’il lui faisait. Il avait finalement abdiqué, cessant d’opposer cette vaine et fausse résistance, pour venir rendre ses caresses à son assaillant. L’élève était fier de lui, il avait même réussi à faire frémir son professeur, à le faire apprécier cet instant jusqu'à mettre du sien dans ce baiser. Au moins il ne repartirait pas totalement les mains vides, l’idée de Sea lui rendre son baiser, le motiverai bien assez pour tenter encore une multitude d’autres approches.

    Il suçota sa peau avec plaisir, espérant que la marque resterait visible encore longtemps pour lui faire remarquer sa présence à l’occasion. Rien ne serait trop beau que de lui rappeler à quel point il s’était laissé faire, et avait pris plaisir à se faire ainsi embrasser, quand bien même cela n'avait pas été très explicite. Sea semblait vouloir garder encore un peu de dignité face au comportement qu'il tenait avec tant de vigueur envers Jeong de puis de nombreuses semaines, tout ces efforts d'indifférence, de mépris, auraient alors été vains s'il s'avouait vaincu aussi vite, après un simple baiser. Il se redressa légèrement, toujours son fameux sourire étendu sur ses lèvres, croisant le regard noir du Coreen, apparemment il n'avait pas apprécié le suçon, contrairement aux quelques minutes qui s'étaient écoulées juste avant. A moins qu'il ne vint enfin de de rendre compte de la totale soumission dont il avait fait preuve ? Ce devait être gênant, voir humiliant, pour lui de s'être ainsi abandonné, ou du moins de ne pas s'être défendu, aux lèvres de l'homme qu'il maudissait tant.

    - Tu m'as fait mal, pauvre con!


    Ah, visiblement l'habituel self-control du jeune homme avait disparu pour laisser place à quelques insultes du premier ordre. Comment pouvait-on changer de comportement du tout au tout en si peu de temps ? Finalement Sea avait peut-être un peu plus de caractère sur Jeong ne l'aurait pensé. Mais ses insultes ne lui faisaient rien, c'était plus un moyen de défense que d'attaque contre tout ce que l'égocentrique lui avait fait subir.

    - Pour qui tu te prends!? T'as pas à agir de cette façon avec moi, je ne t'appartiens pas et je vois qui je veux, où je veux et quand je veux!


    Pour qui il se prennait ? Mais pour personne d'autre que lui voyons, et d'après lui cela suffisait amplement pour justifier son comportement, que toute les autres personnes normalement constituées trouvaient exécrable. Il agissait comment il l'entendait avec lui après tout, c'était à l'intéressé de refusé ou non, et apparemment il n'avait pas été si réticent à cette idée au début. Son coté moraliste était-il donc revenu en force ? Il en suffisait de peu pour gâcher un si beau moment, et dire qu'ils auraient pu faire bien plus si cette foutue conscience empêchait Sea de faire toute les folies possibles. Il maudissait de plus en plus ce coté-là de Sea, celui qu'il voyait le plus souvent d'ailleurs, bien que cela apportait une certaine part de jeu, il allait bien falloir à un moment ou à un autre le faire véritablement fléchir.

    Sea s'écarta vivement de lui, il voulait partir c'était clair. Il fit deux ou trois pas, sûrement pour s'écarter de Jeong au cas où celui-ci tenterait une nouvelle attaque. Cette idée ne déplairait pas à l'héritier, mais il estimait avoir déjà assez chamboulé son professeur pour la soirée, et un baiser de plus aurait risqué de le mettre dans un état hors de contrôle, faisant ainsi perdre toute ses chances à Jeong. Mais ou allait-il comme ça? Il comptait réellement retourner vers la piste de danse comme si de rien était ? Il en était hors de question, Jeong n'accepterait pas de voir passer sous son nez cette proie si rare qu'il avait réussi a capturer, du moins, en partie. Il voulait déjà rejoindre le dancefloor ? Pour se remettre a danser corps contre corps avec un parfait inconnu ? Il ne supporterait pas l'idée que tout les regards, envieux et remplis de désir, puissent se tourner vers son professeur. Il serait alors de nouveau exposé aux yeux de tous, dans toute sa sensualité, vu la manière dont il dansait, et ils seraient nombreux à tenter leur chance auprès de ce beau jeune homme. Il suffisait qu'un seul lui plaise, comme ce Japonais l'avait fait, pour ne plus le voir de la soirée.

    *Pourquoi veux-tu leur attention alors que tu as déjà toute la mienne...*


    Alors que l'enseignant s'éloignait sans plus attendre, Jeong le rattrapa aussi vite que possible, lui agrippant le bras. Il ne comptait pas le laisser partir. Quand bien même ça serait pour se disputer, s'il n'était pas avec lui, il ne serait avec personne d'autre et encore moins ce Japonais qui avait osé poser les mains sur ses hanches. Il l'obligerai à rester en sa compagnie, ou que de soit, il s'en fichait, il pouvait bien parler de n'importe quoi, Jeong lui dirai tout ce qu'il aurait envie d'entendre, mais en aucun cas il ne retournerai seul sur la piste de danse.

    - Tu ne comptes tout de même pas rejoindre ce Japonais ?! Je te l'interdis ! Tu restes avec moi que ça te plaise ou non...


    Bien sur il aurait préféré que cela lui plaise, mais il ne fallait peut être pas trop en demander pour l'instant. Rien qu'une soirée ensemble, peut-être pas en tête a tête si Sea se sentait gêné. Mais Jeong tenait à pouvoir lui montrer autre chose que ses lèvres, et peut-être qu'il réussirait enfin a l'avoir totalement pour soi par quelque mots, après tout c'était un prof de lettres, n'était-il pas plus sensible que la moyenne à certaines choses?... Quand bien même Jeong n'était pas un auteur du 19 eme siècle reconnu mondialement, il espérait pouvoir capter son attention d'une manière ou d'une autre, juste en discutant avec lui. Après tout, il pouvait charmer quelqu'un dans n'importe quelle situation, son professeur s'en rendrait compte tôt ou tard.



_________________


Dernière édition par Jeong Hu Park le Sam 23 Jan - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Mar 19 Jan - 22:45
  
    *Pourquoi veux-tu leur attention alors que tu as déjà toute la mienne...*

    "Leur"? Mais de qui parlait-il? Et puis je ne voulais l'attention de personne! Je voulais simplement vivre comme je l'entendais!... Et je me fichais bien d'avoir son attention! Qu'est-ce que ça pouvait bien me faire hein! Je ne voulais pas avoir son attention, je voulais qu'il me laisse tranquille, c'était tout ce que je voulais! Car il m'horripilait, et dans un sens il m'effrayait... car ce que je ressentais près de lui m'effrayait. J'avais l'impression de ne plus être moi, de ne plus agir comme bon me semblait, c'était autre chose qui me contrôlait, et je n'aimais pas ça du tout. Qu'est-ce qui me prenait de me laisser faire par un élève, il était mineur en plus de ça! Et même si ce n'était pas moi qui le forçais à quoi que ce soit, ça ne changeait rien, c'était immoral! Et j'en avais marre d'entendre ses pensées résonner dans ma tête!!!

    Alors que je m'éloignais, toujours bien décidé à tirer un trait sur ce qui venait de se passer - je devais m'ôter ses baisers de l'esprit, je refusais que ça se soit passé, je refusais que ça se reproduise -, je sentis sa main agripper mon bras une nouvelle fois. Je serrai les dents, mais qu'est-ce qu'il avait à toujours être brutal avec moi! Certes s'il m'avait simplement demandé de rester, je n'aurais pas écouté, mais ce n'était pas une raison pour me forcer à faire ce que je ne voulais pas, encore une fois. Il vivait dans un monde où tout le monde lui obéissait, agréait à sa plus simple demande, tout ça dans le but de se faire remarquer, mais il était hors de question que je me plie à ce genre de règles qui me dépassaient!

    - Tu ne comptes tout de même pas rejoindre ce Japonais ?! Je te l'interdis ! Tu restes avec moi que ça te plaise ou non...

    Je me retournai pour le regarder dans les yeux, outré par ce qu'il venait de dire. Comment ça il m'interdisait de retourner voir Hiroshi!? Comme si j'avais besoin de sa permission pour ça! Qu'est-ce... qu'est-ce qu'il pouvait m'énerver!! Et quand je croyais être au summum de ma colère, il parvenait à l'augmenter encore! Et puis non, ça ne me plaisait pas de rester avec lui! Il était bien venu avec quelqu'un, eh bien qu'il y retourne, qu'il me laisse tranquille une bonne fois pour toute!
    Je me dégageai de sa poigne et posai une main sur mon bras, reculant d'un ou deux pas. Malgré tout, il fallait bien que je reconnaisse qu'une partie de moi était blessée qu'il se comporte ainsi avec moi. Mais pourquoi? Ce n'était pas comme si j'espérais quoique ce soit de sa part, comme si je tenais à ce qu'il agisse comme une personne normale et civilisée, sans se cacher derrière une façade froide et arrogante. D'ailleurs, ce n'était pas une façade, il était réellement comme ça... et je ne voulais pas penser qu'il pourrait un jouer un rôle pour se protéger... comme s'il pouvait avoir peur de quoique ce soit, son monde était bien trop structuré autour de lui pour que la moindre faille puisse apparaitre.

    Je détournai la tête et soupirai. J'étais tellement hors de moi que je commençai à trembler et ce n'était pas bon. Il devait déjà savoir quel effet il avait sur moi, pas besoin de lui montrer à quel point c'était réel.

    - J'ai passé l'âge qu'on m'interdise quoique ce soit, répliquai-je finalement, toujours passablement énervé.

    Je passai une main sur mon visage en soupirant doucement et je relevai enfin les yeux vers Jeong. Bon, tant qu'à être là j'arriverais peut-être à avoir des réponses aux questions auxquelles il avait refusé de répondre lorsqu'il m'avait téléphone dans l'après-midi. Après tout, j'étais bien en droit de savoir comment ces données sur moi s'étaient retrouvées en sa possession, ce qui ne lui avait pas servi à grand chose d'ailleurs, car je pouvais toujours lui raccrocher au nez, ou même ne carrément pas répondre à ses appels, ce que je ne manquerais pas de faire.
    Je m'avançai à nouveau vers lui, pointant mon index sur son torse en fixant à nouveau ses yeux d'un regard furieux.

    - Mais au fait dis-moi, espèce d'abruti, et cette fois t'as intérêt à me répondre : comment est-ce que tu as eu mon numéro de téléphone!?

    J'étais à nouveau si près de lui, mais je me forçais à ne pas y penser et même si j'étais intimidé par lui, gêné par les baisers que nous avions éch... qu'il m'avait volé!, ma colère m'empêchait de m'arrêter à ces détails et j'exigeais d'avoir des réponses! Il n'aurait pas le choix cette fois, il allait me répondre...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Age : 27
Localisation : Le dernier nightclub branché de Tokyo.
Humeur : Amusé.

Feuille de personnage
Statut :: Libertin
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Sam 23 Jan - 18:56
  
- J'ai passé l'âge qu'on m'interdise quoique ce soit.

Jeong sourit doucement en le voyant de nouveau se rapprocher de lui. Il était plus énervé que jamais et désignait l'héritier plus excédé qu'autre chose ; mais il aurait très bien pu le faire loin de lui, à croire que même inconsciemment il cherchait le contact, physique ou non, sûrement d'une bien autre manière que Jeong, certes, du moins pour l'instant. Bien que s'il continuait ainsi il allait le trouver bien plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé. Sea était mignon à essayer ainsi de comprendre comment son élève avait réussi à se documenter sur lui. Franchement, cela était si important que ça ? Après tout, peu importe le moyen, le résultat est le même. Et puis cela ne ferait que renforcer l'idée que le professeur se faisait de son élève : un sale gosse de riche manipulateur, égocentrique et prêt à tout pour arriver à ses fins. Sea détestait ce comportement, non ? Si Jeong lui expliquait, cela allait certainement renforcer le Corée dans l'idée bien précise qu'il avait de lui, déjà quelle n'était apparemment pas très glorieuse...

- Mais au fait dis-moi, espèce d'abruti, et cette fois t'as intérêt à me répondre : comment est-ce que tu as eu mon numéro de téléphone!?


Jeong prit dans la sienne la main que son enseignant pointait sur lui, doucement mais sûrement, il ne souhaitait pas lui faire peur. Ce n'était pas un mouvement plus romantique que ca, bien qu'il en profita largement pour sentir leur peau l'une contre l'autre. Non, il voulait juste qu'il ne prenne pas l'avantage, enlever ce doigt qu'il pointait avec méfiance sur lui. Il porta leur main prêt de l'épaule de Sea, toujours cet lueur arrogante dans le regard. Il avança un peu plus son visage vers le sien, oh non il ne comptait pas de nouveau l'embrasser, il risquerait trop gros a tenter encore une fois. Et bien que cela lui plairait sûrement, ainsi qu'à son professeur, ce dernier ne l'avouerait jamais et serait encore plus énervé de l'excès et de l'affront répété de son jeune élève.

- Le fait que j'en sache autant sur toi doit te perturber pour que tu t'en inquiètes autant...

Il lâcha doucement sa main, se reculant légèrement. Comment il avait fait ? Rien de plus simple. Après tout ce jeune professeur venait pratiquement d'arriver au Japon, dans le seul but d'enseigner à Todai, il ne semblait pas connaitre grand monde, ni même encore toute la ville dans laquelle il habitait de puis quelques mois déjà. La seule source d'informations alors envisageable était donc l'université, celle-ci stockait un dossier pour chaque élève - d'ailleurs celui de Jeong était curieusement vide malgré toute ses frasques - alors elle devait aussi avoir un sur chacun des enseignants. Après tout, tout le monde aurait pu y penser... Certes, peu cherchaient des informations personnelles concernant leurs professeurs à part Jeong. Et maintenant que le plus dur - tout est relatif - avait été fait, le reste serait d'une facilité folle.

Il lui avait suffit simplement de venir divertir les demoiselles de l'administration pendant la pause déjeuner. Il n'imaginait même pas qu'elles soient aussi naïves et crédules, juste quelques battements de cils et elles tombaient comme des mouches. Ainsi après quelques mise en oeuvre bien filées, le Coréen avait réussi à accéder aux bureaux et ainsi chercher en vitesse le dossier que Todai avait concocté sur Sea. Oh il en avait appris des choses, des tas même, certaines nettement plus intéressantes que les autres, et il avait même été surpris de voir que son numéro de téléphone y était inscrit. Il avait noté toutes les informations telles que son adresse et son numéro et retenu avec attention tout son parcours scolaire bien que brillant.

- Dis-moi, tu sais que Todai enregistre un dossier plus que complet sur chacun de ses professeurs ?...

Il ne savait même pas qu'elle serait la réaction de Sea. Serait-il encore plus énervé ? Excédé qu'il ai ainsi pu fouiller aussi loin pour s'informer ? C'est vrai que c'était un peu excessif, mais pas pour Jeong. Il se plaisait à s'informer sur lui, avoir une longueur d'avance, pour ainsi le piéger à tout moment. Et puis il laissait ainsi planer un doute, que savait-il réellement de son professeur ? Juste son numéro de téléphone ou bien plus ?... Il se doutait que Sea n'ai jamais lu ce fameux dossier et que lui-même ne savait pas tout ce qu'il contenait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
Lun 25 Jan - 22:40
  
    Je crois que j'aurais pu lui sauter à la gorge, même si je tentais de me calmer, j'étais persuadé que s'il faisait le moindre geste visant à se rapprocher de moi, je ne pourrais m'empêcher de le frapper... mais pourtant je me trompais... et je ne sus dire ce qui me troubla le plus, qu'il reprenne ma main ou que mon coeur se mette à battre plus fort rien que par ce contact... Mais je fis tout pour l'ignorer, après tout il n'y avait pas de raison pour que mon coeur batte "la chamade" à cause de lui, c'était simplement le contrecoup des baisers, du fait qu'il se soit permis d'agir de cette manière avec moi, ça n'avait rien de... "romantique"...
    Il s'approcha un peu plus de moi, rapprocha à nouveau mon visage, si bien que je cessai de respirer, de peur qu'il se permette de m'embrasser encore une fois. Mais il n'en fit rien, se contentant de scruter mes yeux de son regard arrogant

    - Le fait que j'en sache autant sur toi doit te perturber pour que tu t'en inquiètes autant...

    Mais évidemment que je m'en inquiétais! Je n'aimais pas savoir qu'il pouvait avoir des renseignements sur moi, et même si ce n'était que mon numéro de téléphone, c'était déjà trop! Je détestais ça! Car s'il parvenait à savoir de plus en plus de chose sur moi, aussi facilement que ça avait du l'être le connaissant, alors il y avait peu de chance qu'il lâche mon cas, au pire il se lasserait mais cela prendrait certainement plus de temps puisqu'il semblait bien capable de faire ce qu'il voulait... et même avec moi. Mais tout de même, comment avais-je pu le laisser m'embrasser? Après ça, il allait se faire des idées, dans son esprit tordu... car oui il fallait avoir l'esprit tordu pour fouiller dans la vie des gens tout en sachant qu'ils auraient refusé de donner ces informations. Mais ce mec n'avait, de toute façon, aucune scrupule à empiéter sur la volonté des autres, et je pensais même qu'il prenait un malin plaisir à vouloir me faire craquer, de quelque manière que ce soit et par n'importe quel moyen.
    Il lâcha finalement ma main et j'osai espérer qu'il allait répondre à ma question. Mais puisqu'il voulait avoir une réaction de ma part, il était dans son intérêt de me répondre, encore plus s'il voulait que ma réaction soit outrée.

    - Dis-moi, tu sais que Todai enregistre un dossier plus que complet sur chacun de ses professeurs ?...

    Ma bouche s'entrouvrit, je n'y croyais pas. Il avait demandé cela à l'université? L'université l'avait laissé regarder le dossier d'un professeur!? Non, non bien sûr que non... il les avait manipulé, c'était tellement son genre de faire ce genre de chose, et au fond, je devais bien avouer que c'était le seul moyen qui aurait pu être envisagé... Je refermai la bouche, gonflant légèrement les joues durant quelques furtives secondes - réflexe que j'avais gardé depuis que j'étais môme -.
    Et je repensais à la totalité de ses paroles "un dossier plus que complet"... b-bien sûr, puisque c'était eux qui m'avait envoyé une offre de travail, ils avaient forcément fait des recherches sur moi... mais si je n'y avais pas pensé jusqu'à présent, c'était parce que je pensais que tout cela resterait confidentiel... et même si je n'avais rien à cacher de douteux dans ma vie, ce n'était pas une raison pour que n'importe qui puisse y avoir accès... et encore moins lui!!

    Maintenant... maintenant il restait à savoir ce que contenait exactement mon dossier, ce que cet avorton avait appris sur moi... et surtout ce qu'il comptait en faire. Je levai à nouveau un regard furieux vers lui.

    - Mais à quoi ça va te servir de connaître ce que mon dossier contient, hein!?

    Je demandais, mais c'était purement rhétorique, parce que je n'avais pas réellement envie de savoir ce qu'il manigançait - s'il le pensait je le saurais de toute façon, malheureusement pour moi -. Il m'énervait... qu'est-ce qu'il pouvait m'énerver! C'était définitif, pour ma santé mental il fallait que je m'éloigne de lui, même si je ne pouvais pas couper les ponts, je pouvais au moins tout faire pour qu'il ne m'approche plus.

    - Tu sais quoi? Va trouver un autre jouet! Quelqu'un d'aussi égocentrique et insensible que toi! Et surtout, reste loin de moi!!

    Je tournai les talons et m'éloignai, bien décidé à partir cette fois-ci. J'en avais marre... marre de lui, marre de moi et de mon coeur qui divaguait. Marre de ces sentiments qui vrillaient mon coeur alors que je m'évertuais à détester ce mec! Il n'y avait aucune raison pour que j'éprouve quoique ce soit de positif à son égard, alors pourquoi?
    Passant devant la porte des toilettes, je la poussai. Je vérifiai qu'il n'y avait personne et j'avançai aussitôt vers le lavabo. J'ouvris l'eau froide et m'en passai sur le visage en soupirant. Il fallait que je me calme... il fallait que je me calme... tout de suite!



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message Sujet : Re: Une soirée pour soi [Jeong]
  


Revenir en haut Aller en bas

Une soirée pour soi [Jeong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» Une superbe soirée pour les deux amoureux [Bal]
» DJ pour vos soirée
» Soirée tropicale [pour tous les étudiants et profs !]
» Soirée de bienvenue [LIBRE POUR TOUS]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate :: Vieux sujets-