Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez|

OS Noël

AuteurMessage
avatar
Messages : 72
Age : 31
Localisation : Plongé dans un bouquin...
Humeur : Ne pas sourire ne signifie pas ne pas être heureux...

Feuille de personnage
Statut :: Célibataire
Relations ::
RP :: Dispo



Message Sujet : OS Noël
Dim 27 Déc - 21:33
  
Genre : Yaoi, romance
Personnages/groupes : U-KNOW YunHo & HERO JaeJoong
Résumé : la soirée de Noël met fin aux espoirs d'avenir de JaeJoong... mais le destin lui donne une seconde chance...


__________________________________

It Is Christmas Evening
Dry Your Tears

Tout aurait pu être parfait...
Tout aurait pu être merveilleux...
Tout aurait pu être comme il l’avait toujours désiré...
Tout aurait pu changer...
Mais pourtant ce soir...

JaeJoong baissa une nouvelle fois la tête et regarda, plus bas, ses larmes créer de légères ondulations dans la rivière qui coulait sous le pont. Il soupira doucement puis ses lèvres dessinèrent un sourire triste. « Je suis stupide... pourquoi est-ce que, brusquement, tout serait devenu simple, hein ? J’aurais du me douter de ce qui se passait... » Il passa ses mains froides sur ses joues et décida de partir d’ici. D’ailleurs, pourquoi était-il revenu à cet endroit précisément alors qu’il renfermait tant de souvenirs qu’il avait longtemps chéris, et qui maintenant lui lacéraient le cœur.
Il commença à marcher lentement, mais pour aller où ? Il n’en savait rien... il ne pouvait pas rentrer chez ses parents où il devait normalement passer cette ‘magnifique’ soirée de Noël puisqu’il devrait alors expliquer pourquoi il l’avait frappé et s’était enfui. De plus, il était probablement toujours là-bas, à accepter les excuses de ses parents. Lui... et son sourire en coin. Comment pouvait-on faire ça à quelqu’un ? Si longtemps. Comment pouvait-on donner de telles illusions à quelqu’un sans avoir le moindre regret ? Sans se dire que c’est mal et qu’on peut blesser quelqu’un.

Il shoota dans un caillou et faillit échapper un cri de rage. Il se laissa tomber sur un banc au bord du chemin alors que ses larmes redoublées sur ses joues. Il se détestait de se sentir si faible à cause d’un mec comme lui, il se détestait de pleurer autant pour quelqu’un qui ne le méritait pas. Il avait senti son cœur se briser en le voyant arriver, tout sourire, au bras de sa sœur, quand il s’était avancé vers JaeJoong tandis que la jeune femme le présentait à lui. Il lui sourit, comme si de rien n’était, comme s’ils ne se connaissaient pas et n’avaient jamais rien partagé.

Il remonta ses pieds sur le banc pour serrer ses jambes contre son torse, il avait froid... il avait si froid. Il n’avait ni manteau, ni écharpe, ni rien pour se protéger de la morsure glacial du vent qui rougissait ses joues couvertes de larmes. Heureusement pour lui, il n’y avait personne dans les rues ce soir, les gens étaient déjà chez eux à faire la fête, en famille. Pour sa part, il préférait rester tout seul et souhaitait même ne plus avoir affaire à sa famille qui ne comprendrait jamais qu’il soit sorti avec un garçon.

Tant pis, pour le moment il ne devait plus penser à lui, ça ne l’avancerait plus à rien de se prendre la tête avec ça. Mais bon, tant qu’il était seul il pouvait bien continuer de verser quelques larmes sur sa bêtise... enfin, il n’était pas vraiment seul.
Un jeune homme marchait, la neige craquant sous ses pas mais JaeJoong ne l’entendit pas, trop perdu dans ses pensées. Le grand brun haussa un sourcil en apercevant l’ombre prostrée sur le banc, puis une expression soucieuse s’empara de son visage. Ça ne devrait pas être permis d’être malheureux à Noël. Il l’observa un court instant, espérant que le jeune homme relève la tête mais il ne semblait ne s’être toujours pas rendu compte de sa présence. Le vent redoubla, obligeant le brun à remonter son écharpe sur le bas de son visage, et l’autre se resserra un peu plus sur lui-même alors qu’un léger gémissement plaintif sortait de sa bouche.
Le jeune homme soupira et retira son épais manteau pour le poser sur les épaules de JaeJoong qui releva aussitôt la tête, révélant les larmes qui n’avaient cessées de ruisseler sur son visage.

- Vous allez attraper froid, si vous restez là, commença le brun en essayant de ne pas regarder trop intensément le visage du jeune homme. Malheureusement, il ne pouvait s’empêcher de le trouver plutôt mignon malgré que ses lèvres qui commençaient à avoir une teinte violette à cause du froid. Euh... je m’appelle YunHo... est-ce que ça va ? C’était une question inutile, il le savait mais c’était la moindre des choses, comme ça si l’autre ne voulait pas de son aide, il le saurait et n’aurait pas l’impression de s’incruster. JaeJoong baissa la tête.
- C’est vous qui allez avoir froid sans votre manteau, dit-il en esquissant un geste pour repousser le manteau, mais le dénommé YunHo l’en empêcha en replaçant le vêtement sur ses épaules.
- Pour le moment, c’est vous qui en avez besoin... et puis, j’ai l’habitude, répliqua-t-il en souriant chaleureusement. Et puis, ce n’était pas comme s’il avait l’intention de passer des heures entières ici, il allait rentrer chez lui pour fêter Noël lui aussi. Le jeune homme releva finalement la tête et fut un peu désarçonné par le sourire de son vis-à-vis, mais cela lui réchauffait le cœur de voir quelqu’un de gentil en cette soirée qui s’annonçait tout sauf agréable.
- Merci, murmura-t-il en resserrant un peu les pans du manteau. Il devait bien avouer qu’il était en train de se transformer en glaçon alors ce manteau lui faisait grand bien, de plus il était tout chaud et imprégné du parfum de YunHo. Ce dernier se contenta de secouer doucement la tête sans se départir de son sourire. C’était Noël, il ne pouvait pas laisser quelqu’un tout seul surtout lorsqu’il semblait si malheureux. Il s’assit à côté de lui, il pouvait toujours lui tenir compagnie quelques instants, et essayer de lui remonter ne serait-ce qu’un peu le moral.
- Je...
- Pourqu...
Ils se tournèrent l’un vers l’autre, un peu surpris d’avoir parlé en même temps, puis le sourire de YunHo s’agrandit, mais JaeJoong détourna simplement les yeux, son visage un peu radouci. Il passa ses mains sur ses joues pour les essuyer une dernière fois, oui, une dernière fois car ses larmes s’étaient enfin décidées à s’arrêter.
- Que vouliez-vous dire ? demanda YunHo.
- Je m’appelle JaeJoong... Et vous ? Qu’alliez-vous dire ?
- J’allais vous demander pourquoi vous êtes tout seul, dehors, un soir de Noël...
Mais il regretta ses paroles lorsqu’il vit le regard de JaeJoong s’assombrir de nouveau.
- J’avais simplement besoin de prendre l’air...
- ... Je vois...
JaeJoong ne releva pas les yeux, ne voulant pas voir que son piteux mensonge n’avait pas eu l’effet escompté. Mais qui aurait pu le croire ? Personne ne sortirait sans manteau un soir de décembre, surtout avec le froid qu’il faisait.
- Vous devriez rentrer chez vous, vous savez... votre famille va s’inquiéter...
- Non... je ne peux pas...
Sa voix avait été si faible que si YunHo n’avait pas vu ses lèvres bouger il aurait pu douter de l’avoir vraiment entendu parler. Plusieurs questions lui vinrent mais il n’osa pas les poser, les jugeant peut-être trop personnelles, aussi il n’obtiendrait aucune réponse.
JaeJoong reposa les pieds sur le sol et se leva. Il ne voulait pas embêter plus longtemps YunHo, et il avait le sentiment qu’il ne partirait pas de lui-même. Il retira le manteau de ses épaules et le tendit à son propriétaire qui le reprit, se disant que s’il ne l’attrapait pas il finirait par terre. Il suivit des yeux JaeJoong qui commençait à s’éloigner, la tête basse et les mains dans les poches de son jean. YunHo soupira et se leva à son tour pour rejoindre l’androgyne. Mais il resta quelques pas en retrait.
- Si vous... si vous avez nulle part où aller... ça vous dirait de venir chez moi ? Voyant l’interpelé s’arrêter, il stoppa aussi. Il ne savait même pas pourquoi il lui avait demandé ça, mais JaeJoong ne semblait pas vraiment choqué. Il n’avait pas envie de lui faire peur, et n’avait pas l’intention non plus de lui faire le moindre mal... mais il était tout seul pour Noël lui aussi alors... Ce serait bête de rester tout seuls chacun de son côté un soir de Noël et puis il fait meilleur chez moi... Cette fois, JaeJoong se retourna vers YunHo, son regard n’était pas vraiment assuré. Pouvait-il avoir confiance en ce type ? Il faillit rire de ses pensées, il avait mis son cœur entre les mains d’un type deux fois moins attentionné que YunHo en seulement quelques minutes et là il hésitait alors que le brun voulait seulement l’aider ?
- C’est d’accord, dit-il simplement avant de laisser un sourire se glisser sur ses lèvres. Le brun lui rendit son sourire et se rapprocha de lui. Il replaça le manteau sur ses épaules et avant que JaeJoong ait le loisir de protester :
- Vos lèvres sont presque bleues, vous gardez ce manteau sur vous. Une maman poule envers son poussin n’aurait pas été plus protectrice. Mais bon, il n’allait quand même pas le laisser mourir de froid. « Quelle idée de sortir sans rien » se dit-il en lui-même. Il se demandait vraiment ce qui avait pu pousser le jeune homme à partir si rapidement de chez lui pour qu’il en oublie de se couvrir. Peut-être qu’il le saurait au cours de la soirée... curieux comme il l’était, il l’espérait fortement en fait. Venez, mon appartement n’est qu’à quelques rues, ajouta-t-il en se remettant à marcher. JaeJoong hocha doucement la tête et lui emboita le pas, enfilant correctement le manteau et il enfouit ses mains dans les poches. En fait, habituellement il était assez timide avec les autres. Quand on lui parlait il répondait rarement, et rare était les gens qui insistaient... pourtant, que YunHo vienne lui parler alors qu’il était en train de pleurer et qu’il s’inquiète pour lui, ça le touchait... personne n’agissait comme ça avec lui, alors il se disait qu’il n’avait peut-être pas de souci à se faire, qu’il pouvait lui faire confiance.

Ils marchèrent en silence pendant plusieurs minutes, puis YunHo fit entrer JaeJoong dans un immeuble et ils montèrent trois étages avant de s’arrêter devant une porte. YunHo se rapprocha de JaeJoong qui se figea.
- Je peux récupérer mes clés dans ma poche ? demanda-t-il avec un petit sourire amusé.
- Ah oui, désolé. Un rire nerveux sortit des lèvres de JaeJoong et YunHo glissa sa main dans l’une des poches et attrapa un trousseau de clés. Il déverrouilla la porte et ils entrèrent.
Après s’être déchaussé et que JaeJoong ait accroché le manteau dans l’entrée, ils avancèrent dans l’appartement et YunHo lui dit de s’installer dans le salon. JaeJoong alla donc s’asseoir sur le canapé et laissa son regard courir sur l’ensemble de la pièce. C’était plutôt bien décoré, simple mais joli. Il pensa alors une fraction de seconde à cet abruti qui l’avait fait tant souffrir. Que faisait-il, maintenant ? S’en voulait-il un peu ? Probablement que non... La voix de YunHo l’empêcha de se rabaisser le moral encore plus.
- Vous... euh, ça t’embête si on se tutoie ? lança-t-il dans un soupir. JaeJoong tourna la tête vers la cuisine où se trouvait le brun, il haussa un sourcil. Ce n’était pas lui qui avait commencé à vouvoyer après tout...
- Non, du tout, répondit-il simplement.
- D’accord. Alors tu veux un café ? demanda YunHo en accentuant le « tu », ce qui fit sourire l’autre garçon.
- Oui, je veux bien merci. Il reporta son attention sur la fenêtre et se cala contre le dossier du canapé. YunHo avait raison, il faisait bien meilleur ici que dehors. Au moins il n’avait plus l’impression de geler sur place... et puis, n’étant pas tout seul il cesserait peut-être de pleurer une bonne fois pour toute. Après quelques minutes, YunHo revint dans le salon avec deux tasses de café qu’il déposa sur la table basse avant de s’asseoir sur le fauteuil à côté du canapé. JaeJoong prit une tasse entre ses mains et soupira d’aise. Si ça, ça ne le réchauffait pas entièrement, il n’y avait plus d’espoir.
- Tu as quel âge ? demanda YunHo, se disant que ce serait bien de faire la conversation tant qu’à faire. Ils allaient passer la soirée de Noël ensemble alors autant qu’ils essaient de se connaître un peu mieux.
- 20 ans... enfin, bientôt 21. Et toi ?
- La même.
Ils se sourirent, bon ça leur faisait au moins un point commun. Mais bon, faire une liste ne mènerait à rien au fond, puisque ce n’était pas le plus important. Ils continuèrent de se poser des questions tout ce qu’il y a de plus banales en buvant leur café, puis YunHo se releva. Je vais préparer le repas.
- Je vais t’aider
, proposa JaeJoong en se levant à son tour.
- Mais non, je vais me débrouiller, ne t’en fais pas. Il l’avait invité et c’était pas pour lui faire faire la cuisine, il n’en aurait pas pour longtemps de toute façon, il avait l’habitude de cuisiner même si c’était pas un grand chef. Une moue se dessina sur les lèvres de JaeJoong.
- C’est la moindre des choses que je t’aide alors que tu m’invites chez toi... et en plus je suis bon cuisinier.
YunHo hocha simplement la tête en souriant, il n’allait pas se battre avec lui pour ça, et puis ça pourrait amusant au fond. Ils allèrent tous deux dans la cuisine et YunHo fit l’inventaire de ce qu’il avait pour faire un repas.
- Tu n’avais rien prévu de spécial pour Noël ? demanda JaeJoong, un peu surpris car toute la population était en effervescence pour Noël et voulait faire un superbe repas... et même en étant seul ça n’empêchait pas de bien manger.
- Non, pas vraiment... avoua-t-il avec un petit sourire. Je n’aime pas spécialement cuisiner donc je me contente de peu. JaeJoong sourit à son tour et reporta son attention sur ce qui était sortit pour trouver quoi préparer. Ils décidèrent donc de se rabattre sur un simple jjajangmyun, chose que JaeJoong n’aurait jamais imaginé faire un soir de Noël. J’ai honte... soupira finalement YunHo. Si j’avais su que j’aurais un invité j’aurais acheté de quoi faire mieux. Cette réflexion fit rire JaeJoong, qui secoua doucement la tête avant de relever les yeux vers lui.
- Tu pouvais pas savoir. De toute façon, j’avais prévu de ne rien manger, alors... YunHo lui adressa un sourire compréhensif alors que les questions de tout à l’heure lui revenaient en tête. Mais avant qu’il n’ose les poser à JaeJoong, celui-ci prit les devants. Dis, pourquoi est-ce que tu es tout seul un soir de Noël ?
- Eh bien... je n’ai pas pu prendre de vacances à mon travail, donc je n’ai pas pu rentrer chez mes parents. Je n’irais que pour le nouvel an... mais c’est pas la première fois que ça arrive, ils ont l’habitude.
- Je vois...
répondit-il simplement en se reconcentrant sur la préparation, ne se laissant cependant pas piéger par le ton léger de sa voix. « Il aurait probablement préféré être dans sa famille » pensa-t-il « et moi qui peux, je me suis enfui... » Il releva les yeux vers YunHo après quelques secondes, sentant le regard de celui-ci sur lui. Et en effet, il le regardait de la même manière qu’il l’avait fait lorsqu’il avait aperçu son visage la première fois. Il se demandait si le silence de JaeJoong cachait quelque chose...
- Si je te retourne la question, tu me répondras ?
- Euh...
- Je suppose, peut-être à tort, que la raison pour laquelle tu es tout seul est la même pour laquelle tu pleurais... c’est peut-être personnel, alors je ne te mettrais pas mal à l’aise en te posant la question si tu ne veux pas répondre.
JaeJoong ne prit même pas la peine de cacher sa surprise face au comportement de YunHo. Décidément, il n’avait vraiment pas l’habitude de côtoyer des personnes de ce genre, le genre de personne qui s’inquiétait réellement et innocemment pour les autres sans se mêler à tout prix de leur vie. Il détourna les yeux, au point où il en était il pouvait bien lui dire ce qui lui arrivait. Quoique c’était plutôt pitoyable comme situation... Alors que YunHo pensait que la conversation allait s’arrêter là, JaeJoong soupira.
- Je devais fêter Noël avec ma famille... ma sœur avait décidé de nous présenter son copain avec qui elle est depuis presque un an. Sauf que ce type s’est avéré être le mec avec qui je sortais depuis six mois... Il a fait comme s’il ne me connaissait pas, je l’ai giflé et je suis parti de chez moi avant que mes parents ou ma sœur ne me demande de m’excuser auprès de lui. Il sentit les larmes lui monter aux yeux, il laissa un petit rire sortir de sa bouche sans relever la tête. C’est stupide hein... je suis qu’un idiot il se foutait moi et je...
- Tu es amoureux de lui ? Surpris, encore une fois, JaeJoong regarda finalement YunHo qui le fixait aussi, attendant la réponse à cette question. Il n’avait pas l’intention de se moquer de lui, même si JaeJoong semblait s’attendre à cette réaction.
- J’aimerais pouvoir dire que non... murmura-t-il finalement. Ce serait tellement moins douloureux...
- Tu n’es pas un idiot JaeJoong. Je pense que c’est normal de vouloir croire en celui qu’on aime.
Après une légère hésitation, il posa son bras sur les épaules de JaeJoong pour le réconforter, se rapprochant donc un peu de lui. JaeJoong passa une main sur ses joues pour essuyer les quelques larmes qui lui avait échappé. C’est Noël ce soir, personne ne devrait pleurer... alors ne pense plus à lui. JaeJoong hocha la tête et ils se remirent à la préparation du repas.
Environ un quart d’heure après ils étaient de nouveau dans le salon et mangeaient tranquillement en regardant la télé. JaeJoong s’efforçait de ne plus penser à cet abruti et YunHo faisait tout pour le distraire. Bizarrement, il voulait vraiment que JaeJoong cesse d’être malheureux à cause d’un connard de première, il ne le connaissait pas beaucoup, pas depuis longtemps en tout cas, et il avait l’impression qu’à chaque sourire de JaeJoong la soirée devenait encore plus belle. N’importe qui aurait pu pourtant dire qu’elle n’avait rien d’exceptionnel, ils n’étaient que deux inconnus qui fêtaient un Noël un peu minable... mais YunHo ne s’était jamais senti si bien avec quelqu’un. Lui qui ne croyait pas au destin, commençait à se dire que s’il était passé par le parc ce soir, ce n’était peut-être pas par hasard...
- YunHo... YunHo ! L’interpelé sursauta légèrement en redescendant brusquement sur terre, mais quelle douce réalité que de voir le sourire amusé sur les lèvres de son nouvel ami.
- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Ton téléphone sonne,
répondit JaeJoong comme si c’était une évidence... c’en était une d’ailleurs car la sonnerie résonnait sans mal dans la pièce. YunHo se leva précipitamment et décrocha. JaeJoong le regarda quelques secondes puis rebaissa les yeux sur son bol.
- C’était ma mère, dit YunHo en se rasseyant sur le fauteuil après quelques minutes. Elle s’inquiète pour moi.
- C’est normal...
JaeJoong sourit mais au fond, il n’était pas sûr que ce soit si ‘normal’ puisque sa propre mère n’avait toujours pas essayé de le joindre alors qu’il...
- N’y pense pas, le reprit YunHo qui avait deviné ses pensées.
- Désolé. YunHo secoua la tête en soupirant. Il ne voulait pas qu’il se sente désolé, ce n’était pas le but. Il voulait simplement qu’il se sente moins triste... et c’était peut-être pas aussi facile à faire qu’il ne l’avait pensé.
Ils passèrent à autre chose et se remirent à rire des idioties que l’un ou l’autre pouvait dire, ou avait fait. Se remémorer des souvenirs n’étaient pas une si mauvaise idée finalement. Et ils se rendaient compte qu’ils se ressemblaient beaucoup. Ils terminèrent de manger et YunHo prit les bols pour les porter dans la cuisine. Mais il trébucha sur le tapis et s’étala de tout son long par terre. Un léger silence s’installa avant qu’ils ne se mettent tous deux à rire. JaeJoong se leva et s’approcha de YunHo pour ramasser les bols mais le brun voulut se venger de son ami qui s’était moqué, il attrapa donc sa jambe et JaeJoong tomba en arrière. Ils poussèrent tous les deux un cri lorsqu’il atterrit sur YunHo, puis ils éclatèrent à nouveau de rire. JaeJoong se redressa légèrement et YunHo se retourna pour être sur le dos. Il se figea lorsqu’il se rendit compte que JaeJoong était à califourchon sur son ventre, mais ce dernier se contentait de frotter son coude qu’il avait cogné sur le sol en tombant.
- Tu m’as fait mal, lança YunHo, essayant de se reprendre vu que JaeJoong ne semblait pas plus gêné que ça. Et s’il n’était pas gêné c’était qu’il ne s’était toujours pas rendu compte de la situation, trop choqué que YunHo lui fasse un reproche qu’il ne méritait pas, ce n’était pas de sa faute s’il était tombé après tout.
- C’est toi qui m’as fait tombé je te signale, abruti ! Une petite moue terriblement craquante prit place sur ses lèvres. YunHo leva l’une de ses mains qu’il voulut poser sur la joue de son vis-à-vis, mais au lieu de ça il préféra la poser sur son épaule, et il le poussa sans ménagement. JaeJoong se retrouva donc à son tour quasiment étendu sur le tapis.
- Oh ça va pleure pas, je rigole ! répliqua YunHo en se redressant, un sourire sur les lèvres.
- T’es qu’une brute ! La brute en question se remit à rire et se pencha sur JaeJoong, bien décidé à lui faire regretter ses paroles. Sauf qu’au même moment, le portable du garçon sonna. Il le sortit de la poche de son jean et l’ouvrit, voyant le nom affiché il appuya sur le bouton pour décrocher et se redressa. Il cogna son front contre celui de YunHo, ne l’ayant pas vu s’approcher.
- Aïe ! crièrent-ils en même temps. Ils s’écartèrent l’un de l’autre, portant tous deux leurs main sur leur front. Il faut dire qu’il n’y avait pas été de main morte. Le portable tomba sur le sol et se referma, raccrochant au nez de celui qui n’aurait pas du appeler.
- Bah y a pas que moi qui suis une brute, dit YunHo en regardant JaeJoong.
- Ah j’avoue... quel boulet... je vois des étoiles... Le brun se mit à rire en le traitant d’abruti puis il se releva, enfin. Il tendit la main à JaeJoong qui la prit après avoir récupéré son portable et il se retrouva lui aussi sur ses pieds.
YunHo ramassa les bols et alla les mettre dans l’évier alors que JaeJoong fixait toujours son portable, une partie infime de lui espérait qu’il sonne à nouveau.
- C’était « lui », je me trompe ? lança la voix de YunHo depuis la cuisine. Comme JaeJoong ne répondait pas, il revint dans le salon et s’appuya contre l’embrasure de la porte. Pourquoi tu voulais répondre..?
- YunHo...
- Ce que je veux dire c’est que... nan laisse tomber.
JaeJoong haussa un sourcil, peiné de voir que YunHo semblait déçu par son comportement. Mais qu’est-ce qu’il pouvait faire ? Il ne pouvait pas l’oublier ni oublier ses sentiments en seulement quelques heures ? Et puis ce n’était pas comme s’il avait l’intention de retourner avec lui... non, c’était terminé, définitivement. YunHo traversa la pièce, passant à côté de lui pour aller se laisser tomber sur le canapé. JaeJoong le regarda quelques instants avant de rebaisser les yeux. L’ambiance avait changé du tout au tout, à cause d’un simple coup de téléphone... cela dépassait l’androgyne, et il rangea son portable dans sa poche.
- Je crois qu’il serait préférable que je parte, dit-il doucement. YunHo se tourna vers lui, ouvrant grand les yeux. Il n’avait pas envie qu’il s’en aille.
- Mais...
- Je te remercie de m’avoir accueilli alors que je ne suis qu’un inconnu
, le coupa-t-il en s’inclinant. Tu es vraiment quelqu’un de bien. Il lui fit un petit sourire et tourna les talons. Il mit ses chaussures et sortit de l’appartement avant de sortir de l’immeuble et de recommencer à marcher dans la nuit.
YunHo ne bougea pas, écoutant avec tristesse le bruit des pas de JaeJoong s’éloigner de lui. Il soupira longuement et se cala contre le dossier du canapé. Pourquoi avait-il réagi si bêtement ? C’était normal que JaeJoong soit parti, à sa place il aurait fait pareil... Ce n’était pas son problème en plus, alors pourquoi lui avait-il parlé de cette manière ? Quel idiot... et maintenant il n’avait plus aucun moyen de le revoir, il ne savait pas où il habitait, n’avait pas non plus son numéro de téléphone... il aurait voulu s’excuser au moins. Mais c’était apparemment le prix à payer pour avoir laisser partir une personne aussi géniale que JaeJoong.
Que pouvait-il faire ? Il n’allait quand même pas lui courir après, JaeJoong n’avait probablement pas envie de l’entendre après le comportement qu’il avait eu. Il leva les yeux vers l’horloge qui affichait presque minuit. JaeJoong était dehors, et n’avait toujours rien sur lui... il ne pouvait pas le laisser comme ça. Il n’avait probablement toujours pas l’intention de retourner chez lui, il finirait par geler s’il restait dans le froid. YunHo soupira une dernière fois puis se leva.

Le portable de JaeJoong sonna une énième fois dans sa poche, mais il ne décrochait toujours pas. De toute façon, il avait trop froid pour enlever les mains de ses poches. Il marchait toujours, retournant vers le parc. C’était le seul endroit où il pouvait être tranquille, à cette heure-ci il était sûr qu’il ne croiserait personne, alors qu’ailleurs il y avait toujours le risque qu’une voiture passe... et qu’on le prenne pour un clodo. Il arpenta alors quelques minutes les chemins afin de trouver un banc un peu protégé du vent qui le glaçait un peu plus à chaque bourrasque.
Mais une ombre finit par se dresser pas très loin de lui, et il se figea, la reconnaissant. Pourquoi était-il là ? C’était insensé, il aurait du... être chez lui avec ses parents et sa sœur. JaeJoong tourna les talons. Il n’avait vraiment pas envie de lui faire face, pas maintenant. Mais l’autre le rattrapa rapidement et, posant une main sur son épaule, il le retourna brusquement vers lui.
- Qu’est-ce que tu veux HyoJin ? lança aussitôt JaeJoong en se dégageant de la poigne de son ancien amant. Ce dernier le fixait avec un regard noir, comme si JaeJoong avait fait une erreur, qu’il avait mal agi. Mais non, il ne fallait pas inverser les rôles. C’était JaeJoong la victime, pas lui ! Mais arriverait-il seulement à le comprendre ?
- C’était qui le type avec toi tout à l’heure !? cria HyoJin. JaeJoong écarquilla les yeux, choqué. Comment pouvait-il lui demander ça ? Après ce qu’il avait fait, comment pouvait-il s’imaginer qu’il avait encore le droit de demander ça ?
- Qu’est-ce que ça peut te faire ? Et c’est plutôt à moi de poser des questions ! Comment est-ce que t’as pu me faire ça ? Je pensais que je comptais pour toi !
- C’est le cas !
- Nan c’est faux ! Depuis le début tu me mens, connard ! Je veux plus rien avoir à faire avec toi !
C’était probablement la première fois qu’il osait lui parler de cette façon. D’habitude, il était plutôt du genre à encaisser les reproches que HyoJin lui faisait, s’excusant. Il pouvait être tellement violent. Excédé, il repartit à nouveau. Il devait trouver un endroit où son ancien amant ne viendrait pas le chercher, car il était évident qu’il le suivrait. Et il ne le laissa même pas avancer de quelques mètres, qu’il se posta devant lui pour l’empêcher d’avancer.
- Pourquoi t’es venu me chercher ? demanda JaeJoong. Retourne voir ma sœur et quitte la avant que ce soit moi qui aille lui raconter quelle ordure tu es ! Ces paroles eurent le don d’énerver un peu plus HyoJin qui attrapa le poignet de JaeJoong avec une telle force que celui-ci ne put se libérer.
- Je t’interdis de dire quoi que ce soit sur nous, tu entends !?
- Nous !? Mais il n’y a jamais eu de nous autre part que dans mon imagination ! Cesse de faire comme si tu n’avais pas agis comme la pire des raclures ! Et lâche-moi bordel tu me fais mal !!
Serrant les dents, HyoJin le rapprocha de lui et planta son regard dans le sien.
- Je ne te le redemanderais qu’une fois, JaeJoong. Qui était le type avec toi quand je t’ai appelé ? Il fulminait, et JaeJoong commençait réellement à avoir peur. Mais que pouvait-il dire ? Il n’allait quand même pas entrainer YunHo dans cette histoire sans savoir ce que HyoJin avait l’intention de lui faire.
- Ce ne sont pas tes affaires ! Je n’ai aucun compte à te rendre !
- Tu es à moi, Jae !
- Quoi !?
Non mais et puis quoi encore ? JaeJoong essaya de se libérer avec un peu plus de force et il finit par le faire lâcher. Ne prenant pas la peine de vérifier si la douleur de son poignet était grave ou pas, il se mit à courir loin de HyoJin. Tant pis s’il en était réduit à retourner chez lui, ce serait toujours mieux que de se faire passer à tabac par l’autre malade.
Mais, comme par un fait exprès, son pied dérapa sur une plaque de glace et il se retrouva à plat ventre par terre. Comme s’il n’avait pas assez froid comme ça... Il posa ses mains sur le sol pour essayer de se relever, mais une vive douleur irradia son poignet, lui faisant échapper un gémissement. Il parvint néanmoins à se relever, mais trop tard car son agresseur se retrouvait déjà derrière lui.
- Laisse-moi tranquille, HyoJin, je t’en prie.
- Je t’empêcherais d’en voir un autre, je te le jure !
- Mais je ne v...
mais pourquoi aurait-il à se justifier ? Qu’il voit quelqu’un ou pas, ça n’était plus son problème. De toute façon ça ne te regarde pas ! Je ne suis pas un objet et je n’appartiens à personne HyoJin !
- Si, tu es à moi ! Et si je ne peux pas t’avoir, alors personne ne t’aura !
JaeJoong fit un pas en arrière. Comment ça, personne ne l’aurait ? Il n’avait quand même pas l’intention de lui faire plus de mal qu’il ne l’avait fait ?
- Arrête ça ! Tu n’impressionnes personne avec tes menaces ! Sa voix tremblait légèrement, mais il ne devait pas faiblir face à lui, pas maintenant.
- Tu serais presque crédible si tu ne tremblais pas, tu sais ? répliqua HyoJin avec un sourire mauvais.
- Je suis frigorifié, c’est tout... HyoJin s’approcha à nouveau de lui et l’empoigna par la nuque pour qu’il le regarde à nouveau droit dans les yeux.
- Quoique tu dises, quoique tu penses, JaeJoong, tu m’appartiens et tu ne peux rien contre moi. Il approcha son visage de celui de JaeJoong qui tentait encore une fois de se libérer, mais HyoJin captura ses lèvres, l’embrassant de force, sauvagement. Puis il le jeta par terre et commença à le rouer de coups.

YunHo se décida finalement de retourner dans le parc, peut-être que JaeJoong était tout simplement allé là-bas. Il aurait presque préféré chercher pour rien et que finalement l’androgyne soit retourné chez ses parents, mais il ne fallait pas y compter. A peine eut-il fait quelques pas dans le parc que des éclats de voix retentirent, il se mit à courir dans leur direction. Il avait reconnu la voix de JaeJoong, et même s’il ne comprenait pas ce qui se disait, il savait qui était l’autre personne avec lui. Il ne tarda pas à voir les deux silhouettes, l’une debout... en train de frapper l’autre au sol.
- Hey !! HyoJin s’immobilisa alors que YunHo se précipitait sur lui.
- Qu’est-ce que tu me veux, toi ? grogna-t-il. YunHo arqua un sourcil, se demandant vraiment s’il avait posé cette question. Etait-il idiot ? Pour croire qu’il allait le laisser frapper quelqu’un, il fallait l’être tout de même. Il jeta un rapide coup d’œil à JaeJoong, allongé par terre, immobile, les bras croisés devant son visage. La panique s’empara doucement de YunHo.
- Enfoiré, je vais te faire passer l’envie de le toucher ! Il n’en fallut pas plus à HyoJin pour comprendre qu’il s’agissait de l’homme qui était avec JaeJoong quand il l’avait appelé. YunHo lui balança une droite en plein visage, le faisant reculer de quelques pas. Mais HyoJin n’avait pas l’intention de laisser ce type avoir son JaeJoong et s’il devait le tuer, il le ferait. Il essuya le sang qui coulait de son nez puis se rapprocha de YunHo pour lui asséner un coup de poing mais le brun se recula, l’ayant vu venir. Ils échangèrent quelques violents coups puis HyoJin finit par s’écrouler. Ne cherchant pas à savoir son état, YunHo alla s’agenouiller près de JaeJoong et le secoua doucement pour essayer de le faire revenir à lui, mais en vain. Il passa ses bras sous le corps inerte et se releva. L’hôpital n’était pas loin. « Ça va aller » se répété-t-il. Il ne voulait pas s’imaginer qu’il n’était pas arrivé à temps, c’était impossible.
Après plusieurs minutes, il arriva enfin à l’hôpital. Aussitôt une infirmière se précipita sur lui et ne put s’empêcher de constater l’état des deux jeunes hommes.
- Que vous est-il arrivé ?
- Il s’est fait agressé par un homme dans le parc.
La femme hocha la tête et fit signe à YunHo de la suivre dans un couloir. Il déposa JaeJoong sur un brancard et des infirmiers l’emmenèrent.
- Bon, maintenant venez, je vais vous soigner.
- Est-ce que ça va aller pour lui ?
- Mais oui, je suis sûre que ce n’est rien de grave. Allez, venez.


Les paupières de JaeJoong se soulevèrent péniblement, lui révélant l’obscurité qui l’entourait. Où était-il ? Et... que s’était-il passé ? La dernière chose qu’il se rappelait était que HyoJin avait brusquement arrêté de le frapper, puis plus rien. Sentant quelque chose se resserrer sur sa main, il sursauta.
- N’aie pas peur, c’est moi. Il reconnut sans mal la voix de YunHo, et il soupira de soulagement. La lumière s’alluma et il se rendit compte qu’il était dans une chambre toute blanche.
- On est à l’hôpital ? demanda-t-il en laissant son regard glisser sur les murs. Un simple « hum » de YunHo fut la seule réponse qu’il obtint. Il regarda alors son ami qui était assis sur une chaise à côté du lit et écarquilla les yeux en voyant qu’il était blessé. Tu t’es battu avec HyoJin !?
- Quand je suis arrivé, il était en train de te frapper... je n’allais pas le laisser faire !
- ... Je suis désolé, à cause de moi tu as eu des ennuis.
YunHo souffla doucement et entrelaça ses doigts à ceux de JaeJoong.
- Cesse de t’excuser tu n’y es pour rien. Et puis, je n’ai pas grand-chose... moins que lui en tout cas. JaeJoong haussa les sourcils, il n’arrivait pas imaginer que quelqu’un ait pu réussir à amocher HyoJin, lui qui se vantait si souvent que jamais personne ne l’avait battu. Et toi non plus, tu n’as rien de grave. Le médecin a dit que tu pourrais sortir dans la matinée.
- Je suis resté inconscient combien de temps ?
- Quelques heures. Je vais appeler une infirmière pour qu’elle vienne t’examiner.
Il se leva et lâcha la main de JaeJoong mais l’androgyne reprit aussitôt sa main. YunHo rebaissa les yeux.
- Merci YunHo... pour tout... Un sourire se traça sur les lèvres du brun lorsqu’il vit le regard embarrassé de JaeJoong. Il se pencha sur lui et déposa un baiser sur son front. Leurs regards se nouèrent, puis le regard de YunHo se posa l’espace d’une demi-seconde sur les lèvres pulpeuses de JaeJoong. Il était tellement heureux qu’il se soit réveillé. Pendant son sommeil il n’avait cessé de se demander pourquoi il était si inquiet pour lui, pourquoi il avait envie qu’il se réveille pour qu’il puisse le serrer dans ses bras. Mais il ne pouvait pas le faire, même si l’évidence même était qu’il était plus que simplement attiré par lui, il ne voulait pas l’effrayer alors qu’il venait juste de se réveiller. Il se redressa et sortit de la chambre, laissant là un JaeJoong plus que perdu. Son cœur s’était étonnamment accéléré lorsqu’il s’était laissé plonger dans son regard... pourquoi ?

Il fallut encore deux heures avant que JaeJoong ne puisse sortir de l’hôpital. A part quelques hématomes, il n’avait rien. Mais il savait parfaitement que si YunHo n’était pas arrivé, HyoJin l’aurait probablement roué de coups jusqu’à ce qu’il succombe.
- Tu vas rentrer chez toi ? demanda le brun. JaeJoong leva les yeux vers lui. Il n’avait pas vraiment envie de rentrer... et si HyoJin était allé voir ses parents après ce qui s’était passé ? Il pouvait leur avoir dit n’importe quoi... non, décidément il ne voulait pas affronter cela maintenant.
- J’en ai pas vraiment envie... YunHo réprima un sourire et attrapa la main de JaeJoong. Ils allaient pouvoir rester encore un peu ensemble, YunHo arriverait peut-être à lui avouer ce qu’il ressent...
- On a qu’à aller boire un café, je t’invite. Ce disant il commença à marcher, entrainant JaeJoong avec lui qui ne protesta pas. Mais il se demandait tout de même où il allait l’emmener, après tout, c’était Noël tout était fermé, non ?
Eh non. YunHo s’arrêta devant un petit café et il poussa la porte. Ce devait bien être le seul ouvert dans cette ville. En principe c’était un jour férié alors les gens ne s’ennuyaient pas à ouvrir leur magasin... d’ailleurs peu de gens sortaient à Noël. Ils allèrent s’asseoir à une table près de la fenêtre, une serveuse arriva pour prendre leur commande puis repartit au bar. JaeJoong posa son coude sur la table et appuya son menton sur sa main, laissant son regard se poser sur l’extérieur. Un léger silence s’installa entre eux. YunHo cherchait ses mots, et se demandait à quoi JaeJoong pouvait bien penser.
- Il ne reviendra pas te faire du mal... je te le promets, finit-il par dire. JaeJoong reporta son attention sur le brun, un peu surpris de ses paroles.
- Je n’y pensais pas, tu sais...
- Peut-être mais... je te le dis. Je l’empêcherais de te faire du mal.
- YunHo.. ?
Le brun posa sa main sur celle de l’androgyne mais avant qu’il puisse faire ou dire quoique ce soit, la serveuse revint et posa leur commande devant eux avant de repartir, sans décocher le moindre mot, ni le moindre regard.
- J’ai jamais cru au destin, mais j’avais peut-être tort finalement. Il t’a mis sur mon chemin... et maintenant que je t’ai trouvé je ne te laisserais plus partir. Il entrecroisa leurs doigts et se pencha au-dessus de la table pour rapprocher son visage de celui de JaeJoong. Tu es magnifique tu sais... Les joues de JaeJoong rougirent et YunHo l’embrassa. Son cœur se mit à frapper contre ses côtes, plus fort que jamais, et il répondit à ce doux baiser. Il avait presque du mal à y croire, ce genre de rencontre n’arrivait que dans les contes... mais cette fois c’était bel et bien réel.
- Je t’aime...



_________________
"j'ai un rêve étrange... une ombre errante
il semble que je puisse la voir mais je ne vois rien du tout, ce n'est qu'une illusion"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

OS Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate :: Hors Jeux :: Hors Jeux :: A vos plumes! :: Sea Hyung's Stories-